[Bar à Jeux] Colt Super Express

[Bar à Jeux] Colt Super Express

COLT SUPER EXPRESS


Prix : 15€
Temps moyen : 15 minutes
Nombre de joueurs : 3 à 7 joueurs
Mécanismes : Affrontement,  Combinaison, Programmation
Éditeur : Ludonaute
Auteur
: Christophe Raimbault, Cédric Lefebvre
Illustrateur : Jordi Valbuena
Âge conseillé : 8+

 

 


Colt Super Express, c’est quoi le topo ?

Colt Super Express est une création de Christophe Raimbault et de Cédric Lefebvre, illustrée par Jordi Valbuena. Le titre, édité par Ludonaute, est un jeu de cartes où il faudra prévoir vos prochains coups et affronter vos adversaires pour être le dernier joueur à ne pas avoir été éjecté du train ! Vous avez aimé Colt Express ? Alors je pense que vous allez aimer également cette version compressée du titre. Transportable plus facilement et beaucoup plus rapide (le train n’est pas à construire ici puisqu’il s’agira de poser des cartes), on retrouve comme pour son ainé (Colt Express), les sept bandits qui échappent encore et toujours aux mains du Shérif (à savoir Belle, Cheyenne, Django, Doc, Ghost, Mei et Tuco). Chacun des joueurs incarne l’un des brigands qui s’affronteront à bord de l’Union Pacific en plein milieu du Far West. Mais dans cette version plus compacte, le conducteur du train a donné l’ordre de décrocher les wagons les uns après les autres pour protéger les voyageurs. Certains bandits se retrouvent éjectés du train par les tirs rivaux, d’autres n’ont pas quitté le wagon de queue à temps, d’autres encore, dans une mauvaise manœuvre, sautent malgré eux… Si dans le jeu original il s’agissait de terminer le plus riche, Colt Super Express se veut un but beaucoup plus drastique : finir tout court ! D’ailleurs, on peut en lire le plot suivant :

Un Colt Express survitaminé ! Préparez secrètement votre plan et survivez aux tirs des autres bandits pour être le dernier à bord du train.


Voyons ça de plus près…

Dans Colt Super Express, une partie se déroule en plusieurs manches (autant qu’il y a de wagons, à savoir autant que le nombre de joueurs plus un). Chacune d’elle est divisée en deux phases :

  • Le Plan : les joueurs prennent chacun leurs quatre cartes « Action » et programment trois d’entre-elles en les plaçant face cachée dans l’ordre qu’ils veulent les dévoiler.
  • L’Action : les joueurs révèlent les uns après les autres leurs cartes « Action » selon l’ordre établi et déplacent en conséquence les meeples sur le train.

Une manche prend fin lorsque toutes les actions des joueurs ont été jouées. À ce moment-là, le wagon de queue est décroché et le ou les joueurs qui s’y trouvent sont éliminés.

Le jeu compte quatre actions différentes (à noter que chaque joueur possède les mêmes actions) :

  • Se déplacer : permet d’avancer d’un wagon en suivant l’orientation de votre pion.
  • Changer d’étage : permet de monter (ou descendre) sur le toit du wagon.
  • Se retourner : permet de changer l’orientation d’un pion.
  • Tirer : permet de tirer sur le premier bandit dans votre ligne de vue. Le tir couche le bandit visé et le propulse dans le wagon suivant (au même étage). Si la victime était sur le dernier wagon, elle est donc éjectée du train ! De plus, la prochaine action (symbolisée par la carte) de la victime d’un tir (toujours à bord) sera forcément remplacée par l’action « Se Relever ».

Le jeu se termine quand il n’y a plus de wagons, plus qu’un seul bandit à bord du train ou quand il n’y a plus de bandit.

Deux extensions sont incluses dans le titre et correspondent à deux actions supplémentaires. Elles peuvent être jouées ensemble ou séparément.

  • Cheval : permet de sauver votre peau juste après avoir été éjecté du train.
  • Réflexe : permet de faire un tir réflexe juste après avoir été touché.

J’ai testé le titre de Ludonaute dans les configurations suivantes : 3, 4 et 5 joueurs, avec ou sans les extensions. Je dois avouer que plus nous étions nombreux, plus les programmations d’enchainements réclamaient qu’on se concentre pour essayer de deviner les actions de nos adversaires : et étaient donc bien plus funs ! Dans ce genre de jeux, je trouve qu’il faut plusieurs manches pour anticiper les actions de nos concurrents : qu’à cela ne tienne, le format permet de réaliser des parties plutôt rapides, qui s’enchainent donc facilement.

Pour rappel, le but du jeu est d’être le dernier bandit en vie !

Les règles, lues et expliquées en trente secondes, sont très vite assimilées, même par les plus jeunes. La mise en place l’est tout autant rendant l’expérience assez vite clé en main. On se lance facilement dans les parties et on les enchaine tout aussi facilement, une manche ne durant rarement plus d’une dizaine de minutes (20 pour les joueurs les plus méticuleux dans le choix de leurs actions par rapport à celles des autres).

Concernant la rejouabilité, sachez qu’elle est quasi illimitée puisque les successions de cartes ne sont jamais vraiment similaires. Au final, la seule limite, c’est votre faculté de programmer les actions qui vont venir en fonction des différentes combinaisons des cartes.

La boîte de jeu, aux dimensions 14×14 contient un livret des règles du jeu de 4 pages (auquel s’ajoute un feuillet recto-verso concernant les extensions du titre). A cela s’ajoute : des cartes (38 cartes dont 8 wagons, 1 locomotive, 1 carte Premier Joueur et 4 cartes Action pour chacun des 7 bandits), 7 meeples chacun d’une couleur différente représentant les bandits et 2 extensions (ajoutant 14 cartes Actions supplémentaires). D’ailleurs, concernant ces dernières cartes, vous ne pourrez utiliser que 12 d’entre elles, celles de Django n’étant pas de la bonne couleur (Django a les cartes aux bords noirs, mais les cartes des extensions de ce dernier ont les bords blancs, permettant à vos adversaires de deviner facilement vos intentions).

Sous ses allures assez simples, on ne peut que souligner la qualité des différentes cartes. Cartes qui sont d’ailleurs assez rigides et tiennent bien en main, avec des illustrations qui sont similaires à celles que l’on retrouve dans Colt Express.

Récapitulons : Colt Super Express m’a plu un peu, beaucoup ou à la folie ? (ou pas du tout…)

Colt Super Express est un jeu relativement simple à mettre en place et à prendre en main. Les parties s’enchainent rapidement et les deux extensions comprises dans le titre permettent des combinaisons un peu plus variées. Bien qu’on regrette un peu de ne pas avoir le train à monter comme pour son ainé, on apprécie son format poche qu’on peut emporter partout !

note5 ghost stories viticulture joraku cowboy bebop everdell
Ambiance
Interaction
Réjouabilité

N’hésitez pas à aller vous promener sur notre site, pour y découvrir nos divers avis sur des films ou des séries, une panoplie de livres en tout genre, ou même sur des jeux de société. Mais Try aGame, c’est aussi des tests ainsi que des guides et astuces pour vos jeux favoris et des dossiers qui nous tiennent à cœur. Bien entendu vous pouvez passer nous voir sur notre compte Twitter ou Facebook pour ne rien rater. Vous pouvez aussi nous retrouver sur Youtube, Twitch, Steam et Instagram. Et oui, rien que ça !

0 0 voter
Évaluation de l'article
Co-fondatrice de Try aGame, aventurière dans l'âme et héroïne de la prophétie à ses heures perdues, RedHo a sauvé notre monde 17 fois des forces du mal. La légende raconte qu'elle aurait un masque de Majora pour se téléporter à Hyrule. En attendant la prochaine menace, elle écrit pour Try aGame.
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

ut in libero velit, vel, ipsum pulvinar Donec elementum massa ut