[Bar à jeux] Flamme Rouge : tous en selle !

Flamme Rouge

Tous en selle avec Flamme Rouge de chez Gigamic, donnez-vous à fond si vous voulez être le premier à franchir la ligne d’arrivée.

Prix : 39,90 €
Temps moyen : 30 min
Nombre de joueurs : 2 à 4
Âge conseillé : 8+
Auteur : Asger Sams Granerud
Éditeur : Gigamic
Illustrateur : Jere Kasanen, Ossi Hiekkala
Mécanismes : cartes, course
Version fournie par l’éditeur.

Flamme Rouge, c’est quoi le topo ?

Les joueurs dirigent une équipe de deux cyclistes, sprinteur et rouleur, qu’ils doivent faire avancer grâce à des cartes sur un circuit prédéfini ou créé par eux-mêmes.
Le jeu se déroule en plusieurs manches, chacune avec une phase de jeu simultanée (phase d’énergie), une phase au tour par tour (phase de mouvement) et une phase finale (aspiration/fatigue).
Le premier à franchir la ligne d’arrivée est le grand gagnant.

Voyons ça de plus près…

Flamme Rouge est un jeu de course avec des cartes.

Chaque joueur pose chacun à son tour un de ses cyclistes avant la ligne de départ.
Puis c’est parti, les joueurs doivent :

Phase d’énergie (en simultanée) :
Les joueurs piochent dans l’ordre qu’ils souhaitent quatre cartes rouleur et sprinteur et sélectionnent une carte de chaque qu’ils posent face cachée au centre de leur plateau personnel. Les autres cartes sont remises sous la pioche face visible.

Une fois que tous les joueurs ont choisi leurs deux cartes, en commençant par le joueur en tête, on passe à la phase tour par tour.

Phase de mouvement (tour par tour) :
Chaque joueur avance les cyclistes selon ses cartes. Il avance un puis l’autre en respectant le nombre de cases, si le rouleur a une vitesse de quatre alors il avancera de quatre cases et se positionnera sur la file de droite sauf si cette dernière est prise, ce sera sur celle de gauche.
Si les deux cases sont déjà occupées alors il se placera derrière.

On procède ainsi jusqu’à ce que tous les joueurs aient avancé leurs cyclistes. Puis on passe à la dernière phase.

Phase finale (aspiration/fatigue) :
Tous les cyclistes ou groupes de cyclistes séparés par une case d’un autre cycliste avancent d’une case afin de le rejoindre en commençant par le dernier en tête.
Ceux qui sont loin derrière ou trop devant se fatiguent et donc les joueurs concernés piochent une carte fatigue par cycliste fatigué. La fatigue est une carte limitée à une vitesse de deux.

On répète ces phases jusqu’à ce que l’un des cyclistes franchisse la ligne d’arrivée. Dès lors, le joueur le possédant remporte la partie.

Pour rendre les parties encore plus palpitantes, des tuiles montagnes (montée et de descente) sont aussi disponibles.

Dans une montée les joueurs sont limités à cinq et dans une descente, ils ne peuvent pas faire moins de cinq.

J’ai joué à Flamme Rouge à deux, trois et quatre joueurs. Plus on est, plus c’est trépidant mais à deux joueurs, il se joue aussi très bien.

Le jeu est très simple à jouer mais c’est tellement efficace, on avance chacun son tour, les tours sont dynamiques et c’est bien équilibré. On peut se rattraper, si on a du retard. On doit réussir à gérer sa fatigue car si on est trop souvent à la traîne ou tout devant, à un moment donné, le cycliste ne pourra pas avancer. Il faut également anticiper sur ce que pourrait jouer son adversaire. Les montagnes (montées et descentes) peuvent perturber la partie, il faut vraiment anticiper ces moments-là pour ne pas se faire avoir.

Il est rejouable à souhait car on peut créer ses propres circuits, un vrai gros plus.
Également, on peut influer sur la difficulté selon les obstacles (montées et descentes) au fil des circuits.

Les règles tiennent sur un feuillet de deux feuilles, elles sont très vite lues et comprises grâce aux exemples et illustrations.

Le jeu se prend en main dès la première partie. Je n’ai pas ressenti le besoin de replonger dans les règles. D’ailleurs ces dernières s’expliquent aux autres joueurs en cinq minutes et tout le monde comprend de suite également.
Juste la notion des limitations en fonction des montées ou descentes (tuiles montagnes) peut perturber un peu. Il y a toujours quelqu’un qui hésite, n’est pas sûr d’avoir compris le fonctionnement.
Les parties sont donc toujours bien fluides.

La boîte est basique, dommage qu’il n’y ait aucun zip de fourni, les cartes se baladent dans la boîte.
Les pions cyclistes semblent un peu fragiles mais rien de méchant, il ne faut pas désassembler le cycliste de son vélo, sinon il peut rester entre nos mains… J’apprécie grandement l’effort fourni dans la dernière édition pour reconnaître le sprinteur du rouleur. En effet, avant on avait une pauvre lettre de même couleur que le pion inscrit sur leur dos donc S et R. Maintenant, la lettre se situe dans un petit rectangle blanc afin de la faire ressortir.
Les tuiles sont bien fichues, de telle sorte qu’on se retrouve vraiment face à un circuit de cyclisme.
Les cartes sont très simples sans fioritures.

Le jeu est dynamique de par sa phase simultanée et la rapidité des tours.

Les joueurs sont toujours au coude à coude, on essaie de ne pas être à la traîne, on dépasse l’autre, on bloque certains cyclistes, etc. On ne peut pas dire que Flamme Rouge manque d’interaction.

L’ordre des tours change selon la configuration des cyclistes sur le circuit.

Récapitulons : Flamme Rouge m’a plu un peu, beaucoup ou à la folie ?
(ou pas du tout…)

Flamme Rouge est un bon jeu de course vraiment très simple et accessible à tous. Il demande tout de même de la réflexion et de l’anticipation. Il n’est pas destiné qu’aux amoureux du cyclisme, chaque joueur a pu s’amuser. C’est toujours de très bons moments passés sur le vélo.

note5 ghost stories joraku cowboy bebop
Ambiance (calme/vivant)
Interaction
Réjouabilité

C'est tout ?

Deux extensions existent :

  • Peloton : nouvelles variétés de tuiles, la possibilité de jouer jusqu’à six joueurs, les équipes fantômes (équipe peloton et muscles, jouable également en solo) et l’échappée.
  • Météo : ajout des conditions météorologiques.

Flamme Rouge est doté d’une application compagnon nommée Flamme Rouge Compagnon sur Android et Apple. Elle permet d’organiser des Grands Tours.

N’hésitez pas à nous donner votre avis sur ce jeu si vous aussi vous l’avez testé via les commentaires sous l’article. Vous pouvez également venir nous rendre une petite visite sur nos réseaux sociaux : Twitter, Facebook, Instagram, Twitch, Youtube et notre compte curateur Steam.

Retrouvez nos autres tests de jeux de plateau en cliquant ici.

0 0 vote
Article Rating
Très grande passionnée de jeux de société et jeux vidéo ❤️
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
dolor. Sed tempus Donec ut at justo eget