[Bar à jeux] Kittens in a Blender : quand la curiosité des chats va trop loin

Kittens in a Blender

Dans ce nouveau numéro du « bar à jeux », je vous propose mon modeste avis sur Kittens in a Blender, le jeu pour les adorateurs de chats… ou pas.

Prix : 14€95
Temps moyen : 20 à 40 minutes 
Nombre de joueurs : 2 à 8
Âge conseillé : 8+
Auteurs : Brent Knudson, Brian Knudson
Éditeur : Closet Nerd Games (ce jeu vient de ma ludothèque personnelle)
Illustrateur : Anne-Julie Painchaud 
Langue : Anglais 

Kittens in a Blender, qu’est-ce que c’est ?

Et bien c’est un petit jeu de cartes où l’on tente de sauver ses chatons mignons du passage dans le mixeur ! Ces derniers, comme tout bon chat qui se respecte, se baladent dans la cuisine et font les petits curieux, quitte à tomber au fond du mixeur. Oh wait! Mais qui peut acheter ce genre de jeu !?!?

Mais alors, comment on y joue ?

C’est simple, Simone, dans ce jeu il existe 4 couleurs de chats : les roses, les jaunes, les verts et les bleus. En début de partie, chaque joueur choisit la couleur de son équipe féline (si vous jouez à deux, il faudra enlever du jeu les deux couleurs non choisies). Sur la table se trouvent d’un côté une boite et de l’autre le mixeur ; au centre se trouve une zone neutre où vos amis poilus ne risquent rien. Chaque joueur possède 6 cartes dans sa main, et à chaque tour il faudra jouer deux cartes puis en piocher deux autres afin d’avoir toujours 6 cartes en main. 

Et ensuite, on fait quoi ? 

Il y a plusieurs possibilités de jeu : 

  • Poser gentiment votre matou dans la boîte afin de le protéger.
  • Mixer les chatons qui se trouvent dans le mixer. Une carte pour éviter le carnage existe, jouez là au bon moment ! 
  • Déplacer vos chatons, ou ceux de vos rivaux. Vous pouvez ainsi tenter de sauver vos félins pris au piège du mixeur ou en profiter pour sortir les chats de vos rivaux pour les installer confortablement dans le mixeur.
  • Echanger votre paquet de cartes avec un voisin, grâce à la carte « Dog’s in the Kitchen ».
  • Et enfin, utiliser la carte adéquate pour sauver définitivement vos chatons endormis au fond de la boîte.

Les règles, bien qu’en anglais, sont très facile à comprendre. Bah oui, il suffit de sauver ses chatons d’une mort horrible. 

Et le packaging dans tout ça ?

Le jeu se trouve dans une simple petite boîte en carton, le format est idéal pour le transporter lors de vos voyages. On y trouve 110 cartes en carton, et comme toujours, je vous conseille de les protéger. Les illustrations des chats sont juste excellentes et certains ont des têtes assez fun. C’est un plaisir de découvrir la tronche de chacun des chatons. Grande mention, donc, à l’illustratrice Anne-Julie Painchaud. 

Au final, on s’éclate ou on passe ?

OUIIIIIIIIIIIIIIII, on s’éclate ! Et comment ! Même si ça peut paraître cruel comme jeu (aucun chaton n’a été maltraité lors de nos parties), c’est plutôt sympa de tout faire pour passer les félins de vos voisins au mixeur. Les dessins sur les cartes apportent un vrai plus à ce jeu. On a parfois un peu de peine quand il faut mixer un chaton tout mignon ; mais certains chats, en revanche, ont l’air si hautain qu’on prendrait presque du plaisir à les voir disparaître. Je dis bien presque, parce que, quand même, on les adore nos chats et on ne leur ferait jamais de mal. En tout cas, ce que l’on peut retenir, c’est que les chats, ça fonctionne toujours. Ils sont clairement en train de dominer le monde !

En résumé, Kittens in a Blender est un jeu facile à comprendre, rapide, joliment illustré, avec un concept qui peut paraître cruel mais qui est tellement fun. En gros, ça fonctionne. Et ça fonctionne bien, même. Vive les chats !

 

N’hésitez pas à nous donner votre avis sur ce jeu si vous aussi vous l’avez testé via les commentaires sous l’article. Vous pouvez également venir nous rendre une petite visite sur nos réseaux sociaux : Twitter, Facebook, Instagram, Twitch, Youtube et notre compte curateur Steam.

N’hésitez pas non plus à aller vous promener sur notre site, pour y découvrir nos divers avis sur des films ou des séries, ainsi que des guides et astuces pour vos jeux favoris mais aussi nos tests et dossiers. Et c’est pas fini, nos autres tests de jeux de plateau devraient également vous intéresser.

 

 

0 0 voter
Évaluation de l'article
Co-fondatrice de Try aGame, commandante du Normandy et Championne du Monde 2016 de Farming Simulator. Responsable du crash du Normandy, elle s’est retirée sur Terre pour devenir rédactrice pour Try aGame !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

nunc libero. Phasellus Curabitur neque. non tempus