[Bar à jeux] Les Charlatans de Belcastel : mitonner de bonnes potions

les charlatans de belcastel

Allez-vous prendre le risque de faire exploser votre chaudron ? Les Charlatans de Belcastel propose de s’initier à la préparation de potions, non sans risques.

Prix : 34,90 €
Temps moyen : 45 min
Nombre de joueurs : 2 à 4
Âge conseillé : 10+
Auteur : Wolfgang Warsch
Éditeur : Schmidt
Illustrateur : Dennis Lohausen
Mécanismes : bag building, prise de risque
Version achetée à la boutique L’Odyssée des Coccinelles – Lyon.

Les Charlatans de Belcastel, c’est quoi le topo ?

Vous n’allez pas manquer le bazar de Belcastel, le grand événement annuel durant lequel les charlatans se réunissent afin de proposer leurs talents de guérisseur. Vous n’y résistez pas et essayez donc de réaliser des potions miraculeuses. Attention à ne pas faire n’importe quoi avec les ingrédients, si vous ne savez pas vous arrêter à temps, ce sera l’explosion assurée. Marquez des points grâce à vos potions et achetez de nouveaux ingrédients pour faire des potions de plus en plus puissantes. À la fin de la neuvième manche, le joueur avec le plus de points sera le grand gagnant.

Voyons ça de plus près…

Les Charlatans de Belcastel est un jeu de bag-building et de prise de risque.
Chaque joueur commence avec son chaudron, son jeton goutte, son jeton queue de rat, un rubis rouge, sa bouteille remplie et bien sûr son petit sac doté des ingrédients (jetons blancs, orange et vert) de départ.
On pose un jeton goutte sur le chiffre 0 de notre chaudron, c’est le point de départ.
Au début de la partie, nous avons à disposition cinq livres d’ingrédient (noir, orange, bleu, rouge et vert = ingrédients).

les charlatans de belcastelLa partie se déroule en neuf manches composées de plusieurs actions à réaliser :

  • Le premier joueur pioche une carte divinatoire. Ces cartes permettent d’obtenir des bonus pour la manche en cours.
  • On compte le nombre de queues de rat qui sépare notre marqueur de score avec celui du premier joueur puis l’on place le jeton rat dans son chaudron d’autant de cases.
  • On prépare en simultané notre potion. Pour cela, on pioche dans notre sac un ingrédient à la fois et on le dépose dans notre chaudron en respectant plusieurs règles et on active son effet (selon les livres d’ingrédient utilisés).
    Selon sa valeur, il sera placé à un, deux, trois ou quatre cases de l’ingrédient précédent.
    Attention, si la valeur des jetons blancs dépasse 7, c’est l’explosion garantie. La préparation est terminée.
    La bouteille permet de remettre le dernier jeton blanc pioché dans le sac si le chaudron n’a pas encore explosé.
  • On procède au décompte des points en plusieurs étapes :
    • Le joueur, qui a fait la plus grande potion et n’a pas explosé, jette le dé bonus et récolte la récompense. La case utilisée pour le décompte est celle qui suit le dernier jeton placé.
    • On active les effets des jetons noirs, verts et violets selon les livres d’ingrédient utilisés.
    • On récupère un rubis si la case de décompte possède un rubis.
    • On marque des points de victoire selon la case.
    • On obtient des sous selon la valeur indiquée sur la case. Cela permet d‘acheter un ou deux ingrédients de couleur différente et on les rajoute dans notre sac.
      Si notre chaudron a explosé, on choisit soit de marquer des points soit d’acheter de nouveaux ingrédients.
    • On peut dépenser deux rubis pour remplir sa bouteille ou avancer sa goutte d’une case.
    • On passe à la manche suivante et on est reparti pour un tour.

les charlatans de belcastelAu fur et à mesure des manches, on débloque deux nouveaux ingrédients, le jaune et le violet.

À la fin de la dernière manche, on peut dépenser deux rubis et si le chaudron n’a pas explosé, cinq sous pour un point de victoire.
Celui qui a le plus de points remporte la partie.

Il existe quatre sets de livre d’ingrédient par couleur sauf pour le noir et l’orange.
Une variante est proposée. Celle-ci permet de jouer avec un second jeton goutte à faire avancer sur l’éprouvette (verso du chaudron) et obtenir les bonus correspondants.

les charlatans de belcastel

J’ai joué aux Charlatans de Belcastel à deux, trois et quatre joueurs. Plus on est, plus cela devient tendu mais il se joue très bien à deux joueurs. J’ai joué avec ma fille de neuf ans. Elle est complétement fan.

Les Charlatans de Belcastel est un jeu simple et accessible à tous.
Ce côté bag building est terriblement efficace, selon la puissance de notre potion précédente, on peut acheter un ou deux ingrédients à ajouter dans notre sac. Grâce à toute une panoplie d’ingrédients différents, les stratégies sont nombreuses et on a envie d’y revenir afin de toutes les tester. Tester certains ingrédients comme certaines combinaisons d’ingrédients puis aussi de carrément changer de livre.
Certains livres d’ingrédients ne sont pas très intéressants mais pour la plupart, c’est du tout bon.

La chance est omniprésente mais justement se faire son propre sac en choisissant les bons ingrédients mais aussi en jouant sur les valeurs permet d’ajuster le tir pour ne pas sombrer dans un « jeu de chance ». C’est ce qui fait la force des Charlatans.
J’ai déjà eu des tirages très peu concluants où j’ai pioché tous les jetons blancs à la suite pendant que l’autre était en train de se faire une potion de rêve… Alors oui, certaines fois, on crie à la poisse.

La tension est à sa comble quand on est à 5/7 et que l’on sait qu’il nous reste un jeton 3 blanc, va-t-on risquer de piocher pour obtenir LE jeton que l’on attend depuis le début ou doit-on rester prudent ? Puis là tout s’écroule et on perd la possibilité de gagner les points ET les sous. Choix très important qui peut totalement avoir un impact sur la suite de la partie.

Heureusement si l’on est un peu à la ramasse, les queues de rat permettent de donner une chance de se rattraper, ce qui équilibre le jeu. C’est vraiment un très bon point pour ne pas sentir la défaite dès les premières manches. Tout peut basculer jusqu’à la fin.

Très très bonne rejouabilité grâce aux cartes divinatoires, ingrédients différents et même avec sa variante qui ajoute encore plus de choix à faire.

Les règles sont assez vite lues et comprises. Les illustrations aident beaucoup à comprendre.
Le rappel du décompte des points sur le plateau de score est vraiment pratique pour ne rien oublier et respecter l’ordre.
On a aussi des rappels sur notre chaudron. C’est top.

On met cinq/dix minutes à préparer le jeu, cela va dépendre du nombre de joueurs.
Les règles sont vite expliquées, on peut y aller en douceur et les expliquer au fur et à mesure si besoin. Certains joueurs peuvent se sentir dépassé par les différentes informations liées aux ingrédients mais tout est bien noté sur les livres.

La première partie était fluide, au début, on regardait bien les livres pour être sûrs de nous, et on avait tendance à oublier d’espacer nos ingrédients comme il faut selon leur valeur mais on prend très vite le coup.
Très peu de retour dans le livret puisque tout est noté sur les plateaux et c’est très explicite.

Je suis complétement conquise par le design. On plonge directement dans le thème.
J’ai pu louer le jeu avant de me lancer dans l’achat et par contre, j’ai remarqué qu’avec le temps, les jetons devenaient illisibles. Il faut faire attention.
Le rangement est un peu brouillon, on case tout comme on peut dans la boîte.

C’est bien fun. La tension est au rendez-vous car on est toujours tentés de prendre des risques et le chaudron peut exploser à tout moment. C’est dynamique puisque l’on joue en simultané, ce qui fait qu’on enchaîne les tours sans temps mort.
Certains ingrédients et cartes divinatoires permettent de gagner des points ou récompenses par rapport au chaudron des autres joueurs.

Le principe de prise de risque plaît énormément à ma fille et avec Les Charlatans de Belcastel, on était en plein dedans.
On ajoute à cela le fait de devoir piocher dans un sac, et c’est le combo parfait.
Elle adore préparer les potions en faisant son petit marché, prendre le risque pour en créer des meilleures que les autres joueurs.
C’est dynamique et fluide, pas de temps mort qui pourrait finir en ennui.

Récapitulons : Les Charlatans de Belcastel m’a plu un peu, beaucoup ou à la folie ?
(ou pas du tout…)

Les Charlatans de Belcastel est un très bon jeu familial qui sait réunir petits et grands grâce à son accessibilité. Même si la chance est un facteur important, le côté stratégique n’est pas à négliger. Fluide, dynamique et bénéficiant d’une très grande rejouabilité, c’est toujours une joie de préparer nos petites potions.

note5 ghost stories viticulture joraku cowboy bebop everdell
Ambiance (calme/vivant)
Interaction
Réjouabilité

C'est tout ?

Une extension existe, elle ajoute de nouveaux livres d’ingrédient, la possibilité de jouer jusqu’à cinq joueurs, l’aide des sorcières et un nouvel ingrédient.

Les Sorcières s’en mêlent (le test sera bientôt disponible)

N’hésitez pas à nous donner votre avis sur ce jeu si vous aussi vous l’avez testé via les commentaires sous l’article. Vous pouvez également venir nous rendre une petite visite sur nos réseaux sociaux : Twitter, Facebook, Instagram, Twitch, Youtube et notre compte curateur Steam.

Retrouvez nos autres tests de jeux de société en cliquant ici.

Vous avez une question sur ce jeu ? N’hésitez pas à poser votre question en commentaire, on se fera un plaisir d’y répondre !

0 0 vote
Article Rating
Très grande passionnée de jeux de société et jeux vidéo ❤️
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Donec Praesent eget non Praesent id adipiscing eleifend