[Bar à Jeux] L’île des chats : du draft, du Tetris et des chats…

L'île des chats

Lucky Duck Games lance la campagne de précommande de l’Île des Chats sur Game on Tabletop et nous avons la chance et le plaisir de pouvoir le présenter.

Prix : 49€
Temps moyen : 45min – 1h
Nombre de joueurs : 2 à 4
Âge conseillé : 8+
Auteur : Frank West
Éditeur : Lucky Duck Games
Illustrateur : Dragolisco
Mécanismes : draft et placement
Version fournie par l’éditeur qui a lancé sa campagne de précommande sur Game on Tabletop. Pour participer, rendez-vous à cette page.

L’Île des Chats, c’est quoi le topo ?

En grand humaniste et amoureux des félins, vous sauvez des chats et les embarquez dans votre bateau. Non plus sérieusement, on retrouve une petite scénarisation derrière le concept de l’Île des Chats et on partage avec vous ce petit synopsis.

Vous êtes un citoyen de l’Impasse du Miaulement et vous avez pour mission de sauver autant de chats que possible avant l’arrivée de Vesh. Vous devez explorer l’île, secourir les chats, récupérer des trésors anciens et trouver un moyen de tout entreposer dans votre bateau avant de revenir vers la sécurité de l’Impasse des Miaulements. Alors que vous explorerez l’île, vous sauverez des chats et découvrirez des trésors.

L’objectif, remplir les différentes pièces de son bateau façon Tétris en réunissant (ou pas) les multiples familles de chats. Du draft, des cartes, des paniers et des miaous.

L'île des chats

Voyons ça de plus près…

Rien n’est plus facile que de comprendre le fonctionnement d’une partie de l’Île des Chats, le plus compliqué sera surtout d’adopter la bonne stratégie et de l’appliquer. Plusieurs phases de jeu s’enchaînent mais elles demeurent classiques. Chaque joueur reçoit à chaque début de tour 20 poissons qui serviront à payer des cartes et attirer les chats dans son antre.
Une partie se déroule en cinq manches soit cinq jours avant l’arrivée de Vesh.

  • Le plateau du joueur

Tous les joueurs partent avec le même équipement en début de partie, à savoir son bateau et ses poissons. Le bateau comporte plusieurs pièces (et ça a son importance, vous le verrez), quelques rats dont il faut se débarrasser et des parchemins. Le découpage du plateau est particulier, à base de cases qui s’inspirent grandement de Tetris. C’est-à-dire qu’il faudra donc agencer les chats afin de les faire couvrir les zones de votre choix. Ainsi, les pions représentant les chats se présentent sous forme de polyominos.

On obtient aussi chacun un panier permanent, sachant que pour sauver un chat, il faut un panier permanent ou deux paniers cassés.

  • Le draft des cartes.

On distribue à chacun sept cartes, on en choisit deux et on fait tourner au voisin. Il faudra être vigilant à ce que l’on choisit et c’est ici que débute la stratégie. Entre les objectifs communs (pouvant rapporter des points à tous les joueurs), les objectifs personnels, les bonus, les trésors, les Oshax (chats joker), les équipements, etc. D’autant plus que chaque carte est payante et derrière il faut encore amadouer les chats et les poissons, ressources dans le jeu, peuvent se faire rares.

  • L’achat des cartes.

Après le draft, on peut repartir avec des cartes que l’on ne souhaitait pas nécessairement. Par chance, elles peuvent être mises de côté et défaussées si jamais on refuse de payer le prix. C’est encore un aspect stratégique important puisque l’on peut drafter des cartes pour empêcher les autres de les obtenir puis les jeter ensuite sans qu’elles ne puissent être récupérées. Bien sûr, vous pouvez aussi axer une stratégie sur l’optimisation de votre deck seulement et espérer par exemple obtenir des paniers permanents supplémentaires qui, on le rappelle, permettent de sauver plus de chats et donc remplir plus rapidement votre bateau.

  • On joue maintenant

Maintenant c’est l’heure de secourir les chats et pour comprendre les mécaniques, il faut expliquer le code couleur et le rôle des cartes, dans l’ordre dans lequel il faut les poser.

  1. Les cartes bleues dites « Traditions ». Elles se jouent en premier lieu, face cachée si ce sont des objectifs personnels, face visible si elles sont communes.
  2. Les cartes vertes dites « de Sauvetage » . Elles se jouent avant la phase d’acquisition des chats pour décider l’ordre des joueurs. Celui qui possèdera le plus grand nombre de points (sur les bottes) pourra commencer. Il s’agit d’un point important au niveau de la stratégie car à certains moments, le même chat sera convoité par plusieurs joueurs et vous risquez de miser sur le draft de ces cartes plutôt que d’autres. C’est ici aussi que l’on dévoile le nombre de paniers pour la manche en cours.
  3. Les cartes violettes dites « Action » . Elles octroient aux joueurs certains bonus et effets. Certaines permettent par exemple de piocher deux nouvelles cartes ou d’échanger l’une d’entre elles contre des poissons. Un facteur à ne pas négliger. Elles peuvent être jouées n’importe quand.
  4. Les cartes marrons et dorées dites « Trésors » et « Oshax » . Celles-ci sont à jouer une fois qu’aucun joueur ne peut plus sauver de chats placés sur la table. Elles permettent en général de choisir des trésors communs ou rares ou encore des chats Oshax (des grands chats joker).

Pour le coup, vous devez vous dépatouiller pour faire un grand mix des différentes cartes afin d’optimiser vos sauvetages de chats sur votre bateau. La difficulté reste de les agencer tout en regroupant les familles et en squattant parfois les bords du bateau. Certains objectifs demandent par exemple au moins 5 chats verts ensemble, d’autres récompensent les isolés. Selon la pioche et le draft, il faut établir une stratégie et l’adapter à chaque tour car on répète ce système de draft.

Une fois les cinq manches jouées, on passe au décompte et celui qui a le plus de points remporte la partie.

De notre côté, nous avons joué à l’Île des Chats principalement à trois joueurs. C’était sympathique, je trouve que chacun peut tenter d’appliquer sa stratégie sans que ce soit fouillis ou contraignant. Donc oui, nous avons apprécié cette configuration.

Le jeu est simple à prendre en main et je le pense ainsi accessible à tous les publics.

Cela demande une certaine appréciation de l’espace et de l’organisation sur son plateau de jeu étant donné qu’il nous demande d’imbriquer les chats et les trésors afin de couvrir les différentes zones du navire. De plus, cela nécessite de l’anticipation puisqu’il faut prévoir assez de nourriture et de panier pour les chats, sans oublier les objectifs à compléter.

C’est donc un jeu simple dans les grandes lignes mais qui gagne en complexité et qui saura faire réfléchir les plus stratèges qui souhaitent perfectionner leur score.

Ce qui est plutôt positif, c’est qu’il n’existe pas une stratégie sûre à tous les coups puisqu’elle dépend grandement de votre draft et des objectifs que vous piochez, ceux-ci peuvent changer d’une partie à une autre.

Aucun souci à saisir les règles et elles ne nécessitent pas vraiment que l’on s’attarde dessus.

Vous pouvez même comprendre le concept en vous rendant sur la page officiel de financement sur gameontabletop.

La première partie était vraiment sous le signe de la découverte. Nous avons un bateau, on connaît approximativement les symboles qu’on trouve dessus, on se concentre surtout sur l’assemblage des chats. Les uns font les familles, les autres les symboles et les scores ne sont pas optimaux.

Cela dit, la découverte reste agréable et on se plaît à relancer une partie. On souhaite faire mieux et on mieux gérer autant les objectifs que la gestion de son bateau.

Le matériel est indéniablement de qualité.

Les pions, les tuiles, le plateau et même les cartes dans une moindre mesure, tout y est et soigneusement représenté.

Lorsque l’on porte la boîte de jeu, on a cette impression de lourdeur et elle n’est pas trompeuse. Il y a peu de chances que vous cassiez le contenant et le contenu.

Faut accrocher aux dessins et à la réalisation globale mais si vous aimez les chats, vous devriez n’avoir aucun souci à les aimer. Les concepteurs ne sont pas tombés dans la facilité de dessins « kawaï » mais s’inscrivent davantage dans l’originalité.

Le draft amène forcément de l’interaction et le fait que l’on dispose chacun de son bateau à remplir, que l’on se dispute les chats et les meilleures cartes, forcément on regarde ailleurs et on se parle, on réagit à pas mal d’actions de l’adversaire.

L’ambiance autour de la table est conviviale à souhait et cela nous aide à profiter pleinement de ce moment autour de la table.

Nous avons joué avec une enfant de 10 ans et elle s’est montrée rapidement captivée par le concept de l’Île des Chats. Elle s’est même montrée curieuse de tenter différentes approches stratégiques dans la gestion de son bateau.

Elle a été aussi séduite par l’aspect visuel de tout le matériel et les mécaniques d’emboîtement. Pour elle, c’est un grand oui et je pense personnellement que ça devrait l’être pour tous les enfants de son âge.

Récapitulons : L’Île des Chats m’a plu un peu, beaucoup ou à la folie ?
(ou pas du tout…)

Original, convivial, festif et doté d’un matériel d’une grande qualité, l’Île des Chats s’apprécie sans contrainte. Les clés de la stratégie ne sont pas données et ne sont jamais les mêmes, ce qui nous invite à y rejouer et à trouver les emboîtements idéaux pour y intégrer les chats de son choix. De grands moments sympathiques en perspective.

Ambiance (calme/vivant)
Interaction
Réjouabilité

C'est tout ?

Vous pouvez retrouver le pack Kickstarter qui apporte un matériel de meilleure qualité avec de plus grands chats ou encore des poissons en bois, nouvelles tuiles et cartes.
Il y a aussi l’extension « Derniers Arrivants » qui permet de jouer à cinq et six joueurs et de nouvelles cartes Tradition.

N’hésitez pas à nous donner votre avis sur ce jeu si vous aussi vous l’avez testé via les commentaires sous l’article. Vous pouvez également venir nous rendre une petite visite sur nos réseaux sociaux : Twitter, Facebook, Instagram, Twitch, Youtube et notre compte curateur Steam.

Retrouvez nos autres tests de jeux de société en cliquant ici.

Vous avez une question sur ce jeu ? N’hésitez pas à poser votre question en commentaire, on se fera un plaisir d’y répondre !

0 0 vote
Article Rating
Toujours dans la magique potion du jeu vidéo !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
odio felis elit. sit velit, sem, at elit.