[Bar à jeux] TEAM3 : coopérer pour constuire avec fun !

team3

Venez vous frotter à TEAM3, un jeu d’ambiance et de construction en coopération qui vous glissera dans la peau d’un singe mais pas n’importe lequel…

Prix : 19,90 €
Temps moyen : 30 min
Nombre de joueurs : 3 à 6
Âge conseillé : 14+ (10 aussi)
Auteur : Alex Cutler, Matt Fantastic
Éditeur : Brain Games
Illustrateur : Reinis Petersons
Mécanismes : party-game, construction, coopération
Version fournie par le distributeur ATALIA.

TEAM3, c’est quoi le topo ?

Dans TEAM3, vous jouez en équipe de trois minimum (ou en compétition à partir de six joueurs) afin de reproduire les structures sur les cartes Plan. Mais les trois joueurs actifs porteront la casquette d’un des trois Singes de la Sagesse : ne pas parler (voir le plan et mimer), ne pas entendre (comprendre le premier et guider le second) et ne pas voir (construire).

Il existe deux versions : une rose et une vert qui chacune comporte une extension différente et des cartes Plan différentes. De plus cela permet de jouer jusqu’à 12 joueurs.

Voyons ça de plus près…

TEAM3 est un jeu d’ambiance et de construction en coopération.

Chaque joueur joue le rôle d’un des trois Singes de la Sagesse : celui qui ne parle pas, celui qui n’entend pas et celui qui ne voit pas.

team3L’Architecte (celui qui ne parle pas) pioche une carte Plan dans la pile de difficulté souhaitée. Il existe plusieurs difficultés, une étoile : facile, deux étoiles : moyen et trois étoiles : difficile.
Il doit expliquer le plan au Contrôleur (celui qui n’entend pas) en mimant. Attention si l’Architecte prononce un seul son, la carte est perdue.
Le Contrôleur joue le rôle d’intermédiaire entre l’Architecte et le Bâtisseur qui, quant à lui, ne voit pas. Il va donc guider le Bâtisseur avec sa voix afin que ce dernier récupère les bonnes pièces (juste en les touchant) et les imbrique correctement.
Tout cela bien sûr serait trop facile s’il n’y avait pas un timer de trois minutes pour réaliser chaque construction.

Dès que l’Architecte considère que la construction est valide, il doit le faire savoir et la première manche se termine.
Si c’est donc gagné, la carte est posée face cachée sinon c’est perdu, et elle est placée face visible.

Puis on passe à la manche suivante mais avant cela, les joueurs changent de rôle dans le sens horaire. Et on continue ainsi jusqu’à ce qu’un nombre de cartes Plan soit réussi : le nombre d’étoiles sur la carte + le nombre de joueurs. Par exemple, si l’on joue avec la difficulté numéro une et que l’on est trois, il faut gagner quatre cartes.
Mais la partie est perdue si les joueurs échouent à plusieurs reprises définies par le nombre de joueurs. Si l’on est trois joueurs, il ne faut pas échouer trois fois.

team3La version compétitive permet à une équipe de trois joueurs minimum d’en affronter une autre sur le même principe sauf qu’elles jouent en simultané avec des cartes de niveau un et l’équipe qui aura réussi six cartes sera gagnante.

Une mini-extension est incluse dans chaque version : torsion dimensionnelle dans la rose qui se joue avec cinq pièces et dont il faut reproduire une face d’une construction en 3D. Dans la verte, fusion des hémisphères se joue à cinq joueurs en coopération, un bâtisseur, une construction pour chaque main et donc un Architecte et Contrôleur de chaque côté. L’équipe remporte la partie si les deux structures sont construites en trois minutes.

team3

J’ai joué à TEAM3 en équipe de trois joueurs et en compétition trois contre trois. J’ai joué également avec une personne de 71 et une de 9 ans, c’était bien fun ce mélange de génération !

Le concept est très simple, la réalisation l’est moins. TEAM3 demande une réelle compréhension de ses coéquipiers mais également de la coordination et de la dextérité. Sous l’effet du chrono, pas le temps de tergiverser, il faut foncer ! Autant dire, la pression est au rendez-vous.
Chaque rôle est vraiment intéressant à jouer et le potentiel de chacun va se révéler au fur à mesure des parties. Pour ma part, le rôle de l’Architecte me réussit plutôt bien.
La version compétition rajoute encore plus de pression et les parties deviennent encore plus chaotiques et on peut se l’avouer, on se marre bien !
J’apprécie les différents niveaux de difficulté qui permettent d’y aller progressivement ou justement de jouer avec certaines personnes (plus ou moins douées :D)
Les deux extensions sont un réel plus et viennent corser le tout pour encore plus de challenge.
Les deux boîtes conjointes vous permettront d’égayer vos soirées si vous êtes nombreux.

La rejouabilité est excellente vu le nombre de cartes Plan, les niveaux de difficulté et modes de jeu avec les deux versions.

Ils sont à fond, ils ont envie d’essayer tous les rôles jusqu’à ne plus vouloir en changer. Ma fille de neuf ans a tout de suite très vite compris et on a réussi à construire des structures de niveau un.

Petit livret qui se lit en même pas cinq minutes. Tout y est très bien expliqué.
On comprend donc tout à la première lecture.

On met en place le jeu en deux secondes et on peut se lancer.
Pas de problème avec les consignes, chacun joue le rôle et fait du mieux qu’il peut.
Malheureusement, on n’est pas toujours doués mais ça c’est une autre histoire !

Une petite boîte bien fournie avec ses dix pièces de construction (deux de chaque forme). Pièces qui sont de bonne dimension pour être manipulées par tout le monde avec des couleurs bien voyantes et distinctes.
Les singes ont un côté sympathique et rappellent bien le thème.

On est complétement absorbés par le jeu et on ne voit donc pas le temps passer. C’est bien fun, on rigole bien quand on voit le Bâtisseur qui galère ou qui est à côté de la plaque mais en même temps, on a envie qu’il se magne car mine de rien, le chrono est là.
L’ambiance est festive et en même temps, on essaie de garder son calme pour pas partir dans tous les sens. J’imagine même pas à 12 joueurs, ce doit être un joyeux bordel :D.

Récapitulons : TEAM3 m’a plu un peu, beaucoup ou à la folie ?
(ou pas du tout…)

TEAM3 vous fera passer des moments bien fun entre amis ou en famille avec tous les âges, ça marche ! Compréhension, coordination et dextérité sont les maîtres-mots pour réussir vos constructions. On se marre bien entre les mimes pas toujours très clairs de l’Architecte et le Bâtisseur qui peut être à la ramasse. Pas le temps de se la couler douce, le chrono vous rappellera qu’il faut vous magner !

Ambiance (calme/vivant)
Interaction
Réjouabilité

N’hésitez pas à nous donner votre avis sur ce jeu si vous aussi vous l’avez testé via les commentaires sous l’article. Vous pouvez également venir nous rendre une petite visite sur nos réseaux sociaux : Twitter, Facebook, Instagram, Twitch, Youtube et notre compte curateur Steam.

Retrouvez nos autres tests de jeux de société en cliquant ici.

Vous avez une question sur ce jeu ? N’hésitez pas à poser votre question en commentaire, on se fera un plaisir d’y répondre !

0 0 vote
Article Rating
Très grande passionnée de jeux de société et jeux vidéo ❤️
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
tempus nec accumsan Curabitur fringilla Praesent Donec et, libero id massa neque.