[Bar à jeux] Tokaido : partez pour le plus zen des voyages

tokaido

En attendant le prochain jeu signé par Antoine Bauza, Namiji, nous partons faire un beau voyage avec son prédécesseur Tokaido, un jeu de société très zen.

Prix : 35,90 €
Temps moyen : 45 min
Nombre de joueurs : 2 à 5
Âge conseillé : 8+
Auteur : Antoine Bauza
Éditeur : Funforge
Illustrateur : Naïade
Langue : FR
Version fournie par l’éditeur.

Tokaido, c’est quoi le topo ?

Tokaido n’est pas simplement un nom donné à un jeu de société, c’est surtout une route légendaire de la Mer de l’Est, qui relie Kyoto à Edo au Japon.
Les joueurs devront parcourir cette route et vivre le plus beau et enrichissant des voyages. Il faudra profiter de ce périple pour vous arrêter afin d’admirer le paysage, déguster un bon repas, faire de belles rencontres et ne pas repartir les mains vides. Bien d’autres joyeusetés viendront ponctuer ce long chemin.
Tout ceci vous rapportera des points de victoire et à la fin du parcours, le joueur avec le plus de PV remportera la victoire.

tokaido

Voyons ça de plus près…

Chaque joueur choisit un personnage qui a sa spécificité et  plus ou moins de pièces.
On se positionne sur le plateau. Ici ce n’est pas le joueur en tête sur le chemin qui commence mais le dernier.
il va falloir gérer ses déplacements puisque ce derniers sont libres. Les seules conditions sont :
– de ne pas dépasser le premier Relais, étape obligatoire pour tout le monde,
– de s’arrêter sur un emplacement vide.

En tout il y a 55 stations qui sont réparties en plusieurs types : l’échoppe, la ferme, les sources chaudes, le temple, les panoramas (Rizière, Montagne et Mer), les rencontres et les Relais. Chaque arrêt vous rapportera des PV.
Selon le nombre de joueurs, vous pouvez être un ou deux joueurs par lieu.

Exemples d’action des lieux :

Échoppe Acheter un ou plusieurs souvenirs de différents types moyennant de l’argent
Ferme Récupérer des pièces
Sources chaudes Gagner un ou plusieurs PV
Rencontres Piocher une carte Rencontre et appliquer son effet (gagner un panorama par exemple)

 

Arrivé au Relais, on peut savourer ou non un bon repas, premier arrivé, premier servi mais aussi dernier reparti puisque l’on doit attendre que tout le monde s’arrête. Et on continue de la sorte jusqu’à l’arrivée !

Une frise sur le plateau permet de tenir à jour le compte de PV de chacun. À l’arrivée, on y ajoute les points bonus marqués (grâce au Temple,être celui qui a le plus fait de rencontres). Celui qui a complété en premier un des panoramas, obtient des points bonus également.

Il existe également des variantes. À deux joueurs, un troisième pion est contrôlé par les deux. C’est le joueur en tête du chemin qui jouera ce pion. Il peut l’utiliser à son avantage.

tokaido

J’ai pu tester Tokaido à deux et quatre joueurs. À deux joueurs, l’idée du 3e pion est bonne et d’ailleurs essentielle mais je n’ai pas réellement apprécié le jeu dans cette configuration.
Ma fille de neuf ans a bien voulu faire une partie mais elle s’est lassée.

Très simple, il suffit de faire avancer son pion au fur et à mesure sur les différentes stations. Il faut néanmoins réfléchir à son plan d’action selon son personnage et ses objectifs. Il faudra aussi s’adapter car les autres joueurs peuvent nous piquer notre place sur les lieux convoités. C’est bien mais je ne me vois pas faire l’aller-retour comme suggéré dans les règles.

Cela va dépendre avec qui l’on joue. Ma fille a perdu sa concentration au bout d’un moment par manque de fluidité et de dynamisme.

Tout est très bien expliqué et très facile à digérer avec des illustrations.
Personnellement, à part pour jeter un œil du côté des cartes Rencontre, je n’ai pas eu besoin de remettre la tête dans le livret. C’est une très bonne chose car ça peut rapidement saouler certaines personnes.

J’ai rapidement pris en main Tokaido suite à la lecture des règles. Pour d’autres c’était un peu plus compliqué. Quand on explique les règles, on a l’impression que l’on va perdre les autres sur la route (ahah) mais non, ça coule tout seul après.

Le plateau est très beau et très clair. On sent la touche de zen voulue. Forcément, il tape à l’oeil par son aspect épuré. Les dessins sont agréables.
Je trouve qu’il est de bonne qualité, tout se range facilement.

Tokaido n’est pas un jeu où l’on va s’attendre à beaucoup d’interaction avec les autres. Il n’est pas très dynamique, au contraire c’est vraiment zen. Je ne me suis pas ennuyée mais d’autres si…

Récapitulons : Tokaido m’a plu un peu, beaucoup ou à la folie ?
(ou pas du tout…)

Tokaido est un bon jeu mais manque vraiment d’interactivité entre les joueurs. Ce n’est pas le jeu à sortir quand on veut passer une soirée fun. Certaines personnes peuvent s’ennuyer et trouver le jeu répétitif.
Personnellement, j’ai apprécié mon expérience le temps d’un après-midi avec une bonne tasse de thé. Je le déconseille toutefois à deux joueurs car pour moi cela manque d’intérêt.

Amusement
Interaction
Réjouabilité

C'est tout ?

Il existe deux extensions qui permettent d’ajouter de nouveaux personnages, des éléments et de nombreux choix rendant le jeu plus dynamique et augmentant l’interaction entre joueurs. C’est une bonne chose pour Tokaido qui en manque cruellement 👍

Crossroads et Matsuri

De plus, Tokaido est disponible en version digitale sur Android (2,29 €), Apple (2,29 €) et Steam (9,99 €). Je l’ai testée sur Android, elle est vraiment très belle et fidèle au jeu.

N’hésitez pas à nous donner votre avis sur ce jeu si vous aussi vous l’avez testé via les commentaires sous l’article. Vous pouvez également venir nous rendre une petite visite sur nos réseaux sociaux : Twitter, Facebook, Instagram, Twitch, Youtube et notre compte curateur Steam.

Retrouvez nos autres tests de jeux de plateau en cliquant ici.

Après lecture de notre chronique, Funforge précise être en désaccord avec le côté interactif du jeu. De notre côté, nous pensons qu’il manque d’interactions dans ses mécaniques et durant notre partie entre joueurs. L’éditeur est convaincu au contraire que les parties ne manquent pas d’interactions.
Adepte des « loul », des « xD » et un poil « Grammar Nazie » sur les bords, Arnyanka, c’est un peu la daronne de la rédaction de Try aGame ! Fanatique de Just Dance et originaire de la capitale de la Bouillabaisse, elle s’occupera, en plus d’écrire, de nous corriger pour éviter de vous faire saigner des yeux. Elle prend tellement ce rôle à cœur qu’elle n’hésite pas à engueuler Wolfen à la moindre faute.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Mot de passe oublié

venenatis felis facilisis ut Curabitur vel, dictum vulputate, dapibus