[Découverte] Ragna Crimson de Daiki Kobayashi

ragna crimson tome 1 kana

Kana a publié un nouveau titre en cette année 2019, Ragna Crimson. Autant vous l’avouer tout de suite, il démarre très fort !

Square Enix a décidé de faire confiance à Daiki Kobayashi pour son œuvre Ragna Crimson. Une guerre sans répit entre les dragons et les humains qui laissera place à un héros bousculé et transcendé par l’apparition d’un personnage majeur, c’est tout ce qui fera l’originalité du scénario. Il n’en fallait pas plus à Kana pour exporter rapidement le titre en France alors qu’il ne compte que quatre volumes publiés au Japon. Un pari risqué de leur part ? Au vu des débuts de Ragna Crimson, je ne pense pas vraiment. On peut penser de prime abord qu’il représente un shonen classique avec du power-up et un affrontement vu et revu, mais le déroulement de l’histoire et cette fameuse rencontre font qu’il garde en lui une aura captivante. Il nous tarde de savoir comment l’auteur creusera cette intrigue. Avant cela, présentons plus en détail ce qu’il nous propose.

Une rencontre déterminante

Ragna est le personnage principal de l’œuvre de Daiki Kobayashi mais il s’avère au début de l’aventure bien trop faible pour ce monde menacé par les dragons. Il reste bien inspiré d’accompagner Léonica, l’enfant prodige qui a vu en lui un grand potentiel. Alors que la jeune fille puise dans toutes ses ressources pour devenir la plus forte des chasseuses et protéger Ragna, les dragons passent à la vitesse supérieure et envahissent les grandes villes. Lors d’une rencontre loin d’être anodine, Ragna a alors une vision d’horreur, son amie Léo assassinée et lui impuissant. Comme on s’en doute, cette vision est prémonitoire et il cherchera alors à s’entraîner sans cesse. Mais on ne devient pas un guerrier aguerri en une semaine d’entraînement. Par contre, nous sommes dans une œuvre fictive et n’importe quelle porte peut laisser place à un power-up incroyable. Bingo !

Suite à cette rencontre ô combien importante (détaillée plus bas sous le bouton spoiler), il reçoit une puissance incroyable lui permettant de terrasser les dragons les plus puissants. On s’en doute, cela ne sera pas sans conséquence mais pour le moment, il ne se préoccupe que d’une chose, éradiquer la race des dragons. Il fera la rencontre de Crimson, vous devinez désormais les raisons pour lesquelles le manga s’intitule Ragna Crimson. Crimson est un personnage fondamental et on ne vous en dira pas plus. Ce que je peux affirmer par contre, c’est que son chara-design reste l’un des meilleurs de l’œuvre de Daiki Kobayashi.

Les deux paraissent complémentaires, toute l’histoire derrière le personnage que rencontre au début du manga Ragna est subjuguante. Son rapport avec le héros confère un réel plus à l’intrigue, au background et donne une ampleur maximale à tous les enjeux autour de Ragna Crimson. J’ai clairement été mystifié par tout ce que cela apporte. Utilisons le bouton Spoiler pour éviter les révélations désagréables pour tout lecteur souhaitant s’y lancer.

Lors de cette vision, Ragna a fait une grande rencontre. Ragna du futur est venu lui annoncer tous les malheurs qui s’abattront sur lui, entre son impuissance et la perte de tous ses proches qui lui sont chers. Pour tenter de modifier le futur, le Ragna du futur donnera toute sa puissance au Ragna du présent. Quelques temps après, il rencontre donc Crimson qui n’est nul autre que le roi des dragons, désirant aussi se débarrasser de tous les dragons. Ce qui devait ne représenter qu’un shonen classique prend bien plus d’épaisseur avec cette relation Ragna futur – Ragna présent car il ne lui transmet pas que sa puissance mais aussi son vécu, ses blessures et tout ce qui l’a marqué. Toute cette guerre contre les dragons n’entoure pas donc pas qu’une seule personne mais toute une vie, toute une quête. Et cet angle scénaristique, il est vraiment intéressant à aborder.

De mon côté, Ragna Crimson est vraiment passionnant. Toute la mise en scène est maîtrisée et cette rencontre fondamentale de Ragna a boosté tout l’intérêt autour de l’œuvre de Daiki Kobayashi. Ce qui ne devait qu’être un shonen classique prend fière allure avec des enjeux qui prennent une amplitude qui dépasse le simple destin d’un preux chevalier. Il me tarde de découvrir la suite de Ragna Crimson.

 

En bonus, la bande-annonce du manga :

Toujours dans la magique potion du jeu vidéo !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mot de passe oublié

quis, velit, commodo Donec Curabitur ultricies