[Découverte] Rick et Morty tome 4

rick et morty

On présente le tome 4 de Rick et Morty, tentons de décortiquer ce qu’il nous propose.

Public visé : 15+
Collection : HI COMICS
Date de sortie : 20 Mars 2019
Pagination : 128 pages

 

  Une histoire familiale pas vraiment pour toute la famille

 Imaginons que vous ne connaissez pas la série de  Justin Roiland et Dan Harmon, disons que c’est avant tout une histoire d’amour familiale, une histoire de liens entre un grand père (Rick Sanchez) et son petit fils (Morty Smith). Une histoire d’amour entre Rick et l’argent se servant de son petit fils inhibé et influençable. Une, ou plutôt, des histoires qui emmènent nos deux protagonistes et le reste de la famille dans l’espace et d’autres dimensions.

Car voyez-vous, Rick est aussi et surtout un scientifique fou, cynique, vénal et égoïste, capable d’ouvrir des portails dimensionnels, n’hésitant pas à mettre la vie des siens en danger, surtout celle de son gendre, et d’expérimenter sur sa descendance : l’anus de Morty a été sacrifié sur l’autel du progrès scientifique à de multiples reprises.

Oui Rick et Morty n’est pas un divertissement ouvert à tous et toutes, et tant mieux.

Dans ce tome, narrant des aventures inédites, l’accent est particulièrement mis sur la famille Sanchez-Smith, que ce soit le gendre loser au dernier degré, lâche et idiot, Jerry, la sœur Summer caricature de l’adolescente américaine, ou Beth la mère de famille toujours un peu détachée et remettant son mari en cause, tous vont partir dans des aventures tournant autour de leurs liens familiaux. Un fil rouge qui dirige l’ensemble de la série certes, mais de manière peut-être plus prononcée dans ce tome qui verra une parodie du Docteur Who s’enticher de Summer. Parodie qui aurait mérité d’être un peu plus utilisée et appuyée.

  Un très léger problème de dissonance

Issu d’une parodie de Retour vers le Futur, Rick et Morty est avant tout un dessin animé. Du coup vous pourrez peut-être rencontrer un petit temps d’adaptation au média bande-dessinée si vous vous lancez dans cette série ou l’adaptation en livre. Le rythme semble alors un peu moins soutenu, les blagues font un peu moins mouche et les scènes d’action sont un peu moins « vivantes« . Mais ces impressions se dissiperont assez vite ou ne vous atteindront pas si vous êtes un fan de la série.

Il est à noter que le duo de créateur a invité d’autres artistes à participer le temps d’une histoire notamment Kyle Starks, nommé aux Eisner Awards,

Personne ne lis jamais ces encarts (mais tu peux cliquer sur les liens)

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mot de passe oublié

ante. Aenean risus. suscipit leo ipsum Curabitur