League of Legends : un week-end de finales

League of legends

Retour sur les finales européenne, nord-américaine et coréenne de League of Legends : un week-end chargé pour les fans.

Les finales des trois championnats dits « majeurs » se sont jouées ce week-end dans le format habituel BO5 : Best of 5. La première équipe à remporter trois matchs se voyant sacrée championne.

Les bons, les brutes et les truands

Trois finales et trois histoires, trois déroulements différents.

Lors de notre bilan à mi-Spring Split (segment de printemps), nous notions le retour en forme de SKT T1. Cette forme s’est poursuivie jusqu’à la finale qui les opposait à Griffin, révélation de l’an passé et premier du split coréen. Hormis la troisième partie qui était très disputée jusqu’à la vingt-deuxième minute, les SKT T1 ont maîtrisé leur sujet et leurs adversaires. Résultat sans appel : 3-0, alors qu’on attendait un finale très disputée avec des styles de jeu opposés pour un rendu explosif.

Sur ces derniers points, nous n’avons pas été déçus, mais ceux qui avaient opté pour une grasse matinée en ce samedi matin ont juste eu le temps de voir Faker et les siens soulever à nouveau le trophée coréen.

Si en soirée on a pu se consoler avec une finale américaine disputée, ce sont bien les européens de G2 esport qui tiennent le rôle de brutes. Les parties perdues en saisons régulières ont été jouées en mode détente, c’est du moins ce que l’on supposait en saison. Les playoffs l’ont confirmé.

En demi finales, ils étaient opposés à Origen, résultat 3-0 sec, et leurs adversaires reversés en loser bracket contre FNATIC. Lors de cette rencontre, Origen avait su rebondir et résister à une équipe tenante du titre et finaliste des Worlds revenue du fin fond du classement (3-7 à mi segment) pour tenter de prendre leur revanche. Que dire de cette finale ?

Trois matchs secs, une troisième partie rentrant dans l’histoire comme game la plus courte de l’histoire européenne, faisant suite à une seconde game tenant du massacre en règle avec une composition inédite cette année. Anticipant une draft Taric/Sona les G2 ont opté, apparemment sur les conseils de Perkz : Ryze, Morgana, Pyke, Xayah Rakan. Une composition dite hyper carry mais surtout hyper mobilité. Le duo Xayah Rakkan se retrouvant à nettoyer la jungle tout en gérant la ligne du milieu, laissant à Caps sur Pyke et Morgana le soin de gérer le bot. Impossibilité d’approcher du dragon, gank à 3 ou 4 au top, ils ont étouffé leurs adversaires finissant sur un 24 – 7 au compteur de kills. Un titre promis, surtout avec les déficiences de Fnatic et Misfit, mais c’est surtout au MSI qu’on pourra juger de la force de cette dream team. Cette équipe ayant été bâtie pour les Worlds.

Pour compléter le trio, il nous fallait donc des truands. Et pour les trouver, il fallait se tourner vers la Team Liquid.

Premiers en saison régulière et donc finalistes attendus, les joueurs de TL étaient opposés à la Team Solo Mid. 2-0 pour TSM dans des matchs assez disputés. Puis le reverse sweep (le fait de gagner 3 matchs à la suite) eu lieu, avec uniquement une quatrième manche maîtrisée. Pour les manches 3 et 5, les statistiques montrent un braquage, notamment la dernière avec un avantage TSM jusqu’à la 38e minute, puis les coéquipiers de Bjergsen connurent 5 minutes d’horreur, Team liquid creusant un écart de près de 9 000 PO dans ce laps de temps.

Quid de la suite de la saison ?

Mid Season Invitational en mai, qui verra s’affronter les vainqueurs de splits, qui débouchera immédiatement sur le Summer Split. Lors de ce MSI, on attend avec impatience la rencontre SKT T1 – G2, que l’on imagine – au moins – en demie-finale des prochains Worlds qui se dérouleront en France à l’Accor Hotel Arena.

Lors du Summer Split on s’attend toujours à des G2 écrasant la concurrence, à des SKT T1 bataillant avec Griffin pour la première place, et très certainement des Team Liquid toujours en maître des NA. On espère surtout que l’équipe du français soAZ relèvera la tête et pourra se qualifier pour les mondiaux.

Personne ne lis jamais ces encarts (mais tu peux cliquer sur les liens)

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mot de passe oublié

non commodo massa at Lorem facilisis nunc tristique