[Preview] Hellsign : de belles promesses

Hellsign

Hellsign est disponible en early access depuis début novembre. RPG horrifique, il est aussi à la croisée des chemins entre plusieurs genres. Mais à trop vouloir en faire, ne risque-t-on pas de se perdre ?

Le bon et le mauvais chasseur

Je suis un chasseur, la dernière ligne de défense entre notre monde et celui des ombres comme ils disent.Enfin il parait, pour l’instant je sais pas trop où je suis, pourquoi j’ai suivi ces types armés de fusils d’assaut ni même pourquoi je fais ces cauchemars où je finis dépecé. Je sais que je suis un chasseur, que je dois trouver des signes d’activité pour le moins suspects.

Mais pour l’instant, je ne suis qu’un débutant, on m’envoie en reconnaissance dans des demeures ayant été le théâtre de morts pour le moins violentes, très violentes. Enfin c’est ce qu’on peut se dire quand on voit la tête de la proprio dans une pièce différente du reste de son corps… ou de ce qu’il en reste. On me demande de trouver des signes. Alors je cherche, pour le moment je n’ai que deux moyens : un détecteur de présence surnaturel, un genre de radio qui grésille à mesure que je me rapproche de ce que je voudrais fuir, et une lampe à lumière noire, histoire de me la raconter les Experts : Australie. Car oui nous sommes bien sur le pays continent, un de ces quelques endroits du monde où un insecte de la taille d’un chien n’est pas inhabituel.

Hellsign

Difficulté ou ergonomie mal pensée ?

Et du rampant et du grouillant vous allez en voir beaucoup, des araignées, des milles-pattes de 2 mètres. Et si vous allez en voir beaucoup, ce n’est pas parce que le bestiaire n’est pas développé, c’est surtout car le jeu est dur, que vous allez mourir beaucoup, comme dans un Die & Retry surtout si vous jouez une classe pas trop portée sur le combat. Et cette difficulté est surtout dû à son système de combat. A l’instar des jeux en 2D isométrique, vous devrez viser et tirer, sauf qu’atteindre ou esquiver votre cible est un défi en soi. Avec un mercenaire, les vitesses de tir et de rechargement sont accélérées donc on s’en sort un peu mieux, mais toucher sa cible… car votre viseur doit être sur l’ennemi qui galope joyeusement pour vous sauter dessus, être dans l’alignement ne suffit pas.

Du coup, on meurt à la troisième vague, on repart de la mission sans rien, les munitions s’amenuisent et les quelques dollars disparaissent vite.

Hellsign

Une prière pour une promesse

Et c’est bien dommage car bon sang, que j’ai envie d’aimer ce jeu ! L’ambiance est quasi-parfaite. Horreur, peur, outils divers et variés, enquête, 9 classes de personnages allant du ninja à l’archéologue et permettant de poser des pièges, de construire des objets ésotériques ou technologiques.

Mais les combats sont problématiques et le jeu manque de visibilité lors de l’utilisation de la lumière noire, on a un peu tendance à tourner en rond et à remonter les traces de sang plus qu’à les suivre.

A ce jour l’early, disponible sur Steam propose une douzaine d’heures de jeux, autant de créatures, 3 combats contre des boss. Le jeu complet devrait proposer une douzaine de boss, un bestiaire de 25 créatures pour une quarantaine d’heures de jeu.

Alors s’il vous plait Ballistic Interactive, réparez-moi ces quelques bugs, revoyez le système de visée/esquive, rendez le bordel un peu plus lisible et faites un truc au niveau des dialogues aussi. Oui ils sont Pegi 16 mais ils font souvent immatures.

 

Personne ne lis jamais ces encarts (mais tu peux cliquer sur les liens)

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mot de passe oublié

sem, Donec elit. tempus id Aenean commodo velit, felis libero