Ridley Scott tease sur les parents de Ripley

Ripley

Avec la sortie de 2 épisodes préquelles à la saga Alien, il semblerait que Ridley Scott se questionne sur les ponts à bâtir entre ces deux époques. Apparemment il faut que ça reste en famille.

Dans une interview donnée dans le cadre de la suite de l’univers cinématographique Alien, il fut demandé au réalisateur, aussi à l’origine de Blade Runner et nous y reviendrons dans quelques lignes, si une jeune Ellen Ripley (le personnage de Sigourney Weaver inoubliable dans son slip blanc) serait une option envisageable.

Il semblerait que ce soit plutôt les parents Ripley qui intéressent Scott.

Nous nous dirigeons vers le premier Alien, ça peut être réalisable avec les CGI. … mais Ripley est la fille de quelqu’un. Évidemment ! Nous en arrivons là : les contraintes de temps, quel laps de temps entre ce film, où nous quittons David allant à cette colonie. Je pense que nous sommes sur deux films probablement avant de l’envisager.

Alors oui c’est un peu décousu mais moi je retranscris ça pêle-mêle aussi.

Plus sérieusement, qu’est ce qui est sous-entendu ?

Que Scott va accoucher, surement dans la douleur, de deux nouveaux films donc, et éventuellement d’un troisième pour faire le pont avec le film de 1979. Que les parents d’Ellen seront de la partie (leur rencontre, leur première fois, la scène de conception d’Ellen, la mort du père par Xenomorphe ?).

L’abandon d’Alien 5

Ripley

Ripley

Ce qui ne doit pas nous faire oublier que en raison de cet univers pré-Alien, nous n’aurons pas droit à l’Alien 5 qui devait être réalisé par Neill Blomkamp (District 9, Elysium) et se placer chronologiquement entre le second et le troisième épisode. Et si le planning de sorties des films réalisés par Ridley Scott peut sembler une raison acceptable, il semblerait surtout que l’ami Ridley ne désire pas plus que ça voir un film Alien réalisé par une autre personne.

J’ai commencé à réfléchir à ce que je ferais avec Sigourney, comme une suite au film de James Cameron. J’ai passé un an à travailler dessus avec uniquement Sigourney au courant, et j’ai engagé un artiste génial pour les concept arts. On a monté un scénario avec tous les visuels et c’est avec ça que je suis allé voir la 20th Century Fox. Ils avaient l’air vraiment intéressés et puis Ridley est arrivé comme producteur, et tout s’est défait.

Côté Scott on se défend bien évidemment :

Il n’y a jamais eu de scénario. Juste une idée qui a évolué en un pitch d’une dizaine de pages. Je devais y participer en tant que producteur mais ça n’est pas allé plus loin car la Fox a décidé qu’elle ne voulait pas le faire.

Le but n’est pas de savoir où se trouve la vérité, peu importe, pas d’Alien 5, et (au moins) une préquelle de plus. Mais Sigourney Weaver était enthousiaste à l’idée de travailler avec Blomkamp. Tellement enthousiaste qu’elle participe depuis aux courts métrages du studio nouvellement créé par Blomkamp : Oats Studio

Une écriture en question

La question qui demeure, et ce qu’on ait aimé les préquelles ou non (et honnêtement il y a débat) est : pourquoi avoir comme principe d’écriture la coïncidence ?

Que des ponts soient créés entre deux époques d’une même saga, bien sûr. Mais les ponts déjà présents ici ne suffisent pas ? Pourquoi s’attarder à ce qui pourrait être un détail ? Car le scénario risque fortement d’intégrer la famille Ripley aux forceps et d’accoucher d’un truc bancal. Oui Mr Scott vous avez apporté beaucoup à la SF au cinéma mais depuis le public cherche une écriture plus réaliste (dans les comportements humains) et moins naïve. Et à l’instar de G.Lucas avec Star Wars il serait temps, peut être de laisser d’autres faire vivre, voire grandir vos créations.Vous avez déjà tapé sur Blade Runner en vous battant pour une fin ouverte et ambiguë, pour la fermer (la fin) et l’expliquer dans des interviews réalisées des années plus tard (si vous ne voyez pas la référence, ne la cherchez pas, économisez vous cela).

Pourquoi vouloir tourner l’univers autour d’un personnage ? D’une famille ? Par feignantise ? Pour le Fan service ? Star wars est une saga familiale, elle a été pensée et écrite ainsi, mais là honnêtement, quelle est la plus-value ?

On peut déjà imaginer ce qui sera écrit ou dit par les critiques et les spectateurs : comme par hasard Ellen Ripley tombe sur les aliens 30 ans après ses parents, qui eux même étaient tombés dessus par hasard, mais quelle coïncidence dis donc…

L’univers n’est pas assez vaste pour une famille apparemment adepte de la loi de Murphy (Tout ce qui est susceptible de mal tourner tournera nécessairement mal) ?

L’introduction de Ripley dans Alien n’était pas assez bien pour que vous vouliez la retravailler à la truelle avec une théorie du complot à 2$ ? (Coïncidence ? je ne pense pas !). Ce personnage est iconique, car c’est une jeune femme du quotidien (elle est alors une sorte de routier de l’espace chargée de récupérer des minerais) qui se bat pour survivre face à un ennemi invisible, surpuissant, implacable. Lui ajouter un tel background c’est défaire une partie du personnage.

C’est si difficile que ça de créer de nouveaux personnages intéressants, de peupler un univers et ainsi de rendre le tout plus cohérent et réaliste et donc, qualité première de tout récit quelque soit le média : plus immersif ?

Ridley, on peut se tutoyer ? Avance dans ton univers, ton histoire, arrête de tourner en rond pour tenter de retomber sur Ripley, oui c’est ça, en fait, arrête…

0 0 voter
Évaluation de l'article
Personne ne lis jamais ces encarts (mais tu peux cliquer sur les liens)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

consectetur quis Praesent tempus ut efficitur. vulputate, dapibus ut venenatis Donec dolor.