Roblox : Doors, l’Enfer c’est les portes

DOORS ROBLOX

Roblox séduit de plus en plus de joueurs, notamment chez les jeunes, et parmi les jeux qu’il propose, Doors fait beaucoup parler de lui. Décryptons son expérience de jeu.

Roblox est devenu un phénomène communautaire important depuis quelques années. De nombreux joueurs s’y réunissent pour se lancer dans des jeux ensemble. Son grand avantage ? Sa gratuité, son accessibilité et son aspect communautaire. De même, ce sont toujours plus de jeux qui sont créés par la communauté et qui réunissent des joueurs en quête d’expériences inédites. D’ailleurs, celles-ci ne sont en général, certes, pas très pointues mais simples et accessibles à tous. Il n’empêche que des jeux très intéressants y naissent, et Doors en est un exemple frappant.

Elles sont souvent portées par des mécaniques à 2 ou 3 touches et le concept est souvent assimilé en moins d’une minute. Autant vous dire qu’une grande communauté s’est créée, et elle comprend beaucoup de jeunes. D’ailleurs de nombreux collégiens et lycéens s’y réunissent. Autre chose, ces joueurs s’en foutent royalement des graphismes 4K et cherchent le fun avant tout, en multijoueur de préférence. Ce n’est d’ailleurs pas anodin si Epic Games a lancé à son tour un outil similaire (Unreal Editor pour Fortnite) pour concurrencer Roblox.

Concluons cette brève présentation de Roblox pour se concentrer sur un des jeux phares de son catalogue, Doors !

C’est quoi le concept de Doors dans Roblox ?

Il s’agit d’un jeu d’horreur à la première personne avec des mécaniques de rogue-like, s’explorant de 1 à 4 joueurs, dans lequel le(s) joueur(s) devront tout faire pour sortir d’un hôtel ô combien angoissant. Tout faire ? Pas vraiment. On explore ici des pièces d’un hôtel, toutes numérotées et générées aléatoirement, et il faut les traverser dans l’ordre, de 1 à 100. Vous imaginez bien que ce ne sera pas si facile. Il sera parfois nécessaire de trouver une clé, un code ou d’activer un levier afin de continuer à progresser.

Des menaces ? Quelles menaces ?

Oh que oui ! Lorsque vous découvrez Doors, il se peut que vous mourriez de nombreuses fois avant de terminer le jeu. Les menaces sont réelles et, sauf si vous trouvez un crucifix en chemin, difficile de s’armer contre eux. Se cacher ? Oui mais pas trop longtemps ? Les regarder droit dans les yeux ou détourner le regard ? Cela dépendra de qui vous entoure ! Des livres à chercher dans une bibliothèque ? Bonjour l’angoisse. Et si on vous détaillait l’ensemble des menaces qui hantent cet hôtel.

  • Screech : cette petite boule armée de tentacules apparaît dans la pénombre et il est capable de s’attaquer directement à votre jauge de vie. Comment l’en empêcher ? Il suffit de le regarder droit dans les yeux. Alors, lorsque vous entendez son signal « Psst ! », soyez vifs et ne détournez pas le regard ! Bien sûr, si vous avez une torche ou une bougie, il ne risque pas de s’attaquer à vous.
  • Hide : Tous les niveaux sont composés de cachettes. La particularité de Hide, c’est qu’il s’en prend à vous si vous vous cachez trop longtemps… Ainsi, lorsque Rush est à votre poursuite, cachez-vous mais pas trop longtemps…
  • Rush : Si des lumières scintillent, c’est que Rush arrive ! Comme indiqué au-dessus, la solution est de se cacher. Mais pas trop longtemps on vous a dit ! Une fois que vous l’avez vu passer dans le couloir à travers votre cachette, vous pouvez vous en extirper.
  • Eyes : Au contraire de Screech, il ne faut pas regarder Eyes dans les yeux. Il apparait tout à coup dans une pièce et vous met vite K.O si vous gardez la caméra sur les nombreux yeux horribles qui vous scrutent. Alors, détournez le regard et faites une Michael Jackson (non pas le cri « hi hiii » mais plutôt un moonwalk) pour progresser.
  • Halt : Il n’a pas de corps en soi, c’est plus un spectre qui apparaît avec des yeux bien lumineux et perçants. Il est gentil, il vous conseille de fuir si vous vous approchez trop. Mais il est souvent déjà trop tard, vous avez perdu de la santé.
  • Ambush : Il s’agit d’une des entités qui me fait le plus flipper… avec sa tête ! Comme pour Rush, la meilleure méthode est de se cacher le plus vite possible. Néanmoins, il peut passer plusieurs fois avant de partir définitivement. Il cassera toutes les lumières et imposera sa pénombre, de quoi sortir vos torches et votre briquet.
  • Dupe : Il joue avec votre concentration. Dans le jeu Doors de Roblox, il faut passer de la porte 1 à la porte 100 en respectant l’ordre croissant. Sauf que Dupe se cache derrière les portes qui ne respectent pas cet ordre. Donc faites attention, n’allez pas à la porte 96 si vous venez de passer la porte 21 ! Ce n’est pas un raccourci, c’est un piège.
  • Snare : Vous n’avez pas marché dans le caca, ne vous inquiétez pas. Mais inquiétez-vous pour de vrai car Snare vous tient la jambe pendant 5 secondes. Et si Rush arrive, vous serez dans le caca pour de vrai…
  • Timothy : Vous le savez. Les araignées sont hyper populaires. Tout le monde veut une amie araignée depuis que Spider Man a sauvé un chat dans une ruelle de New-York. Le problème c’est que Timothy est un peu trop collante comme araignée, et qu’on ne l’attend pas dans un tiroir d’une armoire. Cela suffit Timothy maintenant !
  • Jack : Vu sa tête, il a peu de chances d’être votre ami dans la vie. Ou alors vous êtes quelqu’un de flippant vous aussi. Il apparait rarement mais quand il le fait, c’est jumpscare assuré ! On ne surveille jamais ce qui se cache dans un placard ou derrière une porte…
  • Glitch : Il apparaît rarement mais il apparait tout de même, surtout si vous êtes à la traîne sur vos amis. Vous verrez, son design n’a rien de joli mais il n’est pas si dangereux.
  • Window : Vous êtes heureux lorsque vous regardez un joli paysage à la fenêtre, vous souriez à la vie ? Cela tombe bien, Window aussi. D’ailleurs, il n’interagit pas et n’enlève pas de PV. Donc continuons de sourire.
  • Void : On ne sait pas à quoi il ressemble mais il se téléporte droit dans vos basques.
  • Figure : à la base, je pensais que c’était le méga biscuit dans Shrek. Mais j’avoue, il est un peu plus flippant et dans son cas à lui, c’est plutôt le biscuit qui va vous becqueter. Dans la bibliothèque, porte 50, il sera nécessaire de trouver tous les livres pour trouver un code et ouvrir la porte suivante. Problème, Figure rôde et s’il vous repère, c’est la mort assurée. Et lorsqu’il vous a presque repéré, il faudra passer par une séquence de QTE et appuyer sur les bons boutons au bon moment pour ne pas succomber. On le retrouve à la porte 100 et autant dire que la pression sera à son comble. Vous devrez ici trouver 10 boutons et une clé pour enclencher une boîte à fusible. Et Grand Biscuit Figure fera une grande chute.
  • Seek : Si vous doutiez qu’il y a plus flippant que de tomber nez à nez avec la Crampe (The Gimp) de Pulp Fiction, c’est que vous n’avez pas croisé Seek. Dès qu’il apparait, on commence une course-poursuite. Ne vous retournez pas et progressez de porte en porte. Mais ce ne sera pas si facile, des obstacles jonchent le sol. Pensez donc à vous accroupir sous les meubles renversés et à enchaîner les courses loin du feu jusqu’à ce qu’il vous laisse en paix.
  • Ne vous inquiétez pas, on n’a pas oublié Jeff, Bob (depuis combien de temps t’es assis mon ami ?) et le gobelin.
  • A-60, A-90 et A-120 : Dans les « rooms », c’est long, c’est long puis ça devient flippant à un certain seuil. Si vous n’êtes pas vite caché, vous le regretterez, notamment quand le A-60 va débouler comme une météorite. Pour le A-90, dès que vous voyez l’avertissement, il ne faudra plus bouger du tout, un genre de 1-2-3 Soleil de la mort qui tue. Pour A-120, il sera question de se cacher mais pas d’indicateur de lumière, il faudra pressentir sa présence en écoutant bien le son du jeu.

Des armes pour lutter ?

Non mais un briquet et une torche pour y voir dans la pénombre. Un crochet pour certaines portes et des vitamines pour aller plus vite. La défense ultime, c’est ce fameux crucifix capable de repousser toutes les entités maléfiques pour une courte période de temps.

Ces objets ne sont pas disponibles automatiquement. Ils laissent donc une place à l’exploration et plus on avance dans le jeu, plus la pression se fait ressentir. La torche aura besoin de piles pour être rechargée, le briquet perd de son essence et les vitamines se font rares. 100 portes à passer, c’est court et long à la fois.

Car en bon rogue-like qu’il tente d’être, la mort est permanente et vous perdez tout votre équipement si jamais une des entités vous tuent. Quoiqu’il en soit, c’est une expérience réussie, des jump scares faciles certes mais de la pression et de l’angoisse en continu. Le fait que l’on soit en perpétuel mouvement est pleinement captivant. Et à plusieurs, pas étonnant que les joueurs prennent leur pied.

Voilà qui termine notre premier article autour de Roblox, et de son jeu ultra-populaire Doors. Les joueurs attendent la prochaine mise à jour donc attendez-vous à un autre article ou une modification de celui-ci pour parler des nouveautés.

D’autres jeux en perspective ?

Visitez notre Linktree pour retrouvez nos réseaux sociaux et partager avec nous vos avis sur le jeu. Sinon vous pouvez également le faire en commentaires.

source des images : fandom

4.1 23 votes
Évaluation de l'article
Toujours dans la magique potion du jeu vidéo !
S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
alexandre
alexandre
1 année il y a

c’est vrai j’y est jouer c

est un enfert

alexandre
alexandre
1 année il y a

c’est tres vrai

steven
steven
11 mois il y a

moi j’ai pas peur c’est pas un enfert

elia
elia
9 mois il y a

je joue a doors

Mot de passe oublié