Tennis World Tour : notre interview exclusive du directeur créatif

tennis-world-tour tennis world tour

Nous avons eu la chance de nous entretenir avec Etienne Jacquemain, directeur créatif du jeu Tennis World Tour.

Bigben a annoncé la sortie de Tennis World Tour pour 2018 mais sans révéler une once de gameplay. Le studio français Breakpoint souhaite parfaire les animations avant de dévoiler sa production au grand public. Néanmoins, nous avons été invités par Bigben à rencontrer Etienne Jacquemain, le directeur créatif du jeu et excepté quelques questions sur le casting, aucun sujet n’a été évité.

Qu’il était dur de ressortir sa PlayStation 3 ou sa Xbox 360 pour jouer à un jeu de tennis, je suis très heureux que vous vous penchiez dessus…

Etienne Jacquemain : Tu n’es pas le seul à me le dire… Il y a une attente qui est assez terrible.

Comment êtes-vous arrivés à la décision de développer Tennis World Tour ?

E.J : On a un historique avec l’équipe de développement parce que l’on a travaillé avec eux pendant très longtemps. Nous étions dans les mêmes locaux donc on se connaissait. Puis, l’absence de jeux de tennis ces dernières années s’explique par le fait que les éditeurs se soient concentrés sur de plus gros jeux, de basket et de football. Pour les gros éditeurs, c’est devenu des plus petits jeux donc personne ne s’est engouffré dans ce marché. Sept ou huit ans, c’est long. Une génération de consoles est passée et toujours pas de tennis. Ce qui reste plutôt incompréhensible puisque 2K et SEGA ont chacun une licence. BigBen commence à devenir bien présent sur le segment du jeu de sport, cela tombait très bien. Les nouvelles machines avec un marché bien stabilisé. Donc, on s’est dit qu’on allait faire un nouveau Top Spin et c’est parti.

Donc, le fait que la licence appartienne à 2K vous empêche de lui donner le nom de Top Spin ?

E.J : Non, l’idée n’est pas de refaire un Top Spin mais un jeu différent. C’était de partir de cette connaissance commune qu’on avait du jeu, de le faire dans le même esprit, un jeu très Simulation, mais la licence appartient à 2K. Quand tu fais un jeu, tu sais ce que tu voudrais faire pour le prochain en général. On met des idées de côté par manque de temps.

Et quel a été le travail le plus difficile dans le processus créatif ?

E.J : La difficulté n’était pas tellement dans le processus créatif car on a rapidement eu les idées. Faire un mode Carrière plus fouillé, de rajouter une dimension plus fournie dans la création et la gestion de son personnage sur le long terme, de donner des tournants dans le match et pouvoir retourner des situations, d’avoir des mécaniques de gameplay plus riches. Un jeu de tennis, c’est vraiment basé à 90% sur la chorégraphie et les animations du joueur. Tant qu’elle n’est pas faite et parfaite, le jeu ne marche pas. Ce travail a été très long, on a commencé à développer Tennis World Tour il y a à peu près un an et ce n’est que très récemment que l’on a une chorégraphie satisfaisante.

Ressentez-vous une pression supplémentaire dans le fait de devoir faire aussi bien voire mieux que Top Spin 4 ?

E.J : Oui, on a toujours la pression d’avoir des aînés illustres, ça rend humble car le jeu a beaucoup fonctionné et a fait naître une grande communauté derrière. C’est aussi pour cette raison que l’on a souhaité faire un titre différent, on ne voulait pas se battre avec les mêmes armes. On garde la même base de précision, de réalisme et à peu près les mêmes contrôles, on souhaitait le rendre moins punitif, plus accessible tout en proposant plus de variétés sur le long terme, de possibilités de customisation au niveau du perso, plus de variétés dans la Carrière. On espère que le mix fonctionne, être à la hauteur au niveau du gameplay et que les nouveautés auront un intérêt pour les joueurs.

Tennis World Tour

Plus de 30 joueurs ont été annoncés au casting, comment avez-vous choisi les différents profils ?

E.J : On souhaitait avoir des joueurs expérimentés et populaires mais pas seulement car leur prix est onéreux. On est allé chercher des joueurs à potentiel, qui pourraient exploser dans les prochaines années. De la variété également dans les nationalités car on souhaite le vendre à l’international.

Le fait que les joueurs coûtent cher pour le studio vous a-t-il poussé à laisser place à un espace créatif pour que la communauté complète le casting ?

E.J : Oui, le personnage créé en mode Carrière pourra être utilisé en multijoueur. Il sera possible d’en créer autant que l’on souhaite et le faire évoluer de façon poussée. D’un côté, nous retrouverons les joueurs professionnels qui seront figés, de l’autre ceux créés par le joueur qui décidera de son archétype, ses compétences, son entraînement, etc.

Comment voyez-vous le retour de Federer et Nadal au plus haut niveau ?

E.J : Cela fait toujours plaisir, d’autant plus que l’on a RF dans notre roster, donc on est derrière lui. Puis, ce sont deux joueurs qui gèrent différemment leur carrière et c’est très intéressant de le souligner. Par exemple, Federer a choisi de ne pas jouer sur terre battue car il gérait sa saison plus calmement. Pour Tennis World Tour, nous avons tenté de reproduire ce genre de choix stratégiques.

L’aspect gestion sera donc primordial ?

E.J : En effet, nous avons la possibilité de choisir ses tournois en fonction de ses points forts et de ses points faibles. La Carrière permettra de gérer tes tournois, ta fatigue sur les saisons, de choisir des événements de récupération qui permettent d’acquérir bonus et compétences. Si t’as un joueur puissant, tu peux avoir envie de le voir progresser en récupération physique ou en précision. De ce fait, tu l’entraîneras d’une certaine façon. Tu ne lui fais pas faire tous les tournois de haut niveau car passer son temps à voyager aux quatre coins du monde pourra entamer sa fraîcheur. Lorsque sa fatigue est au plus bas, tu risques davantage une blessure qui te ferait manquer des tournois importants pour la suite. Même l’aspect économique sera pris en compte, les tournois coûtent de l’argent. Un coach aidera pour la préparation physique et mentale, un agent pour obtenir des événements importants dans ta carrière et faire parler de toi, d’attirer des sponsors et recevoir de meilleurs équipements.

Donc, le choix de calendrier jouera directement sur le match ?

E.J : Exactement, tu pourrais avoir moins de faculté de récupération durant le match. Si tu tombes sur un adversaire ultra frais, tu risques de te faire démonter bêtement. La gestion de la carrière est un élément sur lequel on a beaucoup travaillé avec un coach professionnel. Il nous a aidé à comprendre ce qu’était la vie d’un vrai joueur sur le circuit, de quoi c’était fait, ce qu’il fait en dehors des tournois ou entre deux compétitions. Pour le public, cette partie est assez mystérieuse au final. Le joueur, on le prend de l’école du tennis avec le tutoriel jusqu’au rang de numéro 1 mondial.

tennis world tour

En terme de contenu, nous aurons droit seulement au mode Carrière ou des défis hebdomadaires seront de la partie ?

E.J : Oui, il y en aura. Il existera un mode multijoueur assez fourni, à peu près similaire à celui de Top Spin 4. On aura la possibilité de créer des tournois, et des événements devraient intervenir dans l’année.

Au vu de l’absence des licences des tournois à cause d’un prix bien trop onéreux, aura t-on droit de modifier leurs noms dans les options ?

E.J : Non, ce sera impossible. On s’est davantage focalisé sur les personnages et la Carrière. Cela dit, les lieux tiennent leur importance car on pousse le réalisme assez loin. On présente un panel très varié avec des surfaces qui donnent des effets de gameplay différents, qui ont une influence sur le comportement de la balle, sur la façon dont le joueur joue. Si un tournoi se déroule en altitude, les joueurs se fatiguent plus vite, les balles n’ont pas la même réaction. Même les lieux que l’on a créé profitent du travail de véritables architectes dans l’objectif de les rendre plus immersifs. Ce ne seront pas les vrais tournois mais cela ne nous a pas empêché de pousser le réalisme assez loin.

Des commentateurs ont-ils été sollicités pour décortiquer les matchs ?

E.J : On aura des commentateurs mais je ne peux pas vous dire qui. Bigben s’en chargera.

Des applications mobiles fleurissent au niveau du sport et du tennis, vous-êtes vous penchés sur le sujet ?

E.J : C’est un aspect que l’on étudiera car les Companion App peuvent être assez intéressantes. Le jeu a une structure ouverte, ce genre de jeux sont conçus comme un service. Pour le joueur, cela signifie qu’il continue d’évoluer une fois sorti. On a des DLC qui viennent rajouter du contenu donc c’est tout à fait possible qu’une application fasse son apparition.

Tennis World Tour sera disponible sur Nintendo Switch. Est-ce une chose que vous aviez envisagé dès le début du développement ?

E.J : Lorsque l’on a commencé à créer le jeu, la console n’existait pas. On attendait de voir. Quand elle est sortie, on a commencé à travailler dessus, on a vu qu’elle était géniale, une petite console qui en a sous le capot. Le format est intéressant et le concept encore plus.

Vous précisez bien que c’est une petite machine moins puissante que les autres, cela vous privera-t-il de proposer le même contenu et la même qualité de jeu pour Tennis World Tour ?

E.J : Ce sera le même jeu avec le même contenu. On fera en sorte que la différence ne se voit pas, retravailler les graphismes. C’est vrai que cela constitue aussi un challenge car nous avons développé le jeu pour des machines plus puissantes. Une adaptation devra être réalisée. Et, a priori, les dates de sortie seront les mêmes pour toutes les plateformes.

Merci pour le temps que vous nous avez accordé.

E.J : Merci à vous.

Interview réalisée par Brian Lesaulnier au cours d’un événement presse organisé par Bigben à Paris. On rappelle que Tennis World Tour est annoncé pour 2018 sur PlayStation 4, Xbox One, Nintendo Switch et PC.

*Ne bénéficiant pas d’illustrations pour Tennis World Tour, nous tenons à préciser que les images utilisées ne nous appartiennent pas.

0 0 voter
Évaluation de l'article
Toujours dans la magique potion du jeu vidéo !
S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Steinmetz
Steinmetz
3 années il y a

Bonjour à tous, J’aimerais savoir s’il sera possible de jouer en night session comme dans certain tournois. Est ce que tous les tournois (Grands Chelems, Masters, Masters 1000 et ATP 500-250) seront présents ? Et quels joueurs et joueuses du passé seront présents (Sampras, Agassi, McEnroe, Borg, Edberg, Becker, Williams, Hingis, Seles, Graf, Navratilova, Evert…). Pourra t-on avoir droit aux challenges ? (voir l’animation Hawk Eye), Est ce que les courts et les stades seront plus réalistes que Top Spin ? et Enfin, est ce que Rafa fera parti du casting ? Je vous remercies d’avance pour votre réponse. En… Lire la suite »

benoit
benoit
3 années il y a

bonjour impossible jeux tennis sans nadal comme un jeux foot sans
messi pas possible vous es bete ou quoi

benoit
benoit
3 années il y a

bonjour sans vrai tournoi officiels ni nadal faut arrete ce jeux alors

Mot de passe oublié

leo Nullam Sed elit. elementum tristique ipsum