The Last of Us 2: le livre d’Ellie

The Last of Us 2 Ellie

Grande héroïne de The Last of Us 2, Ellie entre dans une quête personnelle qu’elle voudra accomplir envers et contre tous. Néanmoins, elle se montre aussi diablement humaine et ce grâce au talent de Naughty Dog. Consacrons-lui un article tout en images.

Si vous avez atterri sur ce sujet autour de The Last of Us 2, j’espère que vous avez terminé le jeu, c’est-à-dire l’histoire jusqu’au bout. Autant vous prévenir, je révélerai une interprétation de sa narration autour de son protagoniste principal, Ellie. Si vous ne voulez pas être spoilé, je vous conseille alors de vous rendre sur un autre article. Maintenant que vous êtes prévenus, allons-y !

Les théories et opinions autour du jeu sont légion. Ici, on se concentre au maximum sur le personnage d’Ellie car j’ai strictement été bluffé par la puissance de son interprétation, un immense bravo à Ashley Johnson et Adeline Chetail pour le doublage. Ce qui est encore plus impressionnant, c’est la manière dont elle animée à l’écran. Au photoréalisme s’ajoute un réalisme bluffant dans son animation à tous les moments. Cela renforce son personnage et la narration tout autour, la facilité avec laquelle nous nous plongeons dans son personnage. J’ai eu l’impression de voir une réelle actrice de cinéma qui jouait un rôle et 17 émotions via autant d’expressions au niveau de son visage. C’est pourquoi, j’inonderai de screenshots tirés de mon expérience de jeu (PS4 classique) afin de mieux étaler mon propos (toujours personnel) et mon admiration quant au travail de Naughty Dog.

Attention, le contenu de cet article ne reflète que l’opinion personnelle de son auteur, il est sujet à débat.

Ellie dans The Last of Us 2, très peu d’amour pour beaucoup de haine

Ellie s’avère instable dès les premiers moments de The Last of Us 2. La première fois qu’elle apparaît à l’écran, elle revient d’une soirée difficile. Victime de propos homophobes à une soirée où elle a pu embrasser Dina pour la première fois, elle a rejeté Joël lorsque celui-ci a pris sa défense. La vérité, on la connaît plus tard. Elle n’a toujours pas pardonné Joël pour ce qui s’est passé à Jackson. Néanmoins, sa rancœur s’adoucit avec le temps mais ne chasse pas le malaise qui s’installe entre elle et son (presque) père.

La narration prendra alors un sérieux virage au terme du prologue. Alors qu’elle tente peu à peu de recoller les morceaux avec lui (enfin plutôt l’inverse), Ellie et Joël seront séparés, la première part avec Dina en expédition et le second avec Tommy dans une autre zone. Si la séquence avec le premier groupe représente une sorte de tutoriel pour apprendre les bases du jeu, la virée du second groupe tournera au cauchemar. C’est devant le danger que l’héroïne se montre très attachée à Joël puisque lors de sa disparition, elle ne cesse de supplier le ciel qu’il ne meure pas.

Il faut dire qu’elle a tout perdu, dont son premier crush dans Left Behind. Depuis, sa plus grande hantise serait de perdre un nouvel être qui lui est cher. La mort de Joël, c’est ce qui déclenche l’histoire de The Last of Us 2 avec son désir extrême de vengeance. Elle souhaite alors tous les retrouver et tous les tuer. On découvre alors la jeune femme de 19 ans en proie à sa haine la plus pure. Tout le voyage que l’on réalise avec elle, on se rend compte qu’elle a un instinct de survie exceptionnel qui servira sa quête mais aussi la violence brutale qu’elle y emploie.

Cette haine, Naughty Dog la met brillamment en perspective avec une modélisation de ses sentiments hyper réalistes. Sa quête prend un premier tournant lorsqu’elle arrive pour sa première rencontre avec une des responsables. Alors, sa rage prend le dessus. Devant le refus de Nora de collaborer, elle va simplement exploser. La première rencontre est marquée sous le signe de la prudence car elle ne veut pas attirer du monde en territoire hostile, juste obtenir une réponse.

Or on peut voir déjà dans son regard qu’elle entre comme dans un état second, hyper concentrée et décidée à ne pas lâcher sa proie. La mise en scène est aussi excellente avec le double plan sur Ellie puis sur Nora où l’on se doute que la séquence ne sera pas terminée. Et on ne nous a pas menti. Une séquence de course-poursuite plus tard et une autre séquence de gunfight entre infectés et soldats du WLF encore, on retrouve un tête-à-tête où cette fois-ci, il n’y aura aucun échappatoire pour Nora.

Si elle se rend compte qu’il s’agit bien de la jeune fille immunisée, elle n’a aucune chance de se sortir d’une Ellie prête à mettre fin à la vie de son opposante. La jeune femme laisse alors sa rage parler et la séquence est d’une violence rare. Un simple QTE oblige le joueur à enchaîner des coups dans une scène de torture plutôt traumatisante autant pour le joueur que pour Ellie. Encore une fois, à l’image cela demeure impressionnant. Son expression est sans équivoque, c’est la haine qui parle, la détermination à venger Joël et on se prend ses sentiments tempétueux plein la face.

Ce qui se passe ensuite fait une nouvelle fois avancer l’histoire, du moins ce que le joueur apprend via un flashback. Joël a bien dit la vérité à Ellie lors d’une séquence où le non-dit n’a plus sa place. Ellie n’en pouvait plus, elle savait qu’il cachait quelque chose, cela installait un malaise entre les deux que l’on sentait bien présent depuis le début du jeu. Malgré la grande traversée de l’Amérique, il n’a pas accepté l’idée que l’adolescente meure pour la création d’un vaccin. C’était trop difficile d’accepter que l’être qui lui est désormais le plus cher meure à nouveau, après sa propre fille. Cette vérité, au fond, Ellie la connaissait mais ne l’avait jamais entendue. Elle a forcément rejeté Joël. Cette réminiscence, elle l’a fait craquer.

Ellie se réveille après ce Jour 2 marquée comme jamais. En plus des séquelles physiques, ce sont les douleurs psychologiques qui révèlent sa fragilité, cette insupportable prise de conscience que Joël est mort. Si elle lui a dit qu’elle essayait de lui pardonner un peu plus tard, si elle laissait la porte ouverte au pardon complet, elle ne lui a jamais avoué qu’elle lui a pardonné. Sa présence lui manque alors énormément. Il existe un grand vide que Dina ne peut pas combler malgré tout.

Et encore une fois, la modélisation du personnage d’Ellie dans ces moments de souffrance reste juste incroyable.

Ellie & Dina: une zone de tendresse pas suffisante

Dina est présente dans la vie d’Ellie assez tôt dans le jeu. Elle reste une protagoniste à part entière dans l’histoire de The Last of Us 2. Elle accompagne la jeune femme lors du prologue pendant une expédition qui va révéler la naissance d’une romance. Ellie ne lui demande jamais mais Dina tient à rester avec elle et est volontaire pour mettre ses services au profit de sa vengeance. Elle tient à elle et souhaite surtout être un grand soutien pour elle.

À divers moments, on se rend compte qu’elle ne réalise pas à quel point la haine est profonde et son désir de tuer chacun d’entre eux élevé. On aperçoit aussi qu’elles ne sont pas toujours sur la même longueur d’onde, qu’elles se cherchent encore. Durant le prologue, Ellie n’est pas encore à l’aise avec ses sentiments pour Dina, comme si elle voulait l’éviter après le baiser de la veille. Cela se traduit par ce blanc lorsque Dina l’invite à contempler un panorama enneigé. Alors que Dina souhaite simplement se poser et vivre un moment de quiétude et de complicité, Ellie l’interrompt. Il faut avouer que l’on sent l’héroïne brisée de l’intérieur.

À son âge, elle a vécu des choses peu communes et son statut d’immunisé pèse lourd dans sa personnalité. Elle n’a pas eu une adolescence classique. Elle a du mal à tout extérioriser et c’est aussi pour cela qu’elle s’évade via la lecture des comics, des encyclopédies sur l’astronomie ou sur les espèces animales pour lesquelles elle voue une passion. À côté de ses passions, elle souhaite prendre des responsabilités. Elle a plus l’esprit soldat qu’autre chose et cela se voit aussi dans ses souvenirs. Malgré tout, on peut penser qu’elle est davantage complice avec Tommy et Joël qu’avec Dina car ils fonctionnent de la même façon, malgré qu’ils traînent ensemble.

Cela dit, il ne faudrait pas relativiser le rôle fondamental de Dina dans l’aventure d’Ellie. En l’accompagnant, Ellie parviendra à se livrer et même son statut d’immunisée dès le premier jour lorsque son masque se casse. Dina parvient à multiples reprises à l’extraire de sa rage, par des moments de douceur, de tendresse et d’évasion. Les morceaux à la guitare en sont le parfait symbole. De même, après avoir perdu Joël, elle ne veut pas perdre non plus Dina et elles se protègent mutuellement. Naughty Dog ne tombe pas dans le piège d’assigner à Ellie un personnage boulet qu’il faut sauver. Au contraire, c’est même Dina qui va l’extirper de situations très compliquées.

Après le jour 1 c’est délicat. Dina se voit contrainte de rester confinée mais n’est pas pour autant inutile. En plus des infos et de ses enquêtes via la radio, elle réconforte Ellie lorsqu’elle revient de ses longues et exténuantes escapades. Néanmoins, cela nous donne une scène révélatrice des différences de personnalité entre les deux. Dina est croyante et assume sa sensibilité vers le spirituel tandis que l’opinion d’Ellie est plus terre-à-terre au vu de ce qu’elle a vécu. Elle croit en elle et en son flingue qui l’aidera à assouvir sa vengeance coûte que coûte, elle veut collecter des indices et retrouver Abby et les responsables de la mort de Joel à tout prix. Dina la suit par amour et loyauté mais les deux ne sont pas toujours sur la même longueur d’onde.

Cela se traduit notamment sur cette scène.

Mais pas seulement cette scène. Un autre exemple nous amène au premier jour de Seattle encore. Lorsque les deux tombent sur une embuscade et qu’Ellie est capturée. Lorsque Dina la sauve d’un homme de main qu’Ellie finit par tuer (le premier wolf tué par Ellie), Dina est en panique car elle se sait dans une situation dangereuse avec des ennemis aux alentours et tente de presser Ellie pour qu’elle se sauve. Or, Ellie est obnubilée par sa quête et fouille le cadavre pendant quelques secondes qui auraient pu être fatales. La grande différence de comportement entre Ellie et Dina lors de cette scène est notable.

The Last of Us 2

Enfin, si Dina lui a trouvé un quotidien calme et reposant dans le dernier tiers du jeu, Ellie n’a pas trouvé la paix dans son foyer familial. Elle garde encore en mémoire son défunt compagnon du premier opus. Elle est hantée par les images de sa mort. Elle n’arrive simplement pas à tourner la page. Lorsque le choix s’impose de repartir à la recherche d’Abby ou de préserver ce qu’elles ont construit avec Dina, elle abandonne cette dernière pour assouvir une nouvelle fois sa vengeance.

Ellie & Joël, la complicité malgré tout

Malgré des débuts difficiles dans le premier jeu, Ellie et Joël ont noué une relation très forte, presque de père et fille. Ce qui est très fort, c’est qu’elle s’est terminée sur un goût d’inachevé avec la décision de Joël. Celle-ci détermine directement leur complicité mise à l’épreuve dans The Last of Us 2. On sent beaucoup de gêne dès les premières minutes et une Ellie qui veut respirer. On ne comprend pas totalement pourquoi même si on s’en doute et de flashback en flashback, on saisit tout. Comme énoncé en début d’article, Ellie a sommé à de multiples reprises Joël de lui dire la vérité car la version qu’il lui a transmise de son séjour en clinique n’était pas crédible. Joël n’a jamais assumé de peur de perdre Ellie mais il a bel et bien fini par craquer.

Cette narration s’effectue en trois temps et on réalise que le grand gaillard a tout fait pour qu’elle se nourrisse de sa passion pour l’astronomie et les dinosaures, elle l’a emmené partout et lui a même appris à nager. Il est tellement protecteur qu’Ellie prend toutes les opportunités possibles pour prendre plus de responsabilités. Néanmoins, malgré ces grands moments de complicité et d’amour entre les deux, cela nous renvoie vers cet insupportable mensonge de Joël. Un graffiti où apparaît le symbole des lucioles, la découverte des cadavres de fuyards puis la fameuse discussion fatidique. C’est bien mené et cela montre qu’Ellie ne souhaite plus être protégée de la vérité. Joël a retardé l’échéance pendant bien trop longtemps.

Une fois le mal avoué, il n’est pas du tout pardonné. Ellie entre logiquement dans une grande colère, comme si on lui avait volé la raison de son existence. Plus tard dans le jeu, elle change de disque et lui avoue qu’elle essaiera de lui pardonner. Une belle preuve d’amour en soi pour une relation qui est alors devenue compliquée.

Néanmoins, on a parfois l’impression que c’est dans le feu de l’action qu’elle s’épanouit le plus. Elle insiste pour nettoyer une zone avec Joël, elle apprécie l’entraînement avec Tommy au sniper. Avec du recul, on comprend rapidement comment le destin d’Ellie allait embrasser la haine. En perdant l’être qui avait choisi son destin, elle entre dans une colère noire au cours d’une scène mémorable qui restera gravée dans l’esprit de tous les joueurs.

À nouveau, les séquelles seront terribles pour Ellie. Après avoir perdu Riley, elle voit la mort atroce de Joël, totalement impuissante. Elle est complètement dévastée. Aussi incroyable que cruel, elle est encore animée et modélisée d’une façon fantastique par Naughty Dog. Que ce soit la scène de torture ou celle du deuil, on la sent complètement amorphe, perdue, simplement démolie.

Et lorsqu’elle y repense avec Dina (cf, premières images de l’article), elle s’effondre à nouveau. Elle ne supporte toujours pas l’idée de l’avoir perdu. En cela, le dernier chapitre est logique. Elle doit aller au bout de sa vengeance, c’est plus fort qu’elle. L’apparition de Tommy qui est dans un état lamentable marque un nouveau tournant, on sait dès lors que l’histoire ne s’arrêtera pas là. Tommy était l’ami le plus proche de Joël et a enchaîné les sorties avec lui, a tenté de rapprocher les deux lorsqu’ils étaient en froid. Ils sont dans la même perspective depuis le début, ils ont la survie et l’entraînement dans les gènes et ils ne peuvent supporter d’avoir laissé en vie celle qui a tué Joël, même si c’est par vengeance.

L’amour entre Joël et Ellie reste plus fort que tout et c’est dans le dénouement final que c’est encore prouvé. Alors que Dina n’a jamais réussi à soigner Ellie de son mal et de ses blessures, une simple image de Joël qui semble avoir trouvé la paix intérieure et la joie aux côtés d’Ellie l’a subitement fait changer d’avis. La seule personne qui a réussi à sortir la jeune femme de sa haine, de sa quête de vengeance personnelle, c’est lui. Elle retrouve ses esprits et dans un moment de lucidité, elle laisse partir la responsable de son chagrin. Elle met enfin un terme au cycle infernal de la vengeance qui a causé la mort de centaines de personnes sur son chemin, et dans les deux camps (sans oublier les Séraphites).

Alors qu’elle empruntait le même chemin qu’Abby, celle de la vengeance jusqu’au bout, elle décide après ce flashback salvateur de laisser sa proie s’en aller. Elle n’est plus une bête assoiffée de sang, elle tente alors de tourner la page. Au niveau de la narration c’est très important car on vit le parallèle avec Abby. Sa chasse a divisé son groupe. Mel semble très touchée par ce qui s’est passé, Owen n’en peut plus du quotidien de Wolf, les autres meurent des mains de Tommy et la principale concernée ne semble pas du tout apaisée. Elle trouvera la rédemption en protégeant Lev fuyant le camp des Séraphites. Lorsqu’elle revient affronter Ellie au terme du Jour 3, elle semble au bout. Elle a vécu 72 heures éprouvantes et a vu mourir également ses proches.

C’est d’ailleurs cet instinct protecteur qui pousse Ellie à céder aux demandes d’Abby et rendre les armes. Elle souhaite protéger Tommy et Dina. Perdre deux nouvelles personnes de son entourage la détruirait définitivement. Elle reste à sa merci et semble tout à fait paniquée sur les images réalisées par Naughty Dog.

Alors qu’Abby épargne une seconde fois Ellie (en plus de Dina cette fois), celle-ci n’en démord pas et voit sa quête relancée suite au passage de Tommy lui rappelant que l’assassin de Joël court toujours. Ce dernier voyage est tout à fait étrange à vivre pour le joueur. Ellie part à la recherche d’Abby qu’elle souhaite tuer de ses propres mains. Néanmoins, quelque part, elles sont liées. On réalise presque qu’elle ne sait pas quel destin elle veut réserver à son pire ennemi. Emprisonnée par une faction dont les intentions sont douteuses, elle se trouve aux portes de la mort. C’est alors qu’Ellie va décimer toute un bataillon de soldats armés pour la libérer… pour ensuite en découdre avec elle dans un décor chaotique et une séquence simplement remarquable.

Il s’agit du véritable final, l’affrontement ultime au cours duquel une Ellie perdue et en proie aux doutes quant à sa quête de vengeance va affronter une Abby affaiblie obsédée par l’idée de sauver son jeune compagnon. Elle avait juste besoin de ça, de se défouler sur elle dans un duel dans les règles. Elle avait besoin de ça pour se retrouver, pour trouver la paix et revoir la réconfortante image de Joël l’espace de quelques secondes. En épargnant Abby, elle trouve elle aussi le chemin qui lui permettra d’avancer. C’est ce qui est symbolisé dans la dernière séquence durant laquelle elle abandonne la maison de campagne où sont stockées les affaires de Joël et la fameuse guitare. On ne sait pas du tout de quoi sera fait l’avenir, si elle retournera à Jackson, si elle partira à la recherche de Dina ou si elle entreprendra simplement un énième périple pour se poser (ce qui irait à l’encontre de la fin de The Last of Us 2) mais désormais, elle est sur la bonne voie, entreprenant un bon cycle loin de la violence et de la rage qui l’ont caractérisé dans sa quête de vengeance.

Et lorsque j’évoquais avec vous le travail fantastique de Naughty Dog, je pense qu’on ne peut le renier, au niveau de la réalisation artistique et autour de la modélisation d’Ellie qui est plus réaliste que jamais, très travaillée, avec des traits et des expressions bien humaines. Je partage une nouvelle fois des screenshots pris pendant mes deux runs, tout ce que je n’ai pas mis plus haut.

Toutes les publications de l’auteur sont à retrouver à cette page.

N’hésitez pas à nous donner votre avis sur ce jeu si vous aussi vous l’avez testé via les commentaires sous l’article. Vous pouvez également venir nous rendre une petite visite sur nos réseaux sociaux : Twitter, Facebook, Instagram, Twitch, Youtube et notre compte curateur Steam.

4.2 5 votes
Évaluation de l'article
Toujours dans la magique potion du jeu vidéo !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

Donec sit felis nec et, quis id, Donec luctus consequat. diam tempus