VGM #13 : Death Stranding

death stranding

Ce treizième VGM sera dédié à la musique de Death Stranding qui joue un rôle important dans la réalisation du jeu. 

Trois semaines se sont écoulées depuis la sortie officielle de Death Stranding, il est grand temps de revenir sur la musique du jeu qui participe grandement à l’ambiance du jeu. Hideo Kojima nous a habitué à des bandes-son épiques dans Metal Gear Solid avec des titres notables et mémorables tels que : Sons of Liberty (MGS 2), Snake Eater (MGS 3) ou encore The Man Who Sold The World (MGS 5) sans compter le thème emblématique de la saga. C’était donc avec bon espoir que Death Stranding connaisse le même sort. 

Pour sa nouvelle création, Hideo Kojima s’est donc tourné une nouvelle fois vers Ludvig Forsell avec qui il avait collaboré sur MGS 5. Il signe ici une BO épique qui colle parfaitement à l’univers du jeu. Cependant, ce n’est pas ce score original qui marquera les esprits mais le choix de Kojima pour la sélection d’artistes licenciés : Low Roar et Silent Poets principalement. 

Quelques morceaux bien sentis du japonais Silent Poets viendra ponctuer votre aventure de livreur hors-pair. Cependant, ce sont principalement les titres de l’artiste américano-islandais Low Roar qui bercera votre quête à maintes reprises. La beauté des morceaux n’a d’égal que les sublimes décors du jeu. Frissons garanties lors des premières écoutes. 

Difficile de choisir une seule musique de Death Stranding dont vous pouvez lire le test ici. Voici ma sélection très personnelle, le titre I’m Leaving qui représente bien la solitude de Sam Porter à travers ces landes désertiques. 

 

Je vous donne rendez-vous le week-end prochain pour découvrir un nouveau morceau issu du jeu vidéo. En attendant, n’hésitez pas à nous suivre sur TwitterFacebook, InstagramTwitch et Youtube et à aller voir le dernier numéro de VGM consacré à la douce mélancholie de Céleste.

Grand aventurier, Gabs consacre sa vie a la recherche d'OST en tout genre en jouant à différents jeux. La légende raconte que c'est lui qui aurait appris à Link comment jouer de l'ocarina...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Mot de passe oublié

dolor ut ante. Donec consequat. mi, nec Nullam Sed libero