[AVIS] La Légende Kingdom Hearts Tome 1 & 2

la légende de kingdom hearts

Bref retour sur la lecture des Tome 1 & 2 de « La Légende Kingdom Hearts » écrits par Georges « Jay » Grouard et édités par Third Editions.

Depuis sa création, Third Editions donne la possibilité à des passionnés de jeux vidéo reconnus dans le milieu de s’exprimer sur certaines séries qui leur tiennent à cœur. Au programme, retour sur les grandes séries de l’histoire du jeu vidéo via des analyses, des décryptages ou encore des secrets de développement. En juillet 2018, c’était au tour de Kingdom Hearts de rejoindre le rang des séries ayant eu droit à leur livre comme Halo, Final Fantasy ou encore The Witcher, avec un premier tome centré sur la création de la série. Puis, en octobre est paru le second tome dédié à la série de Square Enix, qui a quant à lui pour objectif de parler de l’univers et de le décrypter. Retour sur « La Légende Kingdom Hearts », ces deux beaux bébés de 400 et 600 pages.

Image de la legende Kingdom Hearts

On ne va pas y aller par 4 chemins : j’ai été extrêmement déçu à la lecture de ces tomes consacrés à ma série préférée. Plus précisément, c’est le second tome qui m’a posé problème. Mais d’abord, commençons par le commencement en précisant que les deux bouquins ont été écrits par Georges « Jay » Grouard, connu pour avoir créé le fameux « Gameplay RPG », premier magazine au monde consacré au genre.

Le Tome 1 de « La Légende Kingdom Hearts » est, comme je vous le disais, consacré à la création de la série par Tetsuya Nomura. Un nom qui reviendra souvent dans le livre, déjà parce que c’est le créateur de la série (logique) mais également parce que l’auteur semble vouer un culte assez incompréhensible au bonhomme. Alors oui, je suis quelqu’un qui apprécie grandement le travail de Nomura-San mais ici, on est limite sur de l’idolâtrie. Et même si elle reste complètement assumée par l’auteur, je l’ai trouvé tout de même assez malvenue puisque donnant moins de crédit à ses propos. Vous me direz « Oui mais c’est normal que cela soit un fan de la série qui écrive le livre ! » et je ne peux qu’être d’accord avec vous. Cependant, un peu moins d’omniprésence de l’avis de l’auteur sur les décisions et les actions de Nomura (ou d’autres éléments) aurait été nettement plus agréable. En ce qui concerne le tome en lui-même, il reste le plus intéressant des deux. Du moins, si cela ne vous dérange pas trop d’avoir énormément de contexte. Car on ne va pas se mentir, ce premier tome aurait très bien pu s’appeler « La Légende Square Enix » tant la remise en contexte de chaque élément qui ont mené à la création de Kingdom Hearts prend beaucoup trop de place. Alors oui, il est très intéressant d’en apprendre plus sur la société ainsi que sur Nomura et, par chance, cela m’intéressait. Cependant, aller un peu plus rapidement au but aurait rendu la lecture nettement plus agréable.

Le Tome 2 est cependant beaucoup plus problématique. Et pourtant cela partait très bien puisque l’auteur s’intéressait à la musique de Kingdom Hearts et sa compositrice Yoko Shimomura (vous pouvez d’ailleurs aller lire le VGM consacré à Kingdom Hearts II). Mais malheureusement, le gros défaut du bouquin a vite pointé le bout de son nez. Pour rappel, l’objectif de ce tome est de décrypter l’univers de Kingdom Hearts. Et pour cela, « Jay » a besoin de livrer des clés de lecture qui permettent la bonne compréhension de sa démarche de décryptage. Cependant, il y en a vraiment beaucoup trop et la structure du livre est, pour moi, assez mal pensée. Car pour arriver au Saint-Graal, le décryptage de l’univers Kingdom Hearts, il faudra avoir lu plusieurs centaines de pages consacrées à la philosophie antique ou encore à la biographie (extrêmement détaillée) de Walt Disney. Et le problème, c’est que l’on ne vous dit pas forcement à quoi cela va vous servir d’avoir toutes ces connaissances (que vous allez oublier au fur et à mesure vu la quantité, on ne va pas se mentir). Il en ressort donc l’impression de faire ses devoirs, avant d’avoir le droit qu’on nous explique un peu la symbolique et la signification de tel ou tel élément de la série. Peut-être qu’expliquer au fur et à mesure chaque élément au lecteur aurait été plus judicieux pour ne pas le perdre. Il en résulte que je me suis profondément ennuyé pendant les trois quarts de « La Légende Kingdom Hearts » et le seul point fort de ce Tome 2 est qu’il détaille très précisément l’histoire de la série à différentes échelles. En effet, le livre vous donne la possibilité de choisir un niveau de difficulté dans l’explication de l’histoire : les plus profanes pourront découvrir point par point le scénario et les différentes intrigues, avec des rappels des différents dialogues alors que les fans hardcores pourront accéder à un résumé et des explications scénaristiques un peu plus succinctes, afin que la lecture soit plus agréable.

Pour conclure, je tient tout de même à féliciter Georges « Jay » Grouard pour sa recherche d’informations et le nombre hallucinant de détails que l’on peut retrouver dans les bouquins. Je n’ose imaginer le travail de documentation qu’il a été nécessaire pour sa réalisation. Le Monsieur aime profondément la série et ça se sent. Par contre, pas de sources à la fin du livre ? Vraiment ?

Image de La Légende Kingdom Hearts


Le rapport plaisir / temps accordé à vraiment été négatif à la lecture de ces deux tomes de « La Légende Kingdom Hearts ». Cependant tout n’est pas à jeter : le premier tome se révèle très intéressant si vous voulez aller plus loin que Kingdom Hearts et que découvrir le contexte extrêmement détaillé de création de la série vous branche. En ce qui concerne le second tome, le constat est nettement moins joyeux. Malgré une explication de l’histoire de bonne qualité, le décryptage demande beaucoup trop d’investissement au lecteur sur des sujets trop complexes et pas forcement intéressants : je n’ai pas envie d’avoir l’impression de faire mes devoirs en ouvrant un livre consacré à Kingdom Hearts.

Que ton cœur soit la clé qui te guide.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mot de passe oublié

venenatis, Praesent tristique felis quis porta. elit. odio felis