[AVIS] One Piece World Seeker : Bonjour l’inquiétude

One Piece World Seeker

A quelques jours de sa sortie, One Piece World Seeker ne me semble pas être le grand jeu One Piece que tous les fans attendent.

Annoncé en fin d’année 2017, One Piece World Seeker s’apprête à atterrir sur nos consoles de jeu dans une dizaine de jours. Bandai Namco évoquait le plus grand monde jamais créé pour l’œuvre imaginée par Eiichiro Oda. Au vu des images auxquelles nous avons eu droit depuis, il serait idiot d’avouer le contraire. Il faut dire que la concurrence n’était pas rude en matière d’open-world. La série One Piece Pirate Warriors, de par ses caractéristiques de Musou, ne disposait que d’une succession de petites zones et de couloirs les reliant. A côté, Burning Blood nous invitait à entrer dans l’arène via des combats en Versus. Parmi les plus « récents » car portés sur Nintendo Switch, on peut très bien considérer Unlimited World Red comme digne de comparaison et d’ailleurs, c’était le même studio derrière. Entrons plus rapidement dans le vif du sujet.

Un monde bien bâti mais fantomatique

Les premières impressions que j’ai eu en analysant la vidéo de gameplay de One Piece World Seeker, c’est que le monde qu’explore Luffy est vide. Et quel ne fut pas mon vertige de tomber dans ce vide ! Cela reste ma plus grande inquiétude, de jouer les Spider-Man et de me balader dans des environnements dans lesquels il manque clairement une foule ou de simples habitants. Au lieu de cela, trois ou quatre adversaires dans un coin, un boss dans un autre. Or, dans la majorité des arcs du manga One Piece, Chapeau de Paille découvre une région ou une grande ville dans laquelle il doit se fondre dans l’environnement. Il y croise de la vie, une réelle population qui fait sens dans l’imagination d’Eichiiro Oda.

Or, si on nous propose à nouveau une histoire dans laquelle n’interviendront que les héros principaux, dans laquelle il manque il s’agit de faire déplacer simplement Luffy d’un point A à un point B dans des prairies et des rues inhabitées, l’expérience de jeu ne pourra m’emballer. Je ne m’épanouirai pas dans ce monde. Partageons une vidéo de Gamespot illustrant bien ce sentiment et continuons notre propos.

Je ne doute pas de l’aspect amusant de One Piece World Seeker mais il se repose principalement sur les caractéristiques de son héros. En effet, l’homme caoutchouc demeure un personnage grisant en matière de gameplay, avec qui l’on peut se balancer de bâtiment en bâtiment, d’ailleurs on voit que cette mécanique a été poussée encore plus loin. Il ne s’accroche plus seulement aux buildings en visant mais il se déplace à la manière de Spider-Man, c’est d’ailleurs un peu loufoque. One Piece jouant beaucoup sur cette part d’absurde, ces animations concernant les bras ne me dérangent pas vraiment. Par contre, un monde One Piece qui n’est pas animé n’a pas l’âme d’un One Piece que l’on aurait pu nous servir en nous proposant ce monde plutôt vaste.

J’espère définitivement que Bandai Namco et Ganbarion n’ont pas encore révélé toutes leurs cartes en ce qui concerne One Piece World Seeker et travaillent sur certains patchs. Même si l’idée d’enchaîner les combats contre les plus grands pirates, revisiter un scénario encadré par maître Oda, reste plutôt alléchante. L’exploration d’un monde vide l’est beaucoup moins et risque de nuire à l’expérience de jeu. Car sur le papier, le fan-service servi dans un open-world, c’est bien beau mais si cette belle plante n’est que superficielle, je risque de vite déchanter.

De même, les combats contre les boss ne m’ont pas amplement convaincu (voir vidéo, Luffy vs Pacifista). Ils manquent de dynamisme et c’est surtout dû à la lenteur et l’immobilisme de l’ennemi. Aucun problème concernant Luffy qui devrait satisfaire tous les fans tant son éventail de techniques semble fidèle à ses capacités sur papier. Cela devrait être un plaisir de poutrer tout ce monde avec de gros coups de poing. J’espère simplement que le Pacifista est le seul à rester sur place et attaquer à distance car si ce n’est qu’une histoire de contourner et frapper, bonjour l’ennui. De côté-là, Kizaru m’inquiète également tandis que d’autres me rassurent dans la dernière vidéo mise en ligne par Bandai Namco.

One Piece World Seeker sera sans doute une grande aventure dotée d’une scénarisation convaincante (au vu des cinématiques) nous plongeant dans une belle aventure rythmée de combats épiques. Ce que je souhaite par-dessus tout, c’est de prendre mon pied manette en mains. Pour cela, j’ai aussi besoin d’une immersion sans faille avec une exploration épanouissante et au vu des dernières images présentées, j’ai un doute sur la capacité de Ganbarion à m’apporter des arguments de ce côté. Un grand open-world c’est bien, un monde interactif et immersif, c’est mieux. J’espère être convaincu le 15 mars prochain et effacer toutes mes inquiétudes.

Toujours dans la magique potion du jeu vidéo !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mot de passe oublié

vel, id, quis justo dapibus amet, libero. Nullam risus dictum fringilla ut