[Bar à Jeux] Buurn : un jeu d’ambiance bien épicé !

buurn

Morning va lancer la campagne Kickstarter de Buurn, un jeu familial dont l’enchère et la collection sont les mécaniques principales.

Prix :
Temps moyen : 40 min
Nombre de joueurs : 3 à 5
Âge conseillé : 10+
Auteur : Pierre Voye et David Simiand
Éditeur : Morning
Illustrateur : Gorobeï
Mécanismes : enchères, collection
Version prototype fournie par l’éditeur. Le matériel est susceptible de changer notamment les fameux totems.

Planète Morning !

Morning a l’habitude d’éditer des jeux colorés. Vous avez peut-être joué aux sympathiques Red Panda et Kill the Unicorns qui avait été chroniqué par Mme Plumesdanges en personne. Aujourd’hui, c’est un lancement Kickstarter qu’ils préparent avec le jeu Buurn.

Il s’agit donc d’un jeu imaginé par Pierre Voye et David Simiand, illustré par Gorobeï. Si vous vous situez du côté de Dijon, vous devez connaître ces deux petits loups. D’ailleurs, lors du festival FLIP; ils s’étaient illustrés en remportant le trophée Créateurs en 2016 avec un prototype Expert, Times of Empire.

Cette fois, c’est avec un jeu familial qu’ils se projettent en collaboration avec Morning.

Buurn, l’histoire d’un jeu épicé !

Dans Buurn, l’objectif est de concocter la meilleure sauce épicée pour El Gobernador. Le joueur primé se verra offrir un restaurant.

Pour créer cette sauce, il faudra donc collectionner des ingrédients rapportant des points. Les ingrédients sont matérialisés sur des cartes sur lesquelles il faudra enchérir.

Ce n’est pas tout, le concept invite aussi légèrement le bluff et des mécaniques de rapidité, tout en devant réfléchir ses actions selon la tactique décidée. En clair, penser bien, penser vite et gérer ses collections et son budget.

Totems et enchères

Dans ce jeu d’enchère et de collection, le plateau ne tient que sur un petit tissu fourni dans la boîte. On y pose les totems qui détermineront vos actions. À trois joueurs, on y installe 3 totems, 4 à quatre joueurs et 5 pour autant de joueurs. Le nombre de familles d’ingrédients varie également en fonction du nombre de joueurs, question d’équilibre.

Chaque Totem représente donc un lieu et une action :

  • Le Totem Vert : Achat. Lorsqu’il est pris en main par un joueur, cela signe la fin du décompte. C’est obligatoirement ce Totem qui doit être attrapé le premier, ensuite les joueurs doivent se dépêcher de choper les autres Totems pour effectuer les actions souhaitées. Le joueur devra alors dépenser l’argent pour s’approprier les 2 cartes Ingrédients du tour.
  • Le Totem Violet : Organisation. C’est aussi une carte posée face visible, apportant des bonus de points ou d’action.
  • Le Totem Bleu : Marché Noir. On prend 2 cartes ingrédients face cachée contre 5$. Néanmoins si on a pas les dollars nécessaires, on prend l’argent qui est dans la Banque. MAIS si la Banque est vide, on paye ce qu’on peut les 2 cartes ingrédients du marché noir.
  • Le Totem Rouge : Taxe (à partir de 4 joueurs). Le joueur reçoit la moitié de l’enchère arrondie au supérieur !
  • Le Totem Jaune : Marché Secondaire (à partir de 5 joueurs). Ici on paye 4$ (si on les a) afin de recevoir le 3e ingrédient (ou donner à un autre joueur). Sinon on prend l’argent de la banque.

Le premier joueur entame le décompte et lorsqu’un joueur prend le totem vert, il y met fin et indique le prix de l’enchère des 2 cartes Ingrédients à table (si le décompte a été arrêté à 4, alors le prix à mettre sera de 4$).

Une première particularité originale, lorsqu’un joueur effectue l’achat de l’Enchère, il paye le prix équitablement aux autres joueurs ! Et non à la Banque.

Là ou ça se corse, c’est que toutes les cartes ne sont pas bonnes à prendre et d’autres vous feront moins scorer selon vos cartes Organisation. On doit donc trouver le juste équilibre entre les collections, le budget et ces cartes bonus afin de gagner la partie. Les cartes face cachée apportent un peu de piment car on ne sait pas ce que mijote l’adversaire.

On retrouve donc comme famille d’ingrédients et facteur de score :

  • Moutarde : 1 PV par type d’Ingrédient différent (hors moutarde).
  • Citron : 3 PV par Citron mais 0 si on en a le plus…
  • Explosifs : 1 PV par Carte Organisation.
  • Ghost Pepper : Plus on a de cartes GP, plus on a de points.
  • Cactus : 1 PV par tranche de 5$.
  • Carolina Reaper : Plus on en a, plus on gagne des points MAIS surtout à partir de 3 cartes.
  • Produits d’entretien : 2 PV par carte.
  • Fuel : 24 points en jeu, 12 pour celui qui en a le plus, 8 pour le second, 4 pour le dernier.
  • Vinaigre Millésime. 1 PV par carte Vinaigre. -5 si on en a pas, -2 si on en a le plus.

Avec les cartes Organisation et les Dollars qui rapportent des points à la fin, cela fait donc une multitude de façons de scorer et qui mettront un peu de piment à vos parties et vous laisseront dans l’embarras du choix.

J’ai trouvé aussi très intéressant le fait que certaines cartes ne sont pas à amasser énormément sinon cela se retourne contre nous, d’autres sont liées au budget ou aux cartes Organisation, d’autres pour la majorité. Le système est bien pensé et le plaisir est au rendez-vous au cours des parties que nous avons pu lancer.

J’ai joué à Buurn à 3 joueurs dans un premier temps, avec Arnyanka et sa fille de 11 ans maintenant. La mayonnaise a tout de suite pris pour nous trois.

C’est un jeu d’enchère et de collection qui fonctionne du tonnerre.

C’est aussi dû à ses particularités qui pimentent le jeu. D’un côté, nous avons un décompte déterminant la valeur de l’enchère énoncé à haute voix par le premier joueur, ce qui rend le jeu interactif dans ses racines, apportant un peu de nervosité et d’attente, une forme de suspense agréable. D’un autre, il est plutôt ingénieux d’avoir pensé à faire payer le gain de l’enchère aux autres joueurs, permettant à chacun de préparer la manche d’après. Puis tout le monde gagne au cours d’une manche, ce qui ne laisse personne de côté. Enfin, cacher certaines cartes de la collection rend la chose aussi plus intéressante.

Un mélange de particularités ingénieusement pensées et qui rend toutes les parties nerveuses et entraînantes pour tous les joueurs.

J’étais chargé de l’explication des règles de Buurn et j’ai fait simple.

J’ai lu le livret de règles en ligne (le livret a été oublié dans notre boîte prototype) une première fois pour saisir les infos puis j’ai mesuré qu’il était plus que simple à comprendre. Alors j’ai décidé de lire à haute voix pour procéder aux étapes de la mise en place, celle-ci reste simpliste. Et j’ai lu à haute voix la particularité de chacun des totems et des lieux. En deux minutes, c’était assimilé pour tout le monde.

Aucun souci à se faire pour le faire comprendre aux petits et aux grands.

La première partie, c’était Bingo !

Tout était fluide, fun, le jeu nous embarque rapidement dans un certain enthousiasme. Les mécaniques sont simples et chacun se sentira à son aise et prêt à bondir sur chacun des totems.

Récapitulons : Buurn m’a plu un peu, beaucoup ou à la folie ?
(ou pas du tout…)

Buurn c’est un coup de cœur comme jeu d’ambiance, un subtil mélange d’enchères, de collection et de rapidité. Il sait convaincre les grands et les petits et ceux qui se pensent les plus malins pourraient bien repartir avec des trous dans les poches. D’ailleurs on salue la bonne idée du tout petit tapis de jeu qui fait mouche.

note5 ghost stories viticulture joraku cowboy bebop everdell
Ambiance (calme/vivant)
Interaction
Design

N’hésitez pas à nous donner votre avis sur ce jeu si vous aussi vous l’avez testé via les commentaires sous l’article. Vous pouvez également venir nous rendre une petite visite sur nos réseaux sociaux : Twitter, Facebook, Instagram, Twitch, Youtube et notre compte curateur Steam.

Retrouvez nos autres tests de jeux de société en cliquant ici.

Vous avez une question sur ce jeu ? N’hésitez pas à poser votre question en commentaire, on se fera un plaisir d’y répondre !

3.5 2 votes
Évaluation de l'article
Toujours dans la magique potion du jeu vidéo !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

id ipsum Curabitur et, mattis vel, in ut dolor pulvinar tempus ut