[Bar à Jeux] Codex, Jeu d’Enquête : L’ultime secret de Léonard de Vinci

[Bar à Jeux] Codex, Jeu d’Enquête : L’ultime secret de Léonard de Vinci

Codex, Jeu d’Enquête L’ultime secret de Léonard de Vinci


Prix : 40.50€
Temps moyen
: entre 3 à 4 heures
Nombre de joueurs : 1 joueur ou plus
Mécanismes : Escape Game, Enigmes, Observation
Éditeur : Les Editions du Lion Vert
Auteur
: Florent Cautela
Illustrateurs : Philippe Mompas, Alice Ribeiro
Âge conseillé : 14+

Codex, Jeu d’Enquête : L’ultime secret de Léonard de Vinci, c’est quoi le topo ?

Codex, Jeu d’Enquête : L’ultime secret de Léonard de Vinci est une création de Florent Cautela  et illustrée par Philippe Mompas et Alice Ribeiro. Le titre, édité par Les Editions du Lion Vert est un jeu coopératif (mais qui peut également se jouer en solo) en temps réel (comptez trois à quatre heures pour venir à bout de cette aventure) où se mêlent des mécanismes d’exploration, d’observation et de résolution d’énigmes. Pas de plot au dos de la boîte puisque le jeu débute dès son ouverture… A l’intérieur, quelques effets personnels, une boîte cadenassée et deux enveloppes : celle d’un notaire et l’autre qui comporte un testament vous nommant comme héritier(s) de tout ce contenu et de ses mystères



Voyons ça de plus près…

Bien évidemment, pas question que vous trouviez ici la solution aux énigmes qui vous sont proposées et encore moins la résolution de cette enquête… Sans entrer dans les détails, sachez que l’immersion est instantanée et l’aventure se montre très prenante… En effet, dès l’ouverture de la boîte, on est directement happé par le contenu et on se plonge directement dans le jeu. Pas de règles pour vous guider, il s’agit ici de se débrouiller avec ce que l’on a. D’ailleurs, pour pousser un peu plus loin l’immersion, sachez que vous pouvez trouver des bandes-son pour bercer votre partie sur le site de l’éditeur (sous le titre « MUSIQUES »).

Pour celles et ceux qui seraient bloqués, sachez qu’en fouillant de ci et là, on finit par tomber sur un document nous signalant que l’on peut se connecter sur un site internet pour tout complément supplémentaire. Une fois connecté à ce dernier, il vous apportera l’aide et les indices nécessaires pour vous aiguiller dans la bonne direction.  Nous ne nous en sommes pas servis pendant notre aventure mais par curiosité, on s’est prêté au jeu en cliquant sur les différents dossiers et on peut dire que c’est très bien fait ! En effet, pas question ici de vous donner directement la solution, on trouve à la place une succession d’indices très détaillés, nous expliquant ce que l’on est censé avoir et ce qu’il serait bien de faire avec.

Lors de la découverte du titre, j’ai joué en configuration 2 joueurs (bien que selon moi, la meilleure configuration pour ce genre de jeu est 3 joueurs, mais le contexte sanitaire ne nous avait pas permis de nous réunir). Bien entendu, le titre peut se jouer avec plus de participants ou en solo, au gré de vos envies (et de vos invités). Escape Game oblige, côté interactions, on peut dire qu’il y en a beaucoup : il faut discuter et échanger tout au long de la partie ! C’est un réel jeu d’équipe. En effet, bien qu’on ait commencé par chercher chacune dans notre coin, on a toujours eu besoin d’échanger nos informations et nos idées pour poursuivre l’aventure.

Le fait d’être tout de suite dans le jeu est une expérience que je n’avais pas encore eu l’occasion de tester. Le fait de trouver tout un tas d’éléments dont cette curieuse boîte cadenassée rajoute vraiment à l’immersion et on se prête encore plus au jeu. Rien que d’avoir ce matériel dont ce cadenas physique et réel (entre autres, bien évidemment) entre les mains nous a irrémédiablement plongé dans cet Escape Game ! Bien entendu, le genre ne propose pas de rejouabilité (une fois que vous avez mis un point final à cette aventure, vous pouvez certes le refaire, mais vous en connaissez déjà l’issue…). Mais pour le coup, j’ai aimé la solution proposée que l’on peut lire sur le site de l’éditeur (et ceux des distributeurs) concernant ce point :


JEU « RECYCLABLE » : Vous avez consommé votre héritage ? Rangez et repliez le tout, comme si de rien n’était : il ne vous reste plus qu’à l’envoyer à un nouvel héritier.

Fan d’Escape Game, je suis rarement déçu par ce genre de titre. Si vous avez eu l’occasion de voir mes autres chroniques sur ce genre, vous n’êtes pas sans savoir que le point que je trouve primordial, et qui pour le coup est vraiment réussi, c’est la qualité des énigmes. L’histoire est très bien écrite et on plonge dedans très rapidement. Les énigmes sont bien faites, originales et plaisantes. Sachez-le, les mécaniques de jeu sont extrêmement variées, et chacun va y trouver son compte à un moment ou un autre. Dans l’ensemble, rien ne nous a semblé hors-sujet ou capillotracté. On ne va pas se mentir, certaines énigmes sont un peu plus (voire beaucoup plus) corsées que d’autres,  demandant plus de temps et d’investissement, mais l’ensemble reste tout de même cohérent et tout finit par se lier.

Il n’y a pas de règles dans ce titre : c’est un Escape-Game qu’on doit résoudre. Comme dit précédemment, il est totalement immersif et nous fait rentrer directement en jeu (même pas besoin de mise en place). Mais de l’aide est quand même disponible sur le site internet mis à disposition si jamais vous avez besoin d’indices pour vous dépatouiller de certaines situations ou si vous êtes bloqués… Dans tous les cas, on peut dire que dans Codex, Jeux d’Enquête : L’ultime secret de Leonard de Vinci, il y a une réelle cohérence entre les actions à mener et l’histoire développée. Et on ne peut qu’apprécier !

Le jeu n’est pas beau… Il est tout simplement sublime ! On peut même dire que le matériel est l’un des points forts du jeu. La boîte, aux dimensions 34×23.5 contient tout un tas d’éléments mais on préfère rester énigmatique pour vous laisser la surprise… En tout cas ce qui est certain, c’est qu’il n’y a pas de livret de règles, beaucoup de mystère, quelques effets personnels, deux enveloppes et des petites formes en polystyrène qu’on s’est amusé à lancer qui servait à protéger une boîte fermée par un cadenas. Nous n’en dévoilerons pas davantage dans cette chronique, mais sachez que nous trépignions de curiosité en sortant ces différents éléments avec une seule idée en tête : se lancer dans l’aventure !

Sous ses allures assez simples, on ne peut que souligner la qualité des différentes éléments. Tout y est réaliste, solide et agréable en main. Certains documents ne sont certes que de simples feuilles, mais sont vraiment de qualité : on ne peut que souligner et applaudir le travail de fond qui rend véritablement cette expérience immersive ! Une claque !

Récapitulons : Codex, Jeu d’Enquête : l’ultime secret de Léonard de Vinci m’a plu un peu, beaucoup ou à la folie ? (ou pas du tout…)

Ce jeu m’a conquise en tout point : Codex, Jeu d’Enquête : l’ultime secret de Léonard de Vinci est tout simplement une pépite du genre ! Tout y est : un thème alléchant qui nous tient en haleine tout au long de la partie, une histoire bien pensée qui ne manque pas de rebondissements, des énigmes de qualité, variées et bien amenées qu’on prend plaisir à résoudre, du matériel tout simplement sublime qui nous pousse dans une immersion quasi totale… Seule ombre au tableau : le jeu ne propose pas d’autres scénarios ou de rejouabilité, comme  c’est le cas pour beaucoup de titres du genre.  Dans tous les cas, bravo aux Editions du Lion Vert qui, avec ce premier jeu, nous propose une simulation d’escape game plus que convaincante !

note5 ghost stories viticulture joraku cowboy bebop everdell
Ambiance
Interaction
Réjouabilité

N’hésitez pas à aller vous promener sur notre site, pour y découvrir nos divers avis sur des films ou des séries, une panoplie de livres en tout genre, ou même sur des jeux de société. Mais Try aGame, c’est aussi des tests ainsi que des guides et astuces pour vos jeux favoris et des dossiers qui nous tiennent à cœur. Bien entendu vous pouvez passer nous voir sur notre compte Twitter ou Facebook pour ne rien rater. Vous pouvez aussi nous retrouver sur Youtube, Twitch, Steam et Instagram. Et oui, rien que ça !

3.5 2 votes
Évaluation de l'article
Co-fondatrice de Try aGame, aventurière dans l'âme et héroïne de la prophétie à ses heures perdues, RedHo a sauvé notre monde 17 fois des forces du mal. La légende raconte qu'elle aurait un masque de Majora pour se téléporter à Hyrule. En attendant la prochaine menace, elle écrit pour Try aGame.
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
coterel
coterel
3 mois il y a

bonjour, aillant achete le jeu en boutique, nous sommes coincés 🙁
Vous parlez d’un site pour nous aider mais quand je suis le lien, on me demande un code ou le trouve, svp car j’ai beau clique sur l’affaire, j’ai pas d’autre info que le fameux code du cadenas qui nous bloque 😉 d’avance merci

Mot de passe oublié