[Bar à jeux] Klimato, au coeur de l’urgence écologique

Klimato

Préparez-vous à développer la ville la plus écologique dans Klimato ! Mais attention à ne pas tomber dans le piège des énergies fossiles !

Prix : 18€
Temps moyen : 20 minutes
Nombre de joueurs : de 2 à 5 joueurs
Âge conseillé : 8 ans et +
Auteur : Yoann Brogol
Mécanismes : Jeu de cartes

 

L’exemplaire de Klimato utilisé pour cet article a été fourni par Subverti.

Klimato, c’est quoi ?

Dans ce jeu, les joueurs doivent fonder une ville écologique en produisant un maximum de ressources – tout en essayant d’en utiliser le moins possible. Les joueurs devront donc construire des bâtiments écologiques et moins énergivores pour marquer le plus de points et remporter la partie, en prenant garde aux tempêtes qui peuvent arriver en cours de jeu. Il faudra donc de la réflexion pour remporter la victoire, en choisissant quels bâtiments construire et surtout à quels moments.

Comment ça se joue ?

Au départ, les joueurs récupèrent une carte ville, qui constituera le point de départ de leur cité idéale. Ensuite, les joueurs ont deux choix : piocher une carte ressources, parmi celles proposées : nucléaire, hydrocarbure ou naturel ; ou ils peuvent récupérer un bâtiment se trouvant sur le champ parmi les six proposés, tant qu’ils peuvent payer le coût associé en énergie. Pour récupérer de l’énergie, par ailleurs, il faut utiliser les ressources piochées durant nos tours de jeu afin de fabriquer celle-ci. Notamment grâce à une centrale nucléaire ou encore une scierie.

Cependant, certains bâtiments peuvent aussi fournir de l’énergie selon certaines conditions, comme le temps qui change à chaque fois qu’un joueur prend une carte bâtiment située dans le champ. D’autres bâtiments fournissent de l’énergie gratuitement, sans contrepartie. Cependant, les joueurs ne sont pas limités à leurs bâtiments pour en produire, ils peuvent utiliser ceux de leurs adversaires situés à côté d’eux, leur permettant ainsi d’obtenir plus d’énergie. Il faudra donc bien réfléchir aux bâtiments à construire, car certains nécessiteront des ressources spécifiques et, bien entendu, les ressources naturelles sont les seules qui ne fournissent pas de malus au moment du décompte des points.

A noter que les joueurs peuvent aussi faire face à des menaces, comme des incendies ou des explosions de centrale en cours de partie, ce qui peut totalement renverser le cours d’une session de manière assez fréquente. L’ampleur des dégâts, quant à elle, va dépendre du montant de ressources utilisé au cours de la partie par les joueurs. D’autres cartes permettent de saboter les bâtiments des autres joueurs, permettant ainsi d’attaquer frontalement ses ennemis. Une partie se termine lorsqu’un joueur a construit six bâtiments et qu’il les a maintenu pendant un tour entier.

Du coup, ça vaut quoi ?

Au départ, les règles peuvent être un peu complexes à comprendre, mais une fois celles-ci assimilées, on peut corser la difficulté avec les cartes missions qui permettent de remporter des points en plus en fin de partie si les conditions sont remplies.

Une fois les règles assimilées, on prend vraiment plaisir à jouer et à élaborer des stratégies pour remporter la victoire face à nos adversaires.

La rejouabilité du jeu est excellente, avec les différentes cartes missions, mais aussi avec le nombre important de cartes bâtiments – même si on finit par revoir les mêmes plusieurs fois.

Les illustrations de Justine Braida sont plutôt belles et devraient plaire à tous.

Les parties durent environ 20 minutes et on ne voit pas le temps passer, ce qui permet d’enchainer les parties plutôt rapidement sans qu’un quelconque sentiment de répétitivité ne s’installe.

Klimato est vraiment une bonne surprise, même si les règles sont un peu compliquées à prendre en main au début. Une fois celles-ci assimilées, on prend vraiment plaisir à jouer à ce jeu qui offre une excellente rejouabilité avec les missions ou simplement en changeant de ville de départ. De quoi enchainer les parties pour une agréable soirée entre amis ou en famille.

 

N’oubliez pas de passer par nos réseaux sociaux pour continuer à vous tenir informé et découvrir rapidement les dernières nouvelles : Twitter, Facebook et même Instagram. Et pour suivre toutes nos aventures, n’hésitez pas à nous suivre sur Twitch et YouTube.

5 1 voter
Évaluation de l'article
Force tranquille de la rédaction, grand spécialiste du « ça va ? ». Sloth est le Lucky Luke de la news, il écrit plus vite que son ombre ! D’après la légende personne n’a jamais réussi à lui poser la question « ça va ? » en premier !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
mi, consequat. eleifend id libero vel, ut mattis