[Bar à jeux] Maiko : un memory pour devenir Geisha

Maiko

Une petite partie de memory vous tente ? Prenez place dans l’okiya et tentez de retrouver les objets cachés qui servent à vous élever au rang de Geisha dans Maiko.

Prix : 30 €
Temps moyen : 30 min
Nombre de joueurs : 2 à 4
Âge conseillé : 9+
Auteur : Ludovic Maublanc, Cécile Langlais
Éditeur : Don’t Panic Games
Illustrateur : Jemma Salume
Mécanismes : memory
Version fournie par l’éditeur.

Maiko, c’est quoi le topo ?

Vous incarnez  une Maiko, une apprentie Geisha qui doit apprendre à maîtriser les neufs arts d’une Geisha afin d’y parvenir. Trouvez les paires d’objets qui correspondent à un art japonais, aidez-vous des professeurs et soyez le premier à les maîtriser pour remporter la partie. Attention, les objets récupérés d’une autre couleur que la vôtre vous feront perdre des points.

Voyons ça de plus près…

Maiko est un jeu de memory version améliorée.
Chaque joueur commence avec son plateau personnel d’une couleur et un jeton Kamon.

À tour de rôle, chaque joueur retourne deux tuiles.
Si les objets sont identiques, de la même couleur ou non, on récupère les deux tuiles et on les pose sur l’emplacement adéquat sur son plateau personnel. On continue tant que les paires se forment.
Si ce n’est pas le cas, on retourne les tuiles et le tour est terminé, c’est à un autre joueur de tenter sa chance.
Si l’on tombe sur une tuile Professeur, on récupère un jeton Kamon, on laisse la tuile face visible et le tour est terminé.

Il est possible pendant son tour d’utiliser un jeton Kamon pour demander l’aide d’un des Professeurs au choix pour :

  • récupérer une tuile du plateau,
  • regarder discrètement jusqu’à six tuiles,
  • prendre une tuile au joueur de son choix de son plateau personnel
  • balayer une tuile de son plateau, c’est-à-dire défausser définitivement une tuile.

Dès qu’une ligne est complétée, on peut balayer une tuile par case de la ligne concernée.
Dès qu’une colonne est complétée, on prend un jeton Kamon.

Et on continue ainsi jusqu’à ce qu’un des joueurs ait récupéré ses neufs objets. On procède alors au décompte des points +1 par objet de sa couleur et -1 par objet de celle d’un autre joueur. Le joueur avec le plus de points remporte la partie.

J’ai joué à Maiko en configuration deux et trois joueurs. Il s’adapte très bien selon la configuration choisie. Ma fille de 10 ans a participé et elle, qui adore les memory, l’a vraiment beaucoup aimé. Je pense qu’on peut les faire jouer à partir de 7 ans.

Maiko est très simple, c’est un memory avec quelques subtilités en plus et des « pouvoirs » qui permettent de finir encore plus vite la partie.
Il faut bien faire attention à ne pas accumuler trop de tuiles appartenant aux autres joueurs car une mauvaise gestion et vous pouvez perdre de nombreux points. Par exemple, si vous gagnez peu de jetons Kamon, il sera rare de vous débarrasser de ces tuiles sauf si un autre joueur vous les pique.
J’ai d’ailleurs réussi à finir le jeu comme cela, en piquant les tuiles aux autres joueurs et finalement on se retrouve avec un jeu qui peut se terminer très vite. Je pense vraiment qu’il faudrait limiter l’utilisation de ces pouvoirs.
Les jetons Kamon peuvent vous sortir de situations où vous vous sentez bloqué. À utiliser avec justesse donc.

La rejouabilité, comme tout memory, est inépuisable tant que vous y trouvez votre compte.

Les parties sont, comme je l’ai dit plus haut, très rapides. Généralement, on met 30 minutes à 3 joueurs. Il m’est arrivé de finir la partie en 15 minutes à deux joueurs.

On a là une petite feuille avec des règles très claires, illustrées avec des exemples. En même pas 10 minutes c’est lu et compris.

La mise en place prend quelques minutes, le temps de bien mélanger et placer les tuiles. L’explication est rapide et le jeu est de suite compris par tous.

La première partie s’est bien passée. Au début, on prend tout ce que l’on peut, puis au fur et à mesure, on comprend qu’il faut aussi parfois être plus prudent.
Bien fluide, l’iconographie est bien compréhensible.

On est clairement dans le thème, c’est très joli.
Le plateau et les tuiles sont bien rigides.
La boîte est thermoformée, tout se range parfaitement.

Comme dans tout memory, il y a de l’interaction puisque l’on va sans cesse vouloir passer derrière les oublis ou erreurs des autres joueurs. Ce qui forcément nous force à toujours regarder le jeu des autres.

Les pouvoirs permettent de récupérer les objets chez les autres mais aussi d’enlever définitivement un objet de son plateau afin de ne pas perdre de points à la fin mais c’est aussi une solution pour empêcher les autres de récupérer leurs objets.

Ma fille aime beaucoup Maiko. Elle a de suite compris le principe et sa concentration est sans faille.
Le jeu étant assez rapide, les enfants ne perdent pas leur concentration.

Récapitulons : Maiko m’a plu un peu, beaucoup ou à la folie ?
(ou pas du tout…)

Maiko est un jeu léger et agréable à jouer. Accessible aux plus jeunes, c’est un memory amélioré, il demande une pointe de stratégie tout en restant fluide et dynamique. Les parties sont rapides, surtout à deux joueurs. Il porte bien son nom, l’élégance jusqu’au bout des tuiles 😀

Ambiance (calme/vivant)
Interaction
Réjouabilité

N’hésitez pas à nous donner votre avis sur ce jeu si vous aussi vous l’avez testé via les commentaires sous l’article. Vous pouvez également venir nous rendre une petite visite sur nos réseaux sociaux : Twitter, Facebook, Instagram, Twitch, Youtube et notre compte curateur Steam.

Retrouvez nos autres tests de jeux de société en cliquant ici.

Vous avez une question sur ce jeu ? N’hésitez pas à poser votre question en commentaire, on se fera un plaisir d’y répondre !

0 0 vote
Article Rating
Très grande passionnée de jeux de société et jeux vidéo ❤️
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
dapibus elementum porta. efficitur. suscipit tristique