[Bar à jeux] Mystery House : un escape game à la maison

[Bar à jeux] Mystery House : un escape game à la maison

MYSTERY HOUSE

 

Prix : 29.90 €
Temps moyen : entre 40 et 90 minutes
Nombre de joueurs : 1 à 5 joueurs
Mécanismes : Énigmes à résoudre
Éditeur : Gigamic et Cranio Creations
Auteurs : Antonio Tinto
Illustrateurs : Allesandro Paviolo & Daniela Giubellin
Âge conseillé : 12+

 

 Mystery House, c’est quoi le topo ?

Mystery House est une création d’Antonio Tinto et illustré par Allesandro Paviolo et Daniela Giubellin. Le titre, édité par Cranio Creations et Gigamic (qui a permis d’avoir le jeu en version française depuis le 15 février 2020), est un jeu coopératif  (de 1 à 5 joueurs) en temps réel (comptez une heure ou plus pour venir à bout de chaque aventure), d’exploration et de résolution d’énigmes.  Vous aimez les escape-games ? Vous aimez les jeux de société ? Alors je pense que, comme moi, vous allez aimer Mystery House dont le but est de regarder dans le Manoir, cette mystérieuse maison dans laquelle vous êtes enfermé (représentée par la boîte et sa monture en trois dimensions), d’en explorer tous les recoins pour trouver les indices et/ou les objets qui vous permettront de résoudre les énigmes qui se dresseront sur votre chemin. Et, espérons-le, vous donner l’occasion de trouver la solution afin de finir votre aventure dans le temps imparti ! Vous l’aurez compris, Mystery House est un jeu à scénario et la boîte de base en contient deux nommés « Le Seigneur du Labyrinthe » et « Portrait de Famille » (même trois si on compte l’aventure de démonstration intitulée « Carlson Bank »). De plus, il est bon de noter qu’il est nécessaire d’utiliser une application pour y jouer.

Mais pour bien se mettre dans l’ambiance, je vous laisse découvrir le synopsis de Mystery House :

De nombreuses légendes entourent ce vieux manoir. Il ressemble pourtant à une banale demeure abandonnée, mais très peu de ceux qui s’y sont aventurés en sont revenus. Et tous racontent des histoires différentes, aussi étonnantes qu’incroyables. Certains prétendent que le manoir est un portail qui relie des milliers de mondes parallèles. D’autres pensent qu’il est possédé, qu’il vous emmène où il le souhaite et que vous n’en revenez que si vous assouvissez ses désirs. Ce qui est sûr… c’est que personne ne sait réellement ce qu’est ce manoir. Mais si vous y entrez et que vous parvenez miraculeusement à en sortir, nous serions curieux de savoir ce que vous avez vu.

Voyons ça de plus près…

Une fois votre aventure choisie et la mise en place du manoir effectuée, le Meneur n’a plus qu’à lancer en cliquant sur « Démarrer » dans l’application. Et là, c’est parti ! Le chronomètre se déclenche et vous avez une heure pour atteindre le dénouement de l’aventure.

Tout commence par une introduction (lue par le Meneur du jeu) qui nous plonge tout de suite dans l’ambiance. D’ailleurs un petit fond sonore est joué tout au long de l’aventure, ainsi que des bruitages de ci, de là, qui en rajoutent un peu plus à l’immersion. Une fois lue, les joueurs, positionnés autour du Manoir (d’ailleurs, pensez à prendre un support pour le surélever), peuvent regarder à l’intérieur de celui-ci depuis les côtés d’où ils se trouvent. Parce que oui, les joueurs jouent tous ensemble et simultanément. De ce fait, essayez de prendre en considération tout ce petit monde et de ne pas vous accaparez le jeu (ou alors, jouez en solo, c’est tout à fait possible). Vous pouvez bien entendu tourner le Manoir ou échanger de place comme bon vous semble. Par contre, il ne faut jamais enlever les Tuiles-Lieu pour mieux observer. Dans tous les cas, il vous faudra déceler tous les indices et/ou les objets pour débloquer de nouveaux lieux et résoudre les énigmes. Car oui, certains endroits, bien que visibles, ne seront pas forcément accessibles tout de suite (porte fermée, obstacle à enlever…). Il faudra ensuite se tourner vers le Meneur (et surtout l’application) pour réaliser différentes actions. Prenons par exemple, la case A1 de l’aventure « Le Seigneur du Labyrinthe«  (aucun spoil, promis). Tout d’abord il faudra saisir les coordonnées du Lieu que vous souhaitez inspecter. Sur l’application le Meneur doit entrer la lettre, puis choisir la tuile voulue. Enfin, il doit sélectionner l’une des actions à accomplir parmi : Explorer, Inventaire, Code ou Indice, en appuyant sur leurs boutons respectifs (Loupe, Main, Cadenas, Point d’interrogation) qui se situent en bas de l’écran.


Cette action, d’ailleurs active par défaut, est à utiliser dès que vous apercevez un élément dans le Manoir, que ce soit un objet que vous pensez pouvoir ramasser ou simplement un élément à inspecter de plus près. Dans tous les cas, une fois sélectionnée, une liste d’objets apparaît. Si on regarde notre exemple, on devine que l’on va cliquer sur le mot « ARBRE » pour avoir plus d’informations sur celui que nous pouvons voir sur la Tuile-Lieu (d’ailleurs, si vous ne trouvez pas le mot que vous cherchez, avant de partir explorer d’autres horizons, pensez à chercher un synonyme ou un mot équivalent). En cliquant sur l’un des mots, quatre résultats sont possibles :

  • Vous cliquez sur un mot qui, en fait, ne se trouve pas dans la pièce (parce que vous avez des gros doigts, ou par exemple, si on avait cliqué sur « LICORNE » dans notre case A1. A noter que, non, il n’y a pas « d’objets cachés derrière qu’on sait jamais, ils peuvent sortir d’un coup comme ça ». Non. Vraiment. Jamais). L‘écran se teinte de rouge, le message « Vous ne trouvez pas cet objet » s’affiche, et vous perdez 30 secondes. Inutile donc de tenter tous les mots de la liste… Soyez vigilants !
  • L’objet recherché se trouve dans la pièce et en plus, c’est un élément décisif pour la suite de l’aventure, vous pouvez l’emporter ! Déjà, bravo, ensuite l’application vous indiquera le numéro d’une Carte-Objet que vous devez prendre. Vous pouvez la mettre face visible sur la table et réfléchir à quelle utilisation / quel endroit il peut bien servir. Mais nous y reviendrons dans la partie inventaire. Soyez audacieux !
  • L’objet se trouve bien dans la pièce, mais  une autre action doit être accomplie au préalable (par exemple, un code à faire ou un objet à donner. Ce n’est pas le cas pour l’arbre de la case A1, mais vous pourrez vous trouver dans ce cas). L’application vous décrit toujours l’objet et peut laisser clairement apparaître, ou parfois simplement sous-entendre, des indices importants. Soyez attentifs !
  • L’objet en question est décoratif : il est beau, mais il n’apporte rien au gameplay. L’application vous le décrit et vous avez beau le lire dans tous les sens, aucun n’indice n’apparaît. C’est le cas de notre arbre de la case A1 qui possède pour description « un vieux saule tordu » (et non, toujours pas Licorne cachée derrière, ni à utiliser pour le redresser on t’a déjà dit). Soyez malins !

Comme dit plus haut, les objets que vous trouvez sont symbolisés par les Cartes-Objets. D’ailleurs, toutes ces cartes ne sont pas des objets à utiliser, certaines peuvent être des indices pour résoudre des énigmes, d’autres peuvent être quelque chose que vous êtes censés voir et auquel il va falloir donner sens, d’autres sont des mots échangés… Bref, ces cartes sont variées et il faudra les utiliser au bon endroit  dans le Manoir. Outre face à vous via les Cartes-Objet, tout ce que vous avez découvert se trouve aussi dans l’application. Et lorsque vous pensez avoir trouvé où et comment les utiliser, il faudra cliquer sur la main des touches actions pour le sélectionner aux coordonnées de votre choix. Deux résultats sont possibles :

  • Perdu, l’objet ne devait pas être utilisé dans ce lieu.  L‘écran se teinte de rouge, le message « Il ne se passe rien » s’affiche, et vous perdez 30 secondes.
  • L’objet peut être utilisé. L’application vous explique ce que cela induit et vous n’avez qu’à suivre les instructions qui s’affichent à l’écran (défausser l’objet, en prendre un/des autre(s), enlever une/des tuile(s)-lieu du manoir…)

Certaines énigmes sont des codes à découvrir et à entrer dans certaines pièces (bien que l’action soit proposée de partout). Une fois celui-ci composé, l’application vous indique l’effet déclenché. Deux résultats sont possibles :

  • Le code est incorrect (parce que ce n’est pas le bon ou que vous n’êtes pas au bon endroit).  L‘écran se teinte de rouge, le message « Il ne se passe rien » s’affiche, et vous perdez 30 secondes.
  • Le code est correct, l’application vous explique ce que cela induit (défausser l’objet, en prendre un/des autre(s), enlever une/des tuile(s)-lieu du manoir…).

D’ailleurs, si à un moment vous cliquez trop vite, ou que par mégarde vous avez oublié de retirer les Tuiles-Lieux, sachez que vous pouvez consultez à tout moment la liste des Tuiles-Lieux déjà retirées via le bouton qui représente des cartes, en haut de l’écran.

Il est possible que parfois, vous vous retrouviez bloqué, sans savoir quoi faire. Sachez qu’il est tout à fait possible de demander de l’aide, et ce, de deux façons.

  • Aide générale (dont le bouton se situe tout en haut de l’écran, représentant un point d’interrogation dans une sorte de cercle) : cette option est à utiliser si vous pensez qu’il vous manque un indice, ou que vous avez ce sentiment de passer à côté de quelque chose. L’application vous donnera alors un indice pour vous aiguiller dans la bonne marche à suivre.
  • Indice pour une énigme (dont le bouton action se situe en bas de l’écran une fois les coordonnées de la case saisie, symbolisé par le Point d’interrogation à côté de l’action « Code ») : après avoir saisi les coordonnées d’un lieu dans l’application, appuyez sur le bouton « Indice » (en bas à droite) et confirmez que vous en avez réellement besoin. Il existe trois niveaux d’indices : si le premier indice ne vous suffit pas pour résoudre l’énigme, demandez le suivant et ainsi de suite, sachant que le troisième donne la « solution ».

La partie se termine lorsque les joueurs parviennent à résoudre l’énigme du scénario. Au terme, le chronomètre de l’application s’arrête (d’ailleurs, ne vous en faites pas, si vous dépassez les 60 minutes le chronomètre continue de tourner et l’application vous donnera votre temps final quand vous aurez terminé) et vous présente l’épilogue de l’aventure, ainsi que votre score  (plus vous finissez vite et moins vous demandez d’indices, plus votre score est élevé).

Et bien pas du tout. Je dirais même plus, elle est facile et plutôt rapide. Mais elle vaut tout de même qu’on s’y attarde un petit peu.  En effet, pour mettre en place le Manoir, vous avez à disposition dans la boîte aventure dans laquelle vous vous lancez, des Tuiles-Lieu à disposer. Sur chacune d’elles,  vous trouverez des coordonnées composées d’une lettre et d’un chiffre. Il faudra vous reportez sur le haut des murs du Manoir pour les lettres, et sur le toit pour les chiffres, qui vous désigneront un emplacement concordant avec la Tuile-Lieu que vous n’avez plus qu’à glissez à sa place. Il est conseillé de regarder les coordonnées des Tuiles-Lieu côté bleu, bien qu’elles soient indiquées des deux côtés. D’ailleurs, faites attention lors de l’installation à ne pas trop regarder les Tuiles-Lieu, sous peine de vous faire spoiler l’aventure (et vraiment, ça serait dommage…). Certaines tuiles possèdent des parties prédécoupées qu’il vaut mieux essayer de trouver et enlever avant de mettre en place tout le Manoir. Veillez également à ce qu’elles soient bien insérées dans le support en plastique qui représente le sol, afin que, si vous jouez avec des bourrus comme un certain frère, il n’envoie pas tout voler dans le décor (vous obligeant, bien entendu, à tout recommencer. Moi ?! Rancunière ?! Si peu…). 

Concernant les Cartes-Objet, faites une pile dans l’ordre (avec la Carte-Objet 1 sur le dessus) et faces cachées. Je vous conseille également de prendre un crayon et du papier afin de prendre des notes au fil de votre aventure (pensez à mettre les coordonnées des cases que vous avez visitées par exemple, ou des lieux où vous avez eu certains indices). Vous pouvez également vous munir de lampes de poche (mais les flash de téléphone suffisent) si vous jouez dans un espace manquant un peu de lumière, et, il faut avouer, pour vous mettre un peu plus dans l’ambiance  (personnellement, j’ai adoré y jouer dans le noir avec les lampes de nos téléphones) ! Il vous faudra également l’application, mais on en parle plus spécifiquement dans un autre onglet.

Et oui ! Au début, ça m’a surprise aussi un petit peu. Mais vous verrez, on s’y fait vite.

Au début de l’aventure, on doit en effet choisir un Meneur (comme bon vous semble, nous on a choisi le Shifumi. Que j’ai gagné. Mais passons…) qui prend le mobile (ou la tablette, libre à vous de choisir le support à votre disposition) où vous avez lancé l’application Mystery House. A noter qu’un QR Code est également disponible sur la couverture de la règle du jeu pour la télécharger plus facilement. Dans celle-ci, il vous faudra choisir l’aventure que vous avez sélectionné.

D’ailleurs, celles-ci, au nombre actuel de deux (trois si on compte celle de démonstration) nous font cruellement languir les suivantes qui, on l’espère, ne se feront pas trop désirer. Bref, revenons-en à l’application.

Il est bien stipulé dans la règle du jeu que « seul le Meneur a le droit d’utiliser l’application ». Mais ne vous en faîtes pas, cette dernière nous invite plusieurs fois à changer de Meneur pour que chacun puisse endosser les différents rôles. Le Meneur a d’ailleurs, comme les autres joueurs, le droit de regarder dans le manoir. Mystery House est, rappelons-le, un jeu coopératif et de ce fait, toutes les décisions doivent être prises en commun. Malheureusement, si vous n’y parvenez pas, sachez que c’est le Meneur qui a le dernier mot (et ça aussi, c’est bien stipulé dans les règles).

D’ailleurs, comme dit plus haut, en plus de vous guider tout au long de l’aventure, l’application vous permet également de timer la partie dans un premier temps, mais aussi de rajouter beaucoup à l’ambiance. De part son introduction, mais aussi en proposant une musique de fond et des bruitages en fonction de certains éléments qui rend le titre vraiment immersif.

Cependant, parce qu’il faut bien une petit ombre au tableau, je pense (et ça n’engage que moi) qu’elle pourrait nous proposer encore plus de contextualisation. Il est vrai que j’ai beaucoup parlé du scénario du « Seigneur du Labyrinthe » (en essayant d’éviter de vous spoiler), mais dans  » Portrait de Famille », bien que le scénario, l’ambiance, l’énigme et même la thématique étaient bien ficelés, j’aurais tellement aimé en apprendre davantage

J’ai joué en configuration 5 joueurs pour « Portraits de Famille » et 3 joueurs pour « Le Seigneur du Labyrinthe ». Puis en étant Meneuse pour des parties où il y avait 1 joueur, puis 2 joueurs (confinement oblige). En effet, comme le jeu ne propose pas de rejouabilité (une fois que vous avez fait un scénario, vous pouvez certes le refaire, mais vous en connaissez déjà l’issue…), j’ai mis en place le jeu pour ne pas que les joueurs voient les Tuiles-Lieu puis j’ai pris la place du Meneur (sans changer) pour qu’ils n’aient plus qu’à chercher dans le Manoir, sans se soucier de l’application.

Lors de mes parties où j’ai découvert les différents scénarios, j’ai beaucoup apprécié les thématiques du titre que j’ai trouvé très « adultes ». En effet, le jeu, proposé pour 12 ans et plus, nous propose des scénarios qui ne nous font peut-être pas frissonner, mais nous n’en sommes pas bien loin non plus !  C’est clairement un jeu pour adultes, autant au niveau de la difficulté que des thèmes abordés. Comme dit précédemment (et surement plus loin quand je parlerai du matériel), le jeu est très immersif… Le matériel et l’application en rajoutent pour beaucoup, mais les scénarios et les énigmes sont assez passionnantes pour nous happer totalement dans le titre. Tellement qu’on sentirait presque la brume sortir de cette mystérieuse maison.

Je dirais que la configuration idéale était trois joueurs (2 autour du plateau et 1 meneur). Lorsqu’on est plus nombreux (ce qui est tout à fait jouable aussi, et plaisant), on se cantonne un peu plus à son côté et il y a plus de monde avec qui se mettre d’accord (et c’est donc un peu plus compliqué). Car du côté interactif, on peut dire que c’est très présent : il faut discuter et échanger tout le temps ! C’est un réel jeu d’équipe. On peut également jouer en solo sans aucun souci, mais je pense que c’est moins fun de gérer l’application et l’observation des lieux en même temps. Mais ce n’est que mon avis, certain(e)s peuvent trouver ça bien plus plaisant !

Je ne sais pas si ça se sent, mais j’ai véritablement adoré ce jeu ! Et le point que je trouve primordial, et qui pour le coup est vraiment réussi, c’est la qualité des énigmes. Je préfère vous le dire tout de suite, chaque partie, nous avons largement dépassé les 60 minutes (voire même doublé le temps dans certains cas). Il faut se creuser les méninges dans ce jeu. Mais attention, ce n’est quand même pas l’un de ces jeux où c’est parfois tiré par les cheveux pour trouver la solution. J’avoue que certaines sont un peu plus (voire beaucoup plus) corsées que d’autres, mais dans l’ensemble, tout se lie. Et quand arrive le terme de l’aventure, on ressent une réelle satisfaction. On peut dire que dans Mystery House, il y a une réelle cohérence entre les actions à mener et l’histoire développée. Et on ne peut qu’apprécier !

Chacune des deux enquêtes évoluent dans deux univers bien distincts et nous proposent des expériences de jeux bien différentes. Que ce soit aux niveaux des énigmes ou de l’observation. Certes, cela reste similaire dans l’approche ou le matériel, mais comme pour chaque escape-game, non ? Ce qu’il y a de sûre, c’est que j’ai véritablement hâte de découvrir les futures nouvelles aventures qui seront proposées ! Parce que deux, c’est trop peu…

Franchement, oui ! D’autant que l’utilisation de la boîte comme structure 3D est franchement une très bonne idée (je ne connais pas d’autre jeu faisant cela) ! Je trouve le concept original et le matériel est plutôt simple mais robuste. Comme dit plusieurs fois, ça augmente clairement l’immersion : on se croirait presque dans la maison à chercher des indices dans les pièces (bien que c’est parfois un peu petit, mais ça augmente l’intérêt de la recherche). Lorsque l’on y joue, même si c’est une maison miniaturisée, on a vraiment le sentiment de l’explorer, de longer la façade ou encore de rentrer dans les pièces. Seul petit regret : pourquoi avoir fait le fond de l’intérieur du manoir blanc ? Il aurait fallu qu’il soit aussi détaillé, ou peut-être même noir, histoire de renforcer le côté lugubre du manoir.

Récapitulons : Mystery House m’a plu un peu, beaucoup ou à la folie ? (ou pas du tout…)

 

Vous l’aurez compris (ou même lu dans ces quelques lignes) : clairement, oui ! En plus d’être beau, le titre propose des énigmes de qualité. De plus, les scénarios proposés diffèrent suffisamment pour nous proposer deux expériences de jeu bien distinctes. On regrette même qu’il n’y ait pas plus de scénarios, vu que la rejouabilité n’est malheureusement pas possible (puisqu’on connait déjà la fin), à part en endossant le rôle de meneur pour faire découvrir cette petite pépite à votre entourage !

note5 ghost stories viticulture joraku cowboy bebop everdell
Ambiance
Interaction
Réjouabilité

N’hésitez pas à aller vous promener sur notre site, pour y découvrir nos divers avis sur des films ou des séries, une panoplie de livres en tout genre, ou même sur des jeux de société. Mais Try aGame, c’est aussi des tests ainsi que des guides et astuces pour vos jeux favoris et des dossiers qui nous tiennent à cœur. Bien entendu vous pouvez passer nous voir sur notre compte Twitter ou Facebook pour ne rien rater. Vous pouvez aussi nous retrouver sur Youtube, Twitch, Steam et Instagram. Et oui, rien que ça !

0 0 vote
Article Rating
Co-fondatrice de Try aGame, aventurière dans l'âme et héroïne de la prophétie à ses heures perdues, RedHo a sauvé notre monde 17 fois des forces du mal. La légende raconte qu'elle aurait un masque de Majora pour se téléporter à Hyrule. En attendant la prochaine menace, elle écrit pour Try aGame.
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
commodo facilisis venenatis efficitur. ipsum felis