[Bar à jeux] Rick et Morty, Total Rickall – Le jeu de cartes

[Bar à jeux] Rick et Morty, Total Rickall – Le jeu de cartes

Rick et Morty, Total Rickall – Le jeu de cartes


Prix : 19.95 €
Temps moyen : 20 minutes
Nombre de joueurs : 2 à 5
Mécanismes : coopération, cartes, déduction, mémoire
Éditeur : Don’t Panic Games
Auteur
: Matt Hyra
Illustrateurs : Cryptozoic & Cartoon Network
Âge conseillé : 14 (et plus)

Rick & Morty, Total Rickall, c’est quoi le topo ?

Rick & Morty, Total Rickal est un jeu de plateau dont on peut lire le plot suivant :

Des aliens parasites dégueulasses ont infesté la maison des Smith ! Ces monstres télépathes se propagent en s’implantant dans les souvenirs précieux, ce qui les rend presque impossible à différencier des amis et membres de la famille bien réels ! C’est à toi de prendre les armes pour les exterminer avant qu’ils ne s’échappent de la maison et ne se déversent sur le monde ! Mais voilà le truc, mec : il te faut d’abord découvrir lesquels de ces personnages loufoques et farfelus sont réels et lesquels sont des parasites. Arriveras-tu à sauver la Terre sans sacrifier trop de personnages réels ?


Si vous connaissez un petit peu la série Rick et Morty, vous aurez surement reconnu l’épisode du même nom (épisode 4, Saison 2. Soit-dit en passant les 3 premières saisons de Rick et Morty et les 5 premiers épisodes de la saison 4 sont actuellement sur Netflix). Pour celles et ceux qui ne l’auraient pas vu, on peut voir dans ce fameux épisode que Rick a enfermé toute la famille à l’intérieur de la maison car elle s’est agrandie : des parasites aliens se font passer pour leurs proches en implantant des souvenirs agréables et bienveillants dans leurs esprits afin qu’on pense qu’ils sont réels. Afin d’en venir à bout, dans l’épisode comme dans le jeu, il faudra abattre tous ces *bip* de parasites !

 

Voyons ça de plus près…

Après vous être référé aux règles du jeu pour la mise en place du titre en fonction du nombre de joueurs (deux fois plus de cartes au centre de la table qu’il y a de joueurs) et la distribution de trois cartes « Action » pour chacun, la partie peut débuter. A noter que les cartes Action permettent d’interagir avec les cartes en jeu en prêtant main forte à l’équipe. De plus, sous chaque carte Personnage, une carte Identité (face cachée) est placée afin de déterminer si ce dernier est Réel ou s’il s’agit d’un Parasite (elle sera dévoilée lorsque le personnage sera abattu). Quant aux cartes Personnage, elles sont au nombre de 24 et, bien qu’unique, elles possèdent chacune une couleur alternant entre rouge, bleu ou vert, mais nous y reviendrons un peu plus loin. Bien entendu, on retrouve quelques-uns des personnages emblématiques de l’épisode dont la carte s’accompagne de quelques lignes qui apportent une touche d’humour singulière de l’univers Rick et Morty.

Au début de chaque tour, tous les participants choisissent une carte Action de leur main et la place face cachée devant eux. Ces dernières serviront à obtenir des informations sur l’identité des personnages, ou bien à exterminer les Parasites (ou parfois, bien malheureusement, à tirer sur un vieil ami de la famille). Pour en revenir aux couleurs :  comme dit précédemment,  chaque carte Personnage est d’une certaine couleur, parmi les 3 suivantes : rouge, bleu ou vert. Il en va de même pour la plupart des cartes Action. Une carte Action d’une couleur spécifique n’aura d’effet que sur les Personnages de la même couleur. Autrement dit, il est impossible de tirer sur un Personnage rouge avec une carte Action bleue.  Bref, une fois la carte placée, les joueurs tirent ensuite une carte Action de la pioche pour la remplacer. Dès que tout le monde a placé sa carte, les joueurs les révèlent toutes en même temps. Chaque carte est ensuite activée dans le sens des aiguilles d’une montre en commençant par le joueur possédant le jeton « Premier Joueur ». Dès que toutes les cartes Action face visible ont été activées, le tour prend fin. De ce fait, les cartes précédemment activées sont défaussées, le joueur qui a le jeton « Premier Joueur » le passe au joueur à sa gauche et un nouveau Personnage (avec son Identité face cachée) est ajouté au centre de la table (s’il n’y a plus de carte Personnage à ajouter, cela signifie que c’est désormais le dernier tour de la partie).

Pour remporter la victoire, les Réels doivent exterminer tous les Parasites en jeu. Au moment de choisir sa cible, le joueur peut, s’il le souhaite, demander l’avis de ses coéquipiers et discuter stratégie. Une fois que la cible du tir est sélectionnée, le joueur retourne la carte Identité du Personnage afin que tout le monde la voie. S’il s’agit d’un Parasite : la carte Identité est défaussée ainsi que la carte Personnage. Bravo ! S’il s’agit d’un Personnage Réel : la carte Personnage est défaussée mais la carte Identité Réel est placée face visible dans un coin de la table afin de constituer une « pile d’échec ». De plus, quelques pénalités s’ajoutent: le joueur doit défausser (au hasard) l’une des cartes de sa main et ajouter un nouveau Personnage au centre de la table. A noter qu’une fois 4 personnages réels exterminés, la partie prend fin immédiatement.  À tout moment au cours de la partie, tout joueur peut déclarer que la totalité des Parasites du centre de la table a été exterminée. Si au moins la moitié de l’équipe est d’accord, la partie prend fin. Révélez alors la carte Identité de chaque Personnage placée au centre de la table. Si toutes les cartes retournées affichent Réel, c’est la victoire ! Mais s’il reste au moins une carte Parasite, la partie est perdue.

Rick et MortyJ’ai joué plusieurs parties en configuration 4 joueurs, que ce soit en mode classique ou avancé. En effet, Rick et Morty : Total Rickall propose un second mode de jeux, intitulé « mode avancé ».  Dans celui-ci chaque joueur commence la partie avec un Personnage et une carte Identité devant lui (la majorité des joueurs seront du côté des Réels en début de partie) entrainant quelques ajustements au niveau des règles du jeu, mais aussi au niveau stratégique.

Une fois le jeu bien en main (après quelques parties en mode classique), j’ai trouvé beaucoup plus intéressant le mode avancé qui faisait varier les objectifs en fonction de notre identité (qui peut changer au cours de la partie), mais en prenant garde que celle-ci reste secrète.

Rick et MortyBien qu’il s’agit d’un jeu coopératif, la coopération n’est pas tout de suite évidente (mais s’explique assez facilement par la présence du mode avancé). En effet, il ne s’agit pas ici de demander aux autres joueurs quelle carte jouer ou de montrer l’identité du personnage découvert, mais plutôt de coopérer en partageant les informations que l’on a obtenues (ou de mentir, ou non, sur ces dernières en mode avancé). Avec ses allures de fan-service, Rick et Morty : Total Rickall se révèle être un jeu de cartes stratégique, faisant appel à votre déduction à la mémorisation pour venir à bout de tous les Parasites présents au centre de la table.

Pour ce qui est de la rejouabilité, elle est quasiment illimitée puisque les cartes Identité sont placées face cachée sous chacune des cartes Personnage. Quant aux règles,  elles se prennent facilement en main, et les tours s’enchainent aussi vite que la création des souvenirs dans l’épisode Total Rickall !

Rick et MortySimple et efficace, la réponse est oui. La boîte de jeu, aux dimensions 21.5×15.5 contient tout le nécessaire pour jouer, en plus d’un livret des règles du jeu de 15 pages. On trouve donc à l’intérieur de la boîte : 60 cartes Action, 30 cartes Identité, 24 cartes Personnage et 1 jeton Premier Joueur.

Concernant la qualité des différents éléments, elle est de bonne facture. Les différentes cartes sont assez grandes et rigides. Elles permettent également de retrouver les traits et répliques bien propres à la série Rick et Morty (plus particulièrement de ce fameux épisode), pour le grand plaisir des fans.

Récapitulons : Rick et Morty, Total Rickall m’a plu un peu, beaucoup ou à la folie ? (ou pas du tout…)

Vous l’aurez compris (ou même lu dans ces quelques lignes) : clairement, beaucoup ! Tout d’abord, parce que le titre reprend l’un des épisodes que je préfère dans Rick et Morty. De plus, bien qu’à première vue assez simple, le jeu se veut plus stratégique que prévu, surtout en mode avancé. Mettant en place des mécanismes de déduction et de mémorisation, il faudra avant tout compter sur les informations glanées par vous même ou par vos coéquipiers, afin d’exterminer tous les Parasites !

note5 ghost stories viticulture joraku cowboy bebop everdell
Ambiance
Interaction
Réjouabilité

N’hésitez pas à aller vous promener sur notre site, pour y découvrir nos divers avis sur des films ou des séries, une panoplie de livres en tout genre, ou même sur des jeux de société. Mais Try aGame, c’est aussi des tests ainsi que des guides et astuces pour vos jeux favoris et des dossiers qui nous tiennent à cœur. Bien entendu vous pouvez passer nous voir sur notre compte Twitter ou Facebook pour ne rien rater. Vous pouvez aussi nous retrouver sur Youtube, Twitch, Steam et Instagram. Et oui, rien que ça !

0 0 voter
Évaluation de l'article
Co-fondatrice de Try aGame, aventurière dans l'âme et héroïne de la prophétie à ses heures perdues, RedHo a sauvé notre monde 17 fois des forces du mal. La légende raconte qu'elle aurait un masque de Majora pour se téléporter à Hyrule. En attendant la prochaine menace, elle écrit pour Try aGame.
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

sem, consectetur at ut id massa Phasellus Aliquam libero. ut nunc non