[Bar à jeux] Wangdo : devenez le grand Roi de l’ancienne Asie

[Bar à jeux] Wangdo : devenez le grand Roi de l’ancienne Asie

WANGDO


Prix : 39.90 €
Temps moyen : 30 minutes
Nombre de joueurs : 2 à 4 joueurs
Mécanismes : hasard, gestion, réflexion, collection
Éditeur : Matagot
Auteurs : Frank Crittin, Grégoire Largey et Sébastien Pauchon
Illustrateurs : Jakub Rebelka
Âge conseillé : 8 ans et plus


Wangdo, c’est quoi le topo ?

Wangdo est un jeu de plateau dont on peut lire le plot suivant :

Il y a fort longtemps, bien avant l’ère des Hommes, quatre clans d’ours aidaient le Roi à régner sur l’Asie du Nord-Est. Le temps est venu pour le Roi de désigner son successeur. Les princes de chaque clan partent explorer le monde afin d’apprendre tout ce qu’ils doivent savoir pour pouvoir régner. Ils voyagent de ville en ville afin d’ériger des stèles d’ours sacrées et ainsi apprendre en retour les secrets de la religion, de l’éducation, de l’art militaire et du commerce. Une nouvelle aventure est sur le point de commencer. Qui sera le prochain à prendre place sur le trône ?


Afin de devenir le digne héritier du roi, il va donc falloir que le prince que vous avez choisi parvienne à remplir son plateau avec les jetons de Connaissance (deux jetons de chaque type si vous jouez à 3 ou 4 joueurs, trois jetons de chaque type si vous entamez une partie à deux). Pour cela, il faudra bien gérer votre stock de stèles afin de venir à bout de ce jeu appliquant la théorie des 4 couleurs. Pour ceux qui ne connaitraient pas, cette théorie démontre qu’il suffit d’uniquement quatre couleurs pour colorer n’importe quelle carte sans que deux régions voisines ne soient jamais de la même couleur.

Voyons ça de plus près…

Après avoir fini la mise en place du plateau de jeu et des différents éléments qui le compose (en plaçant entre autres les jetons Connaissance et les stèles au bon endroit sur le plateau de jeu), il sera temps de commencer la partie.

Lorsque votre tour viendra, vous aurez le choix entre deux options : prendre des stèles OU gagner un jeton connaissance.


Concernant les stèles, si vous décidez d’en prendre, il est bon de noter que vous aurez deux façons d’en acquérir : vous pouvez soit en prendre deux, au choix, sur les temples (qu’on peut voir à droite de l’image ci-dessus), soit laisser le hasard décider en piochant trois stèles dans le sac (qu’on peut voir dans l’image ci-contre).

Il est bon de noter que vous ne pouvez pas posséder plus de 10 stèles à la fin de votre tour (le cas échéant, vous devez en reposer dans le sac pour arriver jusqu’à 10).


Si vous choisissez de gagner un jeton de connaissance (qui est, rappelons le, le but du jeu),  il faudra pour cela ériger une stèle d’Ours sacrée dans le village où se trouve le jeton de Connaissance convoité. Dans Wangdo, le plateau est constitué d’une multitude de villages. Lors de la mise en place, vous placez un jeton de Connaissance (Religion, Éducation, Militaire ou Commerce) aléatoirement sur chacun d’eux, comme une spécialité du village. Votre prince Ours doit donc ériger des stèles sacrées en échange de la Connaissance du village.

Mais attention, il y a des règles à suivre ! Deux, pour être plus précise :

  • La stèle que vous placez doit être adjacente à au moins une autre stèle (c’est-à-dire qu’elle doit être connectée par un chemin).
  • On ne peut pas placer une stèle de la même couleur qu’une stèle adjacente.

Si on regarde l’exemple dans l’image ci-dessus, la première règle élimine tous les  jetons de Connaissance barrés. Quant à la seconde, on se retrouve donc à devoir placer des stèles d’Ours Sacrées autre que bleues (donc orange, blanche ou noire) pour gagner les jetons annotés 1, et autres que bleues et noires pour le jeton annoté 2.

Seulement voilà, pour pouvoir gagner ces jetons, il va falloir payer le coût. En effet, pour chaque stèle érigée, vous devrez effectuer une offrande au(x) temple(s). Le coût de cette dernière est déterminé par toutes les stèles adjacentes.

Toujours avec notre exemple dans l’image ci-dessus, on se retrouve donc à verser une stèle d’Ours sacrée bleue au temple bleu pour acquérir un jeton annoté 1. Alors que pour gagner le jeton annoté 2, il faudra verser une offrande d’une stèle d’Ours sacrée bleue au temple bleu, mais aussi une stèle d’Ours sacrée noire au temple noir.

Quand tous les autels des temples sont occupés par les stèles d’Ours sacrées, le Rituel se déclenche. Mais qu’est-ce donc que le Rituel vous demandez-vous surement : et bien rien de bien compliqué ! En effet il s’agit de replacer toutes les stèles de ce temple dans le sac. Le joueur actif peut en plus, prendre une stèle de n’importe quel autre temple et de l’ajouter à celles qu’il possède déjà.


Bref, tout ça pour dire qu’une fois en possession de votre jeton de Connaissance, il vous suffit ensuite de la placer sur la case qui lui correspond sur son plateau personnel. A noter qu’on ne peut pas prendre plus de jetons que ceux présents sur son plateau et qu’une fois la colonne complétée, vous pouvez tirer une carte Sceau qui donne un bonus permettant de soit modifier un peu les règles pour une action donnée ou bien qui accorde une action additionnelle (ces cartes sont symbolisées par l’ajout d’une patte verte présente sur la carte). Ces cartes peuvent être jouées et/ou combinées (mais pas pendant le tour où la carte est piochée).

La fin de partie arrive lorsqu’un joueur complète sa quatrième colonne. Il faudra néanmoins terminer le tour jusqu’au premier joueur (celui qui possède le jeton Ours doré) pour que chaque joueur ait le même nombre de tours.  Au terme, si un seul joueur a complété son plateau, il est proclamé Roi (Houraaa!). Si plusieurs joueurs ont terminé leurs plateaux, il faudra alors compter les Sceaux Dragon que l’on retrouve sur les jetons Connaissance, au dos des cartes Sceaux non utilisées et dans les bonus de certaines cartes Sceaux. Celui possédant le plus de Sceaux Dragon sera donc le prochain Roi (Houraaa!).

J‘ai joué en configuration 2 et 4 joueurs.  A noter que lorsqu’on joue à deux joueurs, le plateau du prince choisi n’est pas le même : en effet, il faudra prendre la face avec le symbole des deux stèles dans le coin inférieur gauche (et non droit, comme indiqué dans les règles, mais c’est un détail). Il faudra également réduire le plateau lorsque vous jouez à deux ou trois joueurs en ôtant la partie centrale, ainsi qu’enlever 8 jetons (un de chaque type, avec et sans sceau Dragon).

J’avoue que pour mes parties à 4 joueurs, j’avais un peu d’appréhension car c’était les mêmes personnes avec qui j’avais joué à Tajuto (et ils sont très trop compétitifs)… Et bien ça a été beaucoup plus serein avec Wangdo ! Bien entendu, très stratégiques, ils ont quand même cherché à piéger leurs concurrents, mais, peut être est-ce la faute aux ours (merci les ours), mais ça a été beaucoup plus bon-enfant ! Je n’ai pas eu de réelles préférences entre mes parties à deux ou quatre, mais chacune d’entre elles a été vraiment plaisante !

Basée principalement sur la théorie des quatre couleurs, je n’avais encore jamais joué à un jeu qui l’appliquait. Et c’était vraiment sympathique ! Avec ses allures enfantines que ce soit grâce aux stèles, à ses personnages ou encore son style graphique vraiment sublime, Wangdo se révèle comme un jeu stratégique où votre gestion et placement des stèles comptent véritablement. Il ne faudra pas hésiter à prendre le temps de la réflexion pour placer aux mieux les petits totems d’ours pour prendre le jeton de Connaissance convoité, sans laisser un trop grand choix à vos adversaires.

Bref, hasard, réflexion, gestion et collection : de quoi satisfaire le plus grand nombre dans cette expérience ludique ! Pour ce qui est de la rejouabilité, elle est quasiment illimitée puisque les jetons et les stèles ne seront que rarement au même endroit.

Quant aux règles, elles se prennent en main aussi facilement que les stèles des ours qu’on pioche dans le petit sac. Je dirais même plus, au fil de la partie, on se prend de plus en plus au jeu, n’hésitant pas à mettre en place des stratégies pour bloquer l’accès à la Connaissance de nos adversaires, car il faut le rappeler, c’est le but du jeu !

Personnellement, je trouve ce jeu magnifique ! La boîte de jeu, aux dimensions 27.5×27.5 contient tout le nécessaire pour jouer en plus des règles du jeu (en français et néerlandais) : le plateau de jeu en trois parties aux détails somptueux, les 4 plateaux personnels représentant les quatre princes du titre (sur les deux faces en fonction de votre nombre de joueurs), les 40 jetons Connaissance (pour chaque type à savoir Religion, Éducation, Militaire et Commerce, on trouve 5 sans Sceau Dragon, 4 avec Sceau Dragon auxquels on ajoute les 4 jetons Ours), les 84 stèles d’Ours (21 de chaque couleur), le sac estampillé avec une stèle d’ours où toutes les placer, les 16 cartes Sceau qui apportent quelques avantages lors de la partie (et qui sont aussi en français et néerlandais) et le jeton Ours doré qui représente le premier joueur.

Les traits du titre sont soignés et colorés, pour un rendu tout simplement sublime !

Récapitulons : Wangdo m’a plu un peu, beaucoup ou à la folie ? (ou pas du tout…)

 

Vous l’aurez compris (ou même lu dans ces quelques lignes) : clairement, oui ! En plus d’être sublime, le titre propose un mélange de hasard, réflexion, gestion et  collection, qui  a de quoi satisfaire le plus grand nombre, rendant cette expérience ludique des plus plaisantes ! De plus, la mise en place aléatoire des différents jetons de connaissance et le sac de stèles d’Ours sacrées permet une rejouabilité quasi infinie ! Je suis ravie que Wangdo  fasse partie de ma ludothèque et j’attends impatiemment les vacances pour faire découvrir ce petit bijou à mon entourage !

note5 ghost stories viticulture joraku cowboy bebop everdell
Ambiance
Interaction
Réjouabilité

N’hésitez pas à aller vous promener sur notre site, pour y découvrir nos divers avis sur des films ou des séries, une panoplie de livres en tout genre, ou même sur des jeux de société. Mais Try aGame, c’est aussi des tests ainsi que des guides et astuces pour vos jeux favoris et des dossiers qui nous tiennent à cœur. Bien entendu vous pouvez passer nous voir sur notre compte Twitter ou Facebook pour ne rien rater. Vous pouvez aussi nous retrouver sur Youtube, Twitch, Steam et Instagram. Et oui, rien que ça !

0 0 vote
Article Rating
Co-fondatrice de Try aGame, aventurière dans l'âme et héroïne de la prophétie à ses heures perdues, RedHo a sauvé notre monde 17 fois des forces du mal. La légende raconte qu'elle aurait un masque de Majora pour se téléporter à Hyrule. En attendant la prochaine menace, elle écrit pour Try aGame.
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
accumsan libero porta. diam vel, ut