[Bar à Jeux] Wild Space: l’odyssée du combo

Wild Space

Un design unique, des mécaniques bien pensées et un concept facile à comprendre, on part à la découverte de Wild Space de Catch Up Games.

Prix : 22,50€
Temps moyen : 30 min
Nombre de joueurs : 1 à 5
Âge conseillé : 8+
Auteur : Joachim Thôme
Éditeur : Catch Up Games
Illustrateur : Amélie Guinet
Mécanismes : cartes et combo
Version fournie par l’éditeur.

Vous êtes de grands explorateurs !

Le speech est simple. Une nouvelle galaxie a été repérée et il n’en fallait pas plus pour vous émoustiller à l’idée de découvrir de nouvelles terres et richesses. C’est avec enthousiasme que vous prenez vos navettes afin d’explorer et constituer un nouvel équipage. Lu comme cela, on pourrait croire à un grand plateau avec des parties longues et entraînantes mais ici c’est tout le contraire. Il faudra être efficace et exploiter au mieux les cartes que vous tirez. Revenons plus en détail sur les mécaniques.

Wild Space

Les planètes représentent donc le plateau d’exploration sur lequel placer nos navettes, toutes permettent des actions indiquées sur les tuiles.

Wild Space, technique mais accessible

Le but de votre voyage sera d’accumuler le maximum de crédits. Comment ? Relatons le schéma classique d’un tour afin que vous compreniez les mécaniques principales rapidement.

  • Chaque joueur démarre avec 5 navettes, deux actions sont jouables avec chacune d’entre elles. Vous l’aurez compris, Wild Space se joue en 10 tours pour chacun des joueurs.
  • Chacun commence aussi avec 1 carte capitaine, elle comprend des bonus qui se déclenchent en jouant des spécialistes (nous y reviendrons). Tout au long de votre partie, il sera nécessaire d’obtenir d’autres cartes grâce aux effets du plateau (où poser vos navettes) ou celles des cartes (qui se jouent après pose d’une navette également).
  • Le plateau est constitué de planètes à explorer (encore sous forme de cartes mais étendues), 3 au début et 3 à débloquer (avec de nouvelles actions et effets) une fois que vous agrandissez votre équipage. Il existe donc un intérêt à garder des navettes pour les prochaines planètes disponibles si vous souhaitez réaliser des actions plus lucratives selon les situations.

À partir de là, deux choses à connaître absolument qui font la particularité du jeu de Catch Up Games.

  • Le système de combo des cartes. La majorité des cartes que vous jouerez activera un effet supplémentaire. Certaines vous permettent de jouer une carte équipage en plus (parfois des vétérans, parfois ces cartes d’une couleur spécifique…), d’autres vous autorisent à piocher de nouvelles cartes. Alors imaginez-vous poser trois cartes qui en amènent d’autres. En un tour, vous pouvez alors enchaîner la pose de cartes et terminer même par piocher des cartes en plus. Du moins, c’est ce que l’on espère dans ce jeu, réaliser des combos. Parfois la pioche n’est pas très courtoise et on attend désespéramment la possibilité d’enchaîner un combo.
  • Le système des espèces sur les cartes. Il existe 6 Animaux différents dans le jeu et la manière dont vous les collectez peut impacter directement le scoring. Chaque série de 6 Animaux différents vous rapporte 15 Crédits. De même, vous recevez en fin de partie 5 Crédits à partir du 3e Animal de chaque espèce. Vos choix de cartes seront donc déterminés par les combos mais aussi par les séries d’Animaux que vous souhaitez réaliser.

À savoir également, de nombreuses cartes équipages possèdent des conditions de pose (défausser ou avoir un spécialiste par exemple), ce qui participe à une certaine complexité dans la mise en place de votre tactique et vos enchaînements. Néanmoins, vous avez le choix au niveau de la pioche, prendre directement dans la pioche (cartes face cachée) ou l’une des trois cartes face visible (qui sera directement remplacée par celle de la pioche si vous la choisissez), ce qui peut aider les joueurs dans la constitution de leurs familles de cartes ou leur stratégie.

Passons à la fin de partie et au décompte.

Une fois que vous avez réalisé vos 10 actions (2 pour chacune de vos 5 navettes on le rappelle), la partie se termine. Le carnet de score est efficace et vous permet de compter facilement vos points.

  • On compte alors selon les espèces d’Animaux, listés à partir du 3e et série(s) de 6 Animaux différents dans l’équipage.
  • On compte le score des Émissaires. Ce sont les Cartes de couleur marron qui octroient des Crédits en plus si l’on remplit les objectifs indiqués (avoir le plus d’informaticiens par exemple).
  • Les Robots. Elles donnent souvent des Crédits supplémentaires mais ne bénéficient pas d’effets sur leurs cartes.
  • Les Vétérans. Si vous avez joué assez de Vétérans (les conditions diffèrent selon les Capitaines), vous pourrez toucher encore plus de Crédits grâce à votre Capitaine. Les Vétérans se distinguent par leur médaille affichée sur la carte.
Wild Space

Un plateau facile à organiser, même à trois joueurs.

Tout l’intérêt sera alors de faire de son mieux pour optimiser son score via les espèces animales et les combos mais aussi avec les Émissaires qui sont aussi des Animaux. Les parties peuvent apporter un minimum de frustration si vous avez une mauvaise main mais la possibilité de piocher 3 cartes en explorant avec sa navette aide grandement à obtenir de meilleures cartes ou établir une nouvelle stratégie. La course aux combos et aux Crédits est alors intense et sans répit.

Il existe une variante solo intéressante que nous détaillerons plus tard.

J’ai joué à Wild Space en configuration 2 joueurs. Suffisant pour assimiler toutes les mécaniques et tenter de les appliquer au mieux dans une course intense à 2 joueurs. Une variante solo existe.

Wild Space, c’est de la recherche de combos avant tout. Nous ne bénéficions que de 10 tours alors il faut optimiser au mieux ses actions.

Or les actions sont déterminées par les cartes que vous avez en main et que vous piochez. L’objectif sera notamment de jouer le plus de cartes dans un seul et même tour. Comment ? En jouant des cartes qui permettent d’en déposer une autre (via leur effet). Si vous parvenez à répéter la manœuvre, cela peut faire de jolis combos et vous donner un avantage certain.

Enfin pas si sûr. Le scoring est particulier. Il nous invite à faire également attention aux familles de cartes. Si on termine la partie avec au moins une carte de chaque famille, on repart avec 15 points et un sacré bonus. Lorsque l’on obtient une troisième carte de la même famille, on commence à accumuler 5 points à partir de cette 3e carte. Et il existe encore d’autres moyens de scorer…

Toute la difficulté sera donc de jongler entre les cartes pour enchaîner les combos et celles pour collecter les points. Comme il s’agit d’un jeu de pioche de cartes, il existe une part pour la chance mais la plupart du temps, c’est 3 cartes qui nous reviennent donc on a de grandes chances de ne pas être malchanceux.

Organiser ses cartes en fonction des stratégies, sacrifier les bonnes et utiliser à bon escient les autres. Personnellement, j’ai adoré ce savant mélange et toutes les possibilités que ça implique. Les parties seront rarement les mêmes et il sera séduisant de tester les différentes tactiques pour l’emporter.

Les règles sont disponibles en ligne si jamais vous souhaitez vous faire une opinion par vous-mêmes.

De mon côté, je le trouve accessible à tous. Une fois le système de combos et d’effets de cartes assimilé, de même que le plateau pas très difficile à comprendre (pose des 10 pions pour réaliser les actions, révélation des planches supplémentaires en fonction du nombre de cartes), les parties s’avèrent très fluides pour tout le monde.

La première partie s’est très bien déroulée car elle ne demandait pas énormément de règles à assimiler. Les mécaniques sont multiples mais elles sont cohérentes et en accord complet avec le matériel. Les cartes sont reliées avec les autres et elles sont déclenchées par le pion que vous placez sur la case du plateau de votre choix.

Les symboles sont clairs et donc faciles à prendre en compte pour tous. Après 2 tours, je dirais que le déroulement et les enjeux sont compris.

Après la première partie, on repart avec cette envie de s’y remettre pour tenter de meilleures combinaisons encore ou d’autres stratégies.

Oh que oui !

J’ai adoré les dessins et le design des animaux réalisés par Amélie Guinet. Je trouve qu’ils collent parfaitement avec le thème spatial. Chaque animal est séduisant dans sa conception et la couverture de la boîte reflète parfaitement son contenu.

Les cartes sont de bonne qualité et il en va de même pour le plateau. Ce n’est pas un matériel qui va s’abîmer et se détériorer après quelques parties.

Pas énormément d’interaction entre les joueurs. Nos cartes n’ont pas d’effet sur celles des adversaires, on ne vole pas de carte ailleurs. On se contente de construire son jeu de son côté et penser ses combinaisons. Le point en commun demeure la pioche et les trois cartes du marché puisqu’elles sont disponibles pour toutes. Hormis cela, on reste chacun dans sa concentration et ses objectifs.

Wild SpaceNotre mission ? Partir à la découverte d’une nouvelle galaxie à l’aide de notre équipage animalier. Mêlant combo et majorité, c’est bien la première mécanique qui est omniprésente durant la partie (ouhhyaa comboo !). J’aimerais souligner le point de règle sympa pour les joueurs, il vous suffit de défausser une carte de votre main pour rafraichir la rivière, simple, efficace et qui permet d’effacer le hasard de la partie (enfin… presque, la chance ce n’est jamais pour moi #calimero).
Rapide de mise en place, on se retrouve facilement à vouloir enchaîner les parties, surtout si vous êtes adepte de ce petit frisson de plaisir (brrr fait froid ici non ?), qui vient d’une belle grosse chaîne d’actions savamment combotée (Miam !).
Un petit format qui entrera facilement dans votre valise pour les vacances, même si vous partez seul (Merci le mode solo !).

Son compte : @panda_boardgames

Récapitulons : Wild Space m’a plu un peu, beaucoup ou à la folie ?
(ou pas du tout…)

Wild Space se montre séduisant à de multiples égards. Le design convaincant de son bestiaire saura taper dans l’oeil de chaque joueur, les mécaniques de combos sont bien pensées et accessibles à tous et l’ambiance autour de la table reste agréable tout en étant compétitive. Une nouvelle bonne pioche de la part de Catch Up Games.

Ambiance (calme/vivant)
Stratégie
Réjouabilité
Chance

N’hésitez pas à nous donner votre avis sur ce jeu si vous aussi vous l’avez testé via les commentaires sous l’article. Vous pouvez également venir nous rendre une petite visite sur nos réseaux sociaux : Twitter, Facebook, Instagram, Twitch, Youtube et notre compte curateur Steam.

Retrouvez nos autres tests de jeux de société en cliquant ici.

Vous avez une question sur ce jeu ? N’hésitez pas à poser votre question en commentaire, on se fera un plaisir d’y répondre !

0 0 vote
Article Rating
Toujours dans la magique potion du jeu vidéo !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
efficitur. consectetur diam Praesent nunc felis quis id, mattis Donec ut