Comment WandaVision lance la phase 4 du MCU

Comment WandaVision lance la phase 4 du MCU

La pandémie a bousculé les plans de tout le monde et le MCU n’y a pas échappé, sorties retardées, planning remanié, au final c’est bien WandaVision qui lance la phase 4. Et comme un humain averti en vaut deux, laissez vous de la place devant l’écran et préparez vous à une analyse pouvant spoiler.

Du contexte toujours du contexte.

Le planning était connu et maitrisé, pour les premiers films nous devions avoir :

  • Black Widow (2021) se situant avant Infinity War, qui devait nous remettre dans l’ambiance tranquillement, apportant quelques réponses sur le passé de Natasha et peut être une scène de fin de crédit en forme d’ouverture vers la phase 4 mais surtout en forme d’hommage, le personnage faisant partie des victimes d’Endgame.
  • Shang-Chi and the Legend of the Ten Rings (2021) quant à lui nous introduira un nouveau personnage et permettra à Marvel de s’essayer au film d’arts martiaux tout en réconciliant les frustrés d’Iron Man 3.
  • Eternals (2021) sera le premier des films à donner une orientation à cette phase 4. Nouveaux personnages et même univers car introduisant des demi-dieux cachés parmi les hommes et ayant inspiré la mythologie gréco-romaine, le tout avec un brin de légende arthurienne, un beau patchwork sur le papier, le film le plus risqué de cette phase. 
  • Untitled Spider-Man: Far From Home sequel (2021) permettra surement d’introduire les Sinisters 6 (et Daredevil ?) en tant qu’équipe d’antagoniste et fera le lien vers le second opus de Doc Strange.
  • Car Doctor Strange in the Multiverse of Madness (2022) sera bien le véritable tournant dans ce début de phase, donnant ses clefs en explorant des réalités alternatives où certains héros sont encore en vie mais ont des aspects différents (un film à caméo et easter eggs). De quoi faire le pont avec des licences récupérées par le biais de rachat de studios ou de contrats (coucou les X-Men, les 4 Fantastiques et Deadpool)
  • Et pour la suite devaient s’enchainer les suites de Thor, Black Panther, Captain Marvel, Ant Man et les gardiens de la galaxie avec les FF4 qui feront une arrivée qu’on espère moins médiocre que dans leurs opus précédents détenus par d’autres studios. Bref de quoi penser que la menace viendra encore de l’espace et/ou de réalités alternatives.

Oui mais voilà, une pandémie est passée par là et le studio s’est obstiné à vouloir lancer ses films en salle. Du coup le planning s’est pris un an de retard, au moins. Nulle question de faire subir le même sort aux séries et c’est bien WandaVision qui a ouvert le bal, où les autres danseurs seront The Falcon and the Winter Soldier, Loki, What If…?, Ms. Marvel, Hawkeye, Moon Knight, She-Hulk, The Guardians of the Galaxy Holiday Special, Secret Invasion, Ironheart, Armor Wars et une série devant se passer au Wakanda.

Petite précision, vous n’avez pas besoin d’avoir vu tous les films Marvel pour apprécier la série, il vous manquera des références et le passé de certains personnages, mais rien de très handicapant. Attention regarder la série pourrait vous donner envie de regarder les films et séries à venir en revanche.

No More Mutants.

WandaVision était donc présenté comme une série popcorn, rendant hommage aux séries familiales US. Mais en se plaçant dans la diégèse (l’univers interne de l’œuvre) comment expliquer qu’on se retrouve à enchainer les décennies avec un personnage détruit (Vision) le tout en passant du noir & blanc à la couleur en changeant le format d’image ?

Bien que présentée comme télépathe et télékinésiste, les pouvoirs de la sorcière rouge sont bien plus vastes et complexes à appréhender tout en étant plus simples à expliquer. Wanda modifie les probabilités. Autrement dit, et à une échelle plus vaste, elle modifie la réalité.

Ainsi elle prend en otage une petite bourgade, elle modifie les molécules de l’environnement pour que tout colle à sa vision (vous l’avez ?), ressuscite son amour, donne naissance en quelques heures à des jumeaux qui gagnent les années comme on enchaine les popcorns dans un paquet encore plein, en prenant du plaisir devant ce petit ovni télévisuel qui ne casse pas le sacro-saint 4e mur mais en rajoute un cinquième.

La suite après une petite page de publicités.
Car oui même les pubs font sens dans WandaVision. Elles mettent en scène les deux mêmes personnages principaux qui semblent parodier leur époque avec leurs clichés sexistes. Mais elles sont un peu plus des rappels cyniques de son horrible passé : Hydra, Le cube cosmique contenant une gemme de l’infini, l’explosion à Lagos qui engendrera Civil War. Les dernières pourraient bien donner des indices sur l’avenir plutôt que de rappeler le passé.

 

Comme déjà évoqué dans ces pages, les évènements impactant la vie de notre sorcière, sont les mêmes qui l’ont poussée vers la folie dans le matériau de base. Naissance de jumeaux non ancrés dans la réalité, disparition de ceux-ci par la grâce de Méphisto, et réincarnation. Devenus membres des Young Avengers en tant que Wiccan et Speed, leur premier fait d’arme sera de combattre Kang (retenez le nom), et vous les verrez en costume d’ici le neuvième et dernier épisode.

Dans la série elle fait revenir un être cher ou plutôt celui d’un autre univers cinématique. Simple easter-egg ? Que nenni. Première incursion dans le multivers qu’explora le Docteur Strange. Premier lien avec les mutants. Là où elle les avait fait disparaitre (momentanément) elle pourrait bien leur ouvrir la porte du MCU ou du moins l’entrebâiller.

En cela WandaVision n’est pas juste une petite madeleine marquant le début de week-end, mais bien un mur porteur d’un édifice déjà imposant. D’autant qu’elle semble déjà à l’origine de 3 nouveaux héros en incluant une Monica Rambeau dont les tests médicaux donnent de premiers indices sur sa capacité à irradier le reste du MCU de sa présence. Petite parenthèse sur el retour de Monica qui a permis de voir l’envers du décors du retour des disparus du snap de Thanos. Plutôt bienvenu, même si le sujet n’a été qu’effleuré.

Restent quelques questions en suspens liées au choix éditorial : Jusqu’où et quand ira la folie de Wanda, la fin de saison ou Docteur Strange 2 ? Est-elle manipulée ? Agnès, actrice ou victime ? Wait and see.

Vous pouvez réagir à cet article avec un commentaire ou sur les réseaux sociaux via Facebook / Twitter / Instagram, et vous abonner à notre compte curateur Steam afin de retrouver nos tests PC. Pour suivre nos inénarrables péripéties en direct ou en différé, sachez que nous sommes aussi sur Twitch.

N’hésitez pas non plus à aller vous promener sur notre site, pour y découvrir nos nos tests de jeux et autres dossiers, ainsi que divers avis au sujet de films ou de séries, ainsi que des guides et astuces pour vos jeux favoris. Et ce n’est pas fini : nous testons aussi des jeux de plateau.

0 0 voter
Évaluation de l'article
Personne ne lis jamais ces encarts (mais tu peux cliquer sur les liens)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

id ut ante. dolor ipsum efficitur. Aliquam