cd projekt red cyberpunk 2077

Cyberpunk 2077

9.1

Moyenne des joueurs

Comment les médias font monter la sauce avec du vent : Cyberpunk 2077 en tête d’actu

cd projekt red cyberpunk 2077

Quand les médias se servent de Cyberpunk 2077 pour créer à la chaîne des attrape-nigauds. Il est temps de fermer l’usine à clics contre-productive et de respecter le lecteur.

Cet édito relève de la pensée unique de son auteur et n’implique pas celle de toute la rédaction de Try aGame.

Cyberpunk 2077 a été révélé il y a cinq ans et depuis, très peu d’informations sont sortis dans la presse. A vrai dire, CD Projekt Red, à l’origine d’un des titres les plus appréciés de la décennie avec The Witcher 3, nous a seulement gratifié d’un teaser/trailer. Celui-ci ne présentait ni son histoire ni son concept, nous offrant plus un aperçu de sa direction artistique, d’une femme pas très vêtue qui demeurait la cible d’agents de police. Une scène qui nous offrait même un aperçu du décor, évidemment cyberpunk dans lequel il fait nuit et il pleut, pas très étonnant comme dirait notre ami Svpl4y. Si vous avez besoin d’un petit rappel, elle se trouve encore sur la chaîne officielle du studio, direction ce lien.

Aucune information n’a donc réellement fuité de ce projet. Et pourtant, on vit dans une époque au cours de laquelle la course au scoop est plus importante que tout, où le simple fait de mentionner un projet très attendu dans un titre rassemblera et fera cliquer à coup sûr des milliers de lecteurs qui veulent en savoir plus. L’ère durant laquelle on se délectait de la découverte d’un jeu est terminée, nous sommes ensevelis sous une montagne de marketing ou des océans de ragots plus ou moins ridicules. Et entre ces murs qui n’ont jamais autant sonné creux, les articles des journalistes s’enchaînent et demeurent vides d’informations. Ils entretiennent un imaginaire dont les premières victimes sont les lecteurs, les dommages collatéraux revenant aux créateurs de l’industrie.

Relevons donc quelques exemples qui concernent Cyberpunk 2077, bien qu’ils pourraient tout autant concerner le prochain Battlefield et n’importe quelle production très attendue par la communauté de joueurs.

Récemment, nous avons donc eu une information géniale dans la presse, à vrai dire de la simple spéculation : « Cyberpunk 2077 sera aussi publié sur PlayStation 5 et la prochaine Xbox ». Donc deux consoles qui n’existent pas encore, qui s’appuient en plus sur les rumeurs autour du développement d’une console chez Sony. Ces bruits qui se reposent aussi sur un jeu de devinettes, sur le fait que le cycle d’une console n’est que de quelques années, et forcément cela entraîne la fabrication d’une machine puissante. Les faits sont autres quand on prend du recul et qu’on s’éloigne du fantasme. Aucune annonce chez Sony d’une PS5, aucune information véritable du côté de CD Projekt RED. Juste un article taillée dans la démesure, construit de toutes pièces et parfait pour faire tomber dans le panneau les lecteurs. On s’en fout, cela amène du clic, améliore les statistiques et certains seront susceptibles de rester sur le site à l’affût du prochain article pu**clic.

Encore plus proche du néant : « CD Projekt RED ne programmera pas la campagne marketing de Cyberpunk 2077 ». Un titre qui se justifie simplement par la phrase des développeurs : « on sortira le jeu quand il sera prêt ». Je ne sais pas si vous sentez le mistral en terme d’intérêt journalistique, mais les rafales semblent intenses autour du jeu, attention à ne pas vous envoler.

Image de Cyberpunk 2077

Ensuite, le studio souhaite mettre en scène « des combats mémorables », l’information s’appuyant sur le recrutement d’un Combat Designer pour son prochain jeu. Premièrement, on se doute bien que CDPR compte bien marquer les esprits, l’inverse serait inquiétant. Et là, on ne se repose pas sur une déclaration mais sur une campagne de recrutement avec un simple profil recherché. Si vous ne vous apercevez pas du vide intersidéral, il est temps d’ouvrir les yeux. PS : une annonce similaire a été réalisée pour un Lighting Artist et pour les mêmes articles foireux.

En février 2018, nous avons encore eu droit à « CD Projekt Red se concentre sur Cyberpunk 2077 et met de côté The Witcher 4« . Premièrement, ceci, le studio le répète tous les mois, ensuite The Witcher 4 n’a jamais été officialisé donc rien n’est mis de côté. On entretient juste l’imaginaire du public pour garder le lecteur sur du vent.

Je pourrais continuer encore sur des centaines de lignes à partager des informations qui n’en sont pas, signe que les médias sont prêts à concéder une dose de leur crédibilité journalistique contre des clics et un bon référencement Google. Le fait est que CD Projekt Red maîtrise parfaitement sa communication, qu’ils ne laissent rien filtrer, et que cela laisse place aux fantasmes en tout genre, entretenus par des rédacteurs peu scrupuleux. Mais il s’agit bien de la sphère dans laquelle on vit, celle qui ne laisse plus place à la patience, où la course aux clics et aux meilleures statistiques sont des enjeux majeurs chez certains. Un monde dans lequel le rédacteur d’un site n’a plus besoin d’une source fiable pour intéresser un public en quête d’informations se laissant facilement berner, où l’on ne se soucie plus vraiment de savoir quelle information est vraie.

La majorité de la presse est simplement devenue un outil de communication et de marketing au service des grands éditeurs avant tout. Les temps sont sombres et je ne vois aucune lueur à l’horizon, aucun changement à venir, juste des plateformes diverses et des procédés similaires.

Toujours dans la magique potion du jeu vidéo !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mot de passe oublié

Sed Aenean risus Donec pulvinar ut neque. ipsum amet, eleifend commodo lectus