Disney+ : premier contact avec le nouveau service de streaming de Disney

Disney Plus Disney + streaming légal netflix OCS amazon prime

Fraîchement débarqué ce mardi 7 avril, Disney+ propose un catalogue et des fonctionnalités plus ou moins étoffées que nous vous proposons de découvrir avec nous.

Attendu depuis l’an dernier, puis décalé à la dernière minute, Disney+ est enfin disponible en France. Avant d’aller farfouiller dans son catalogue et de juger de l’efficacité de son interface, voici quelques infos à retenir au sujet de ce nouveau service de streaming légal :

  • Un seul type d’abonnement (incluant 4 écrans simultanés + 4K).
  • 4K non-disponible pendant la durée du confinement liée au covid-19 (afin de ne pas encombrer le trafic Internet).
  • Présence d’une offre proposant 7 jours d’essai (nécessite néanmoins d’enregistrer une carte avec renouvellement automatique activé par défaut qu’il faudra désactiver manuellement si vous ne souhaitez pas donner suite).
  • Prix de l’abonnement : 6,99€/mois.
  • Possibilité de créer jusqu’à 7 profils, avec un mode « enfant » disponible pour les plus jeunes.
  • Partage de compte toléré, mais Disney se réserve le droit d’y mettre fin à tout moment s’ils observent des abus.

Sans surprise, lorsque vient le moment de jeter un oeil au catalogue, on y retrouve les licences-amirales de Disney que sont Star Wars, Marvel, ainsi que les productions maison du géant américain (Pixar inclus). Pour la caution culturelle, on retrouve également des productions signées National Geographic – chaîne récemment devenue propriété de la Fox, elle-même rachetée encore plus récemment par Disney. Malgré la présence de mastodontes bien connus, on notera toutefois l’absence des films les plus récents (notamment Star Wars VIII et IX, ou encore les derniers Avengers) qui s’explique sûrement par les lois françaises au sujet des délais de commercialisation imposés aux films après leurs premières apparitions dans les salles de cinéma.

Malgré tout, l’offre est loin d’être fébrile, et il est par exemple plaisant d’avoir accès aux courts-métrages de Pixar (à l’instar de Lava, ou de Fourchette Se Pose Des Questions) ou aux films dérivés de la licence X-Men réalisés par la Fox (même s’il faudra s’y connaître un minimum pour ne pas se perdre dans le complexe jeu des reboots qui se côtoient parfois sur la même ligne de recommandations). Toutefois, bien que le nombre de titres proposés soit respectable vis-à-vis du montant demandé pour l’abonnement, il sera permis de chipoter sur le manque de variété globale du catalogue de Disney. Si vous n’êtes pas friands des super-héros, des classiques Disney, de Star Wars, des films familiaux un peu cucul ou des reportages de NatGeo, alors Disney+ ne va sans doute pas vous enthousiasmer très longtemps.

Concernant l’interface PC, les utilisateurs de Netflix ne seront pas dépaysés, et pour cause : Disney+ reprend quasiment à l’identique l’interface de navigation de son concurrent… quitte à en reprendre certains défauts dans la foulée. La page principale du catalogue, par exemple, aligne les catégories disposées à l’horizontale, avec obligation de cliquer sur la petite flèche du bout pour faire défiler les propositions (et impossible, comme sur Netflix, de faire défiler en maintenant la liste à la souris comme on le ferait avec le doigt sur mobile, et non-prise en charge du défilement horizontale à la molette ou aux flèches du clavier). On retrouve aussi la possibilité de reculer ou d’avancer de 10 secondes, mais la barre espace ne semble pas fonctionner à chaque fois lorsque l’on souhaite mettre une vidéo en pause… Enfin, nous avons pu observer que certains réglages n’étaient pas enregistrés d’une vidéo à l’autre, comme les sous-titres. Nous avons voulu regardé la série d’animation Star Wars: The Clone Wars, et au-delà du fait que les sous-titres français n’étaient pas dispo, nous avons du activer les sous-titres anglais à chaque début d’épisode. Si vous êtes du genre à esquiver la VF dès que possible, ce genre de chose risque rapidement de devenir agaçant en cas de binge watching.

Disney Plus Disney + streaming légal netflix OCS amazon prime

En résumé, si Disney+ apporte quelques bonnes surprises comme la possibilité d’accéder à des productions peu accessibles – du moins légalement – jusqu’à présent ainsi que le loisir de regarder ses blockbusters favoris dans le confort de son canapé, le service du géant américain manque encore de confort et de variété. En attente d’évolutions, celui-ci se destine donc avant tout aux fans du catalogue Disney et à celles et ceux qui ne seront pas trop regardant sur l’absence de certaines fonctionnalités comme les sous-titres français sur certaines œuvres ou l’obligation de se farcir le générique de fin à chaque fois sans possibilité de régler ça dans les options du profil.

N’hésitez pas à réagir à cet article en commentaire ou sur les réseaux sociaux via Facebook / Twitter / Instagram, ou à vous abonner à notre compte curateur Steam pour retrouver nos tests PC (et pour suivre nos inénarrables péripéties en direct ou en différé, sachez que nous sommes aussi sur Twitch !).

Vous pouvez également vous promener sur notre site, pour y découvrir nos tests de jeux et autres dossiers, ainsi que divers avis au sujet de films ou de séries, ainsi que des guides et astuces pour vos jeux favoris. Et ce n’est pas fini ! Nous testons aussi des jeux de plateau !

Co-fondateur de Try aGame, pinailleur en chef, amateur de belles histoires et fier papa de cette espiègle petite manette qui squatte chaque page du site.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Mot de passe oublié

Donec ante. at suscipit Donec ut