Image de Dissidia Final Fantay NT

Dissidia Final Fantasy NT

Dissidia Final Fantasy NT : Retour sur la bêta fermée

Image de Dissidia Final Fantay NT
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Découvrez mon avis sur Dissidia Final Fantasy NT, après une semaine de jeu sur la bêta fermée du titre de Square Enix.

Portage de la version arcade sur PlayStation 4, Dissidia Final Fantasy NT est le 3e épisode de la série de combat tirée de l’univers Final Fantasy. Le concept ? Il est simple. Vous choisissez un personnage de la saga Final Fantasy pour vous foutre dessus avec un autre personnage issu de la célèbre franchise. À votre guise, donc, de faire s’affronter Cloud et Jecht ou Terra et Ultimecia par exemple. Dans ce Dissidia Final Fantasy NT, la formule est un peu remaniée puisque ce sont deux équipes de 3 joueurs qui s’affrontent, en ligne, après avoir choisi un des nombreux personnages disponibles. Après une petite semaine de jeu sur la bêta fermée, qu’est-ce qui ressort de ce soft qui sera disponible dans n’importe quelle bonne crèmerie le 30 janvier 2018 ? Réponse dans les lignes suivantes.

Malgré une histoire d’amour certaine avec la saga initiée par Hironobu Sakaguchi, c’est la première fois que je me suis lancé dans un titre estampillé « Dissidia ». Et que dire si ce n’est que mon avis est plutôt mitigé. En effet, outre les problèmes inhérents à une bêta (crash du jeu, temps de matchmaking avoisinant les 5 minutes et autres lags), les nombreux soucis du soft m’ont assez dérangé.

Image de Dissidia Final Fantasy NT

Le 1er gros problème du jeu est probablement sa lisibilité. Même si le jeu reste beau, assister à un combat de 6 personnages aux pouvoirs incroyables amène vite un véritable foutoir. On assiste donc très rapidement à un feu d’artifice de particules et d’effets qui explosent aux quatre coins de la map. La lenteur est aussi un point noir du titre. Tout dans ce Dissidia Final Fantasy NT est lent. Du temps de recovery après avoir donné un coup, au temps que met le personnage à se relever après s’être pris une patate, on s’ennuie malheureusement assez vite. De plus, les parties étant vraiment très courtes (comptez 3-4 minutes), on n’a pas vraiment le temps de s’amuser. En ce qui concerne l’ATH, il y a juste beaucoup trop d’éléments affichés à l’écran. Entre les barres d’invocation, les points de vies, les barres de points de vie, la carte et les points de « Bravery », on ne sait jamais où donner de la tête. Cependant, les développeurs ont annoncé qu’ils allaient rapidement épurer l’ATH. Affaire à suivre donc.

Le gameplay de la série Dissidia est assez particulier. En effet, il est nécessaire de taper les ennemis pour amasser des points « Bravery ». Plus vous allez taper, plus vous aller amasser des points et en faire perdre à votre adversaire. Il faudra ensuite déclencher une attaque spéciale qui se chargera de faire perdre des points de vie à l’ennemi et, éventuellement, le tuer. Chaque équipe possède 3 vies et il est possible de ressusciter après avoir été tué. Si 3 personnages meurent, vous perdez (il est tout à fait possible de mourir 3 fois d’affilé et perdre la partie tout seul). Un gameplay, au final assez surprenant pour les néophytes (comme moi) et un peu difficile à prendre en main, mais qui possède tout de même certaines qualités. Outre les défauts majeurs cités plus haut, le système de combat n’en reste donc pas moins accrocheur. Certes, il y a des problèmes d’équilibrage entre les personnages (oui Squall et Lighting, je parle de vous). Certes, les combattants à distance ont un net avantage. Cependant, on découvre après quelques parties que le gameplay du jeu est assez exigeant. Il a été facile, pendant cette semaine, de voir quel joueur avait bien dosé le jeu. De plus, les différents combos aériens et terrestres possèdent quelques subtilités et les pouvoirs (qui étaient plutôt limités dans cette bêta, malheureusement) apportent un certain aspect stratégique. Le fait de jouer avec des amis et établir une stratégie avant la partie pourrait très rapidement apporter une dimension de teamplay qui fera probablement le plus grand bien au jeu.

Dissidia Final Fantasy NT est au final une expérience mi-figue, mi-raisin. Il est indéniable que le soft possède certaines qualités (un gameplay orienté teamplay et plutôt exigeant). Cependant, de trop nombreux défauts viennent noircir le tableau, et il m’en reste une impression plutôt salée. Espérons que Square Enix saura tirer parti des retours qui émergeront de cette bêta, pour améliorer certains aspects et pondre un jeu qui aura ce qu’il faut pour attirer une communauté de joueurs qui n’attend que ça.

"Selon toi, les universaux existent-ils en tant qu'entités palpables, ou seulement comme constructions mentales ?"

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Les champs requis sont marqués *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mot de passe oublié

ec44b9c7074c5f928d61fc0072bd26c3\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\