LEC et LFL un bilan à mi-parcours

lec

A mi-saison il est temps de faire un premier bilan de cette saison compétitive en LEC (et un peu aussi en LFL). Et  comme chaque compétition celle-ci vient avec ses surprises, bonnes ou mauvaises et ses certitudes.

Toujours (principalement) Chips, Noi, Tweekz et Trayton aux commentaires, mais dans une nouvelle structure montée à l’intersaison : OTP LOL. Deux diffuseurs francophones qui se partagent LEC (League of Legends European Championship), LFL (Ligue Française de League of Legends) et LCK (League of Legends Champions Korea) d’un côté et la LPL (Tencent League of Legends Pro League) ligue chinoise de l’autre, toujours chez O’Gaming.

Plus de diffusion de LCS NA en raison d’un sponsor alcoolisé chez nos amis nord américains.

Une LEC de grande qualité

Côté certitudes on attendait G2 sur le toit de l’Europe et ils y seraient sans une défaite contre Fnatic dans un match qui aurait pu et dû être mieux préparé. Quand vous pillez les effectifs de votre adversaire deux années de suite (Caps puis Rekkles) vous ne faites pas des modifs techniques la veille du match le plus important pour les fans sur votre infra informatique. Surtout quand, cause de pandémie, votre saison se joue en ligne. Résultat du match, un stomp avec un Bwipo en guise de guillotine pour ses anciens coéquipiers passés à l’ennemi.

Côté bonnes surprises Fnatic et Rogues. On aurait pu croire les premiers relégués dans le ventre mou mais entre cette victoire contre G2 et une masterclass avec une draft Lilia, Rell, Samira, Séraphine et Rive originale, agressive et clairement cancérigène. Car non contents d’avoir réussi à la drafter et à appliquer le plan de jeu, elle s’est avérée contrer parfaitement la draft des SK Gaming.

Certes Bwipo donne parfois l’impression de tout vouloir faire tout seul, certes Hylisang semble ne pas être toujours en phase avec le reste de son équipe mais Fnatic a de belles journées de championnat devant lui.

De même que Rogue : on les voyait sur le podium et ce sont bien eux qui étaient seul en tête la veille du choc contre G2. Conquérants et agressifs on les imagine mal abandonner le combat pour cette première place du segment de printemps. Mais ils sont passés, virtuellement, à la seconde place, à la faveur de la différence relative, ayant perdu au bout d’un match de près d’une heure contre des G2 qui ne leur ont pas laissé la possibilité de voir l’autre moitié de la map. Stressant et riche d’enseignements, cette game est partie d’une draft où les G2 ont eu pour but de contrer chacune des lignes sans penser à une stratégie d’ensemble. Stratégie qu’ils ont su dessiner en cours de partie, harcelant des Rogues très courageux et mentalement forts pour ne pas craquer au bout de 50 minutes d’attaque/défense.
Côté déception Vitality n’arrive pas à gagner. Les démarrages de partie sont généralement bons mais il semble que les joueurs ne sachent comment concrétiser leur dynamique. Un changement d’ADC suffira-t-il pour quitter cette dernière place ?

Une LFL de plus en plus vue comme la seconde division de la LEC

Et la petite sœur LFL ? La ligue française apporte lui aussi son lot de bonnes surprises. Globalement le spectacle et le beau jeu sont au rendez-vous. On joue bien, on joue macro, là où la tendance avait pu être le free for all et la recherche du kill.

Malgré les exæquo, les deux promus apparaissent comme leaders mais le championnat est équilibré jusqu’à la 7e place et il faudra confirmer pour rester en haut du classement.
Vitality a connu, à l’instar de sa grande sœur de LEC, des débuts compliqués mais les Bees font bien partie de ce groupe d’exæquo avec les Misfits et la K-Corp.
MCES, Ldlc OL et Solary clôturent le classement. On a du mal à imaginer, à la vue de son effectif expérimenté, LDLC finir à leur place actuelle, mais il va falloir trouver des solutions dans tous les compartiments du jeu. Attention car deux équipes seront reléguées en division 2.
>Si vous en voulez plus, LEC et LFL sont présentes sous la forme de fantasy league de quoi vous amuser entre pronos et team de vos rêves.

Vous pouvez réagir à cet article avec un commentaire ou sur les réseaux sociaux via Facebook / Twitter / Instagram, et vous abonner à notre compte curateur Steam afin de retrouver nos tests PC. Pour suivre nos inénarrables péripéties en direct ou en différé, sachez que nous sommes aussi sur Twitch.

N’hésitez pas non plus à aller vous promener sur notre site, pour y découvrir nos nos tests de jeux et autres dossiers, ainsi que divers avis au sujet de films ou de séries, ainsi que des guides et astuces pour vos jeux favoris. Et ce n’est pas fini : nous testons aussi des jeux de plateau.

0 0 voter
Évaluation de l'article
Personne ne lis jamais ces encarts (mais tu peux cliquer sur les liens)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

velit, nunc facilisis porta. elit. Nullam elementum Aenean