TEST – Plants vs Zombies Battle For Neighborville

Plants vs Zombies Battle For Neighborville est sorti en early acces ce mercredi 4 septembre. Autant vous dire que la Team Bras Cassés s’est jeté sur le titre. De ce fait, nous serons quatre membres de l’équipe à élaborer ce test en tentant de tout découvrir pour vous : Redho, Sloth, Komestai et Plumesdanges. Le jeu étant disponible en early acces, nous découvrirons de nouveaux modes de jeu chaque semaine (le planning complet est disponible juste ici), jusqu’à la sortie mondiale prévue le 18 octobre prochain. N’hésitez donc pas à repasser nous voir pour découvrir la suite avec nous !

Changements et nouveautés de Plants vs Zombies Battle For Neighborville 

On va débuter ce test par un petit comparatif avec Plants vs Zombies : Garden Warfare 2 (PvZGW2), opus précédent de la licence. 

Dans PvZGW2 nous avions à notre disposition 16 personnages et chacun d’eux possédaient différentes déclinaisons (glace, toxique, feu etc). Dans ce troisième opus c’est 20 personnages que nous retrouvons, mais pour le moment aucune déclinaison n’est proposé.

Parmi ces vingt personnages, on compte trois nouvelles plantes, et trois nouveaux zombies (on en parle plus sur cette page). Petite nouveauté du titre, tous les personnages peuvent désormais courir en pressant L3. Et franchement, certains d’entre eux valent le détour ! Par contre, dès que vous commencez votre course, bien que vous puissiez continuer de tirer avec R2, nombreuses de vos compétences (à activer avec L1, R1 ou triangle) ne pourront pas être activer. Il faudra ralentir et se déplacer « normalement » pour cela. A noter que les anciens personnages ont été retravaillés, permettant un meilleur équilibrage entre ces dernières et éviter que des personnages ne soient beaucoup trop fors. Cependant, on ne peut pas dire la même chose concernant les nouveaux personnages, avec un Chêne particulièrement puissant, autant en attaque qu’en défense, du moins c’est ce qui ressort de nos premières parties en joueurs contre joueurs.

Concernant les anciens personnages, ils ont tous subis un réajustement : tout d’abord esthétique (adieu les petites fesses du cactus qui nous avaient tant fait rire), mais aussi au niveau des pouvoirs et autres capacités. Certaines sont conservées, d’autres sont changées, mais de façon général, tout ce petit monde à subit un réajustement afin de ne plus avoir de classe plus cheatée qu’une autre. A noter qu’en plus d’une refonte graphique des personnages, une barre de vie est maintenant visible au dessus des ennemis, ainsi que les pseudos lorsque nous sommes dans une partie en ligne. 

Le système d’augmentation des niveaux quant à lui est toujours présent. Il s’agit de monter son personnage jusqu’au level 10 pour se faire promouvoir à l’échelon suivant. En tout, c’est 5 échelons qui sont disponibles comme pour l’opus précédent. Par contre, contrairement à PvzGW2, ici nous avons des points de compétences à donner à nos personnages. Ils sont au nombre de 7. Ils faudra les dépenser dans les différentes améliorations à affilier à notre personnage, qui nous feront dépenser entre 1 et 4 points de compétences. De nouvelles améliorations se débloquent à mesure que notre personnage passe ses niveaux. 

Lorsque l’on se connecte au jeu, on se retrouve dans la peau d’un personnage chlorophyllien et nous arrivons dans le manoir de Dave. Tous les autres joueurs se trouvent également à cet endroit. Il nous est possible de communiquer avec eux grâce à des « émotions » disponibles en cliquant sur la croix directionnelle : émoticônes, smileys, danses et même quelques mots usuels seront donc à utiliser pour discuter avec les joueurs que vous croiserez.

Depuis le jardin de Dave nous avons accès à différents zones, bien que pour l’instant, nous sommes cantonné au « Centre-Ville ». Dans ce dernier, on nous propose de multiples quêtes à faire en solo ou en multijoueur. Dans le second épisode de PVZ GW les quêtes de la map n’étaient pas disponible en équipe. 

Le système de cartes semble avoir disparu pour laisser place à des capsules coûtant 30 000 pièces chacune. Pour l’instant, nous n’avons pas non plus de tableau d’affichage où apparaissent les quêtes hebdomadaires (et qui permettaient également de multiplier son gain d’expérience par pallier, jusqu’à le doubler). Étant donné que dans PvZBFN, une amélioration peut être attribuée à vos personnages pour améliorer leur gain d’expérience, on en vient à se demander si on le reverra, ou si un système similaire proposant des quêtes hebdomadaires sera proposé.

Par contre, l’humour et les jeux de mots sont quant à eux toujours omniprésent dans le titre et on ne peut être que ravie de cela !

Plants vs Zombies Battle For Neighborville

A la conquête du gazon

En cette première semaine de l’early acces, nous avons eu le plaisir de découvrir le mode JCJ « Conquête du Gazon » à travers 3 map. On peut noter quelques nouveautés comme le nombre de jardins à prendre, il passe de 6 à 4. Les parties sont donc un peu plus courtes et donnent lieu à de véritable pugilat entre les plantes et les zombies, donnant aux joueurs l’occasion de découvrir tout le potentiel de leurs personnages. Les changements dans certaines compétences traduisent aussi une volonté des développeurs de pousser les joueurs à travailler en équipe pour remporter la victoire dans ce mode de jeu, ce qui est grandement appréciable. Ensuite il y a différents mode de jeu, il ne suffit plus uniquement de capturer le point mais aussi de pousser différents objets de quêtes, ou bien encore en récupérer. Pour vous donner une idée, nous avons tourné pour vous une petite vidéo de gameplay.

Ce mardi 10 septembre est arrivée la nouvelle mise à jour du jeu, comprenant une nouvelle zone : bois bizarre (côté zombie) ainsi qu’un nouveau mode de jeu : l’élimination par équipe. Voyons cela de plus près.

 

Plants vs Zombies Battle For Neighborville vous présente son bois bizarre

Cette nouvelle zone est l’équivalent du centre-ville mais pour les zombies. Ici vous n’aurez pas de tacos à récupérer mais des Marshmallows. Ces derniers vous serviront essentiellement à vous payer des pièces de costumes, ou des cartes de zone. Comme pour son cousin chez les plantes, vous aurez 27 nains à récupérer, mais pas de panique on a fait un guide pour vous aider, il suffit de cliquer juste ici.  Par contre petit changement, chez les plantes il fallait trouver 10 cassettes, ici c’est 10 bûches de bois (normal on est en forêt après tout). Et pour ça aussi on a fait un guide, il vous suffit de cliquer juste là. On est pas juste formidable ? 

Cependant, il convient de noter que cette seconde zone est beaucoup plus difficile, voir impossible à faire en solo. Certaines missions vous demanderont de faire équipe avec d’autres joueurs, là où le première zone restait faisable en solo. 

En ce qui concerne les quêtes, rien de nouveau sous le soleil, c’est les mêmes qu’au centre-ville mais en version zombies. Coffre de bataille, jardin ops, quêtes principales et secondaires, médailles, tout y est identique ou presque ! Et si vous avez besoin d’un petit coup de main, allez jeter un œil à notre petit recueil d’astuces en suivant le lien ici. Voilà pour la découverte de la nouvelle zone. Passons maintenant au nouveau mode de jeu.

 

Plants vs Zombies Battle For Neighborville :

Élimination par équipe

Pour ce qui est du mode match à mort, nous avons déjà eu un avant-goût avec les coffres de bataille du centre-ville et se lancer dans cette nouvelle activité PVP n’a fait que confirmer ce que nous pensions déjà. Certains personnages comme le sportif ont perdu en efficacité et le chêne reste un sac à PV que les joueurs débutants vont jouer en masse, ce qui risque de dégoûter de ce mode de jeu. Si le mode Conquête du Gazon donnait déjà l’impression d’un gigantesque foutoir, ici c’est encore pire. Les maps sont plus grandes que dans pvz2, on croise un ennemi toutes les 10 minutes et on claque en 3 secondes. Au final on passe plus de temps à chercher des ennemis qu’à les tuer. Nous pouvons également constater que l’équipe de plantes et bien plus efficace que l’équipe de zombies pour ce mode de jeu. Vous pouvez vous faire une petite idée et vérifier, ou non, nos dires, en visionnant notre vidéo de gameplay ci-dessous.

 

Pour cette troisième semaine, pas de nouvelle zone, mais l’arrivée des modes « pot-pourri » et jardin ops.

Mode « pot-pourri »

Ce mode est déjà bien connu des joueurs de PvZ. Il regroupe les différents modes de jeu et les lance aléatoirement. Pour cette découverte du « pot-pourri », nous avons droit à trois nouveautés : élimination confirmée, bombe naine et suburbination. Enfin nouveautés pas tant que cela. En effet, ces modes de jeu étaient déjà disponibles dans PvZ2. Il n’y a donc pas grand chose à dire, sauf que la bombe naine doit être attrapée en maintenant la touche carré ou X de votre manette, avant il suffisait de passer dessus et le tour était joué.  Pour le reste, la suburbination reste toujours une capture de points et pour l’élimination confirmée vous devez toujours récupérer les bulles que laissent vos ennemis une fois que vous les avez tués. On est pas super fan des maps pour le moment, mais on se dit que, peut être, c’est juste une histoire d’habitude. Laissons le temps au temps. 

Jardin Ops

Son nom ne vous est pas inconnu si vous avez joué à PvZ2 ou bien encore aux coffres de combats de Plants vs Zombies Battle for Neighborville. Ici, contrairement à PvZ2, vous n’aurez que 5 vagues à terminer, contre 10 pour le grande frère. Le but du jeu est simple, sauver votre jardin de l’invasion des zombies en les dégommant à tour de bras. La 5ème vague est une vague de boss, dans PvZ2, cette vague était présente à la 5ème et à la 10ème vague. Tout comme l’opus précédent, vos ennemis boss sont choisis aléatoirement par une espèce de machine à sous géante

Une vidéo de gameplay est disponible juste ci-dessous. 

Rendez-vous la semaine prochaine pour la suite de ce test de Plants vs Zombies Battle For Neighborville. 

Nos guides du jeu sont disponibles en cliquant juste ici

N’hésitez pas à venir nous rendre une petite visite sur nos réseaux sociaux : TwitterFacebookInstagramTwitch,Youtube et notre compte curateur Steam.

N’hésitez pas non plus à aller vous promener sur notre site, pour y découvrir nos divers avis sur des films ou des séries, ainsi que des guides et astuces pour vos jeux favoris mais aussi nos tests et dossiers.

Co-fondatrice de Try aGame, commandante du Normandy et Championne du Monde 2016 de Farming Simulator.Responsable du crash du Normandy, elle s’est retirée sur Terre pour devenir rédactrice pour Try aGame !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mot de passe oublié

luctus ut risus. libero porta. ultricies nunc amet, efficitur. dolor. lectus