[Preview] Fire Emblem Engage

Fire Emblem Engage Intelligent Systems Preview

Nous avons pu jouer en avant-première à Fire Emblem Engage, le nouvel épisode de la licence ! On partage avec vous nos impressions de début de partie.

Anneau Domini

Fini Fódlan et ses sinueuses intrigues politiques sur fonds de complots, Intelligent Systems nous propose ici de voyager vers le continent d’un tout nouveau monde : Elyos, où une guerre entre les gentils et les méchants dragons s’est déroulée il y a 1 000 ans, entraînant le scellement du Dragon Déchu par les Dragons Divins. Et durant cette guerre, le camp de ces derniers a pu compter sur le soutien d’artefacts capables d’invoquer de puissants héros venus d’autres mondes : les anneaux d’emblème. Votre histoire commence après un petit somme de 1 000 ans : vous vous éveillez avec une coupe de cheveux bicolore et sans aucun souvenir de qui vous êtes, ni des évènements ayant précédé ce long sommeil. Vous êtes cependant accueilli par vos trois gardiens protecteurs ainsi que par votre mère, la Reine des Dragons Divins, qui vont doucement vous remettre en selle en vous (ré)apprenant les informations essentielles qu’il y a connaître au sujet du monde dans lequel vous venez de vous réveiller.

Brisons la glace d’emblée : ces premières heures dans l’univers d’Elyos tranchent radicalement avec l’ambiance du précédent épisode, Fire Emblem Three Houses. Là où la licence avait effectué une véritable mue scénaristique en proposant un univers plus mâture et complexe ébranlé par des personnages charismatiques aux destins imbriqués, Fire Emblem Engage semble ici revenir à ses premières amours : les intrigues manichéennes entre des gentils très gentils et des méchants très méchants, le tout rythmé par des intrigues limpides et des dialogues superficiels menés par des personnages sans réelle profondeur. Sous un autre angle, cela dit, on peut aussi choisir d’y voir un genre à part entière qui miserait tout sur le théâtral et la grandiloquence ; et les fans de la première heure qui voudraient retrouver les éclatantes fresques héroïques des anciens épisodes pourraient alors y trouver leur compte avec ce retour aux sources. Mais d’autres, comme celles et ceux qui avaient apprécié la profondeur de Three Houses, inspirée de la structure de Romance of the Three Kingdoms, risquent de grincer des dents régulièrement durant les premières heures de jeu…

Fort heureusement, Fire Emblem Engage se distingue très favorablement sur d’autres points. Visuellement, par exemple, avec un univers riche en couleurs vives qui sont autant de peintures pour ces décors d’une grande beauté. Qu’il s’agisse de la carte du monde, des cartes de combat variées ou du nouveau hub nommé Somniel, Fire Emblem Engage est un très beau jeu qui semble avoir fait l’objet d’un grand travail sur les harmonies de couleurs et l’arrangement des décors. On notera aussi les animations de déplacements sur les terrains de combat qui rajoutent un souffle de modernité bienvenu, ou encore leur level-design qui réussit à mettre de côté l’affichage traditionnel de la grille pour un meilleur rendu visuel. Un travail artistique qui s’accompagne d’arrangements sonores certes peu marquants pour le moment mais qui accompagnent les divers instants du jeu avec brio. Et le tout tourne de façon très fluide, notons-le, sans gros compromis technique derrière pour permettre à toutes ces jolies choses de tourner ensemble.

Un gameplay engageant

Côté gameplay, Fire Emblem Engage apporte pas mal de nouveautés. Pour le moment, nous avons pu jouer jusqu’à pouvoir nous promener dans Somniel, ce hub où il est possible de se balader en vue à la troisième personne et d’effectuer diverses activités entre deux missions. Somniel propose tantôt des activités légères comme manger avec vos compagnons ou changer leurs tenues, tantôt des activités plus essentielles comme l’achat d’équipement ou diverses formes d’entraînement. Pour le moment, ce qui a le plus retenu notre intérêt est la salle des emblèmes, où il est par exemple possible d’échanger des points acquis en combat contre des techniques d’emblèmes, ces héros présents dans les anneaux éponymes. Mais pour que vos personnages héritent de ces techniques, il faudra d’abord établir un lien d’amitié avec ces héros venus d’autres épisodes de la licence, soit en les équipant et en les faisant combattre, soit en les entraînant dans la salle prévue à cet effet.

On note aussi dans cette salle la possibilité de créer des anneaux mineurs pour vos personnages non-équipés d’anneaux d’emblèmes, et à l’effigie de héros secondaires de l’histoire des précédents opus. Avec Marth, par exemple, nous avons pu créer les anneaux mineurs de Tiki et Shiida. Ceux-ci apportent un léger gain de stats aux personnages qui s’en équipent selon le niveau de rareté de l’objet. A noter que ces anneaux mineurs sont à obtenir via… un système de type gacha en échange d’un type de ressources obtenues en jeu. Il s’agit là d’un système plutôt rigolo et anecdotique que l’on peut fort heureusement ignorer sans que cela n’ait d’impact sur le jeu (les traumatisé·e·s de Xenoblade 2 peuvent souffler).

Enfin, Somniel propose également un coin à amiibo, où chaque figurine de la licence Fire Emblem peut vous donner un ticket tenue et un ticket musique à échanger contre une tenue d’emblème ou une piste audio de votre choix. On note aussi la présence d’un mystérieux autel où vous attend une non-moins mystérieuse mascotte avec laquelle vous pouvez interagir. Des mini-jeux sont également disponibles, et des ressources seront à ramasser régulièrement pour récupérer des objets à offrir ou des provisions (certaines, via des animaux à adopter en fin de mission).

Précisons que le jeu semble proposer d’autres activités qui devraient se débloquer au fil de la progression. Nous ne manquerons pas de couvrir la totalité des fonctionnalités de Fire Emblem Engage au sein de notre test complet qui sera disponible prochainement.

Un avis ? Des fautes à signaler ou d’autres choses à partager ? N’hésitez pas à commenter ces GOTY 2021 en commentaire ou sur les réseaux sociaux via Facebook / Twitter / Instagram, ou à vous abonner à notre compte curateur Steam pour retrouver nos tests PC (et pour suivre nos inénarrables péripéties en direct ou en différé, sachez que nous sommes aussi sur Twitch !).

N’hésitez pas non plus à aller vous promener sur notre site, pour y découvrir nos tests de jeux et autres dossiers, ainsi que divers avis au sujet de films ou de séries, ainsi que des guides et astuces pour vos jeux favoris. Et ce n’est pas fini, nous testons aussi des jeux de plateau !

0 0 votes
Évaluation de l'article
Co-fondateur de Try aGame, pinailleur en chef, amateur de belles histoires et fier papa de cette espiègle petite manette qui squatte chaque page du site. Vous pouvez me suivre sur Twitter et Mastodon
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié