Sapristi, Salto est repoussé jusqu’en automne

salto

Quand il s’agit de décrire l’attente à laquelle est soumise la rédac’ au sujet de Salto, les mots se révèlent bien impuissants. C’est donc avec une ineffable tristesse que nous apprenons le report de sa date de sortie, désormais fixée pour cet automne.

Le destin s’acharne sur Salto, la plateforme de streaming légale co-créée par TF1, France Télévisions et M6. Après le passage de Louis la Brocante sous pavillon ennemi, c’est la pandémie de covid-19 qui retarde cette fois-ci la sortie du concurrent tant attendu de Netflix, Disney + et Prime Video. Pour revenir sur un note plus sérieuse, il s’avère que la crise sanitaire actuelle et les récentes mesures légales adoptées pour y faire face ont eu un impact sur la production des œuvres originales prévues pour soutenir le catalogue de Salto à sa sortie. Mises en pause afin de protéger les travailleurs, ces arrêt de production ont donc forcé les trois gérants de la plateforme française à repousser sa fenêtre de sortie afin de ne pas l’handicaper par un manque de contenu original.

Afin de réchauffer vos cœurs meurtris par cette nouvelle (et pour meubler cet article), nous partageons avec vous cette super recette de tartiflette :

La tartiflette ancestrale de tonton Søren

Mascotte cuistot

 

  • Facilité :
  • Temps nécessaire : 20 – 30min de préparation, 20min de cuisson
  • Si vous êtes mineur : faites-vous aider par un adulte (obligatoire)
Ingrédients pour un plat carré de 30cm x 30cm

(soit entre 1 et 4 personnes selon l’appétit et le nombre de repas souhaité)

  • Pommes de terre (de préférence des rouges à chair ferme) : 1kg.
  • Vin blanc sec pour cuisiner (du Riesling bas de gamme fait très bien l’affaire, voire de la villageoise si votre budget est serré) : un petit verre à moutarde.
  • Lardons (allumettes, taille standard, ou lard coupé en tranche) ou lardons de tofu fumés si vous êtes végan (veillez bien à ce qu’ils aient un goût de fumé suffisamment prononcé) : environ 200g (300g si vous êtes gourmands).
  • Crème fraîche : plusieurs cuillères à soupe (optionnel pour les végans, la tartiflette originale ne contient d’ailleurs pas de crème, mais vous pouvez expérimenter avec des équivalents).
  • Reblochon entier (ou Münster, selon votre préférence, le « fromage à tartiflette » du commerce peut aussi faire l’affaire si le budget est serré), ou équivalent végan qui soit suffisamment fort en goût.
  • Oignons : deux de taille moyenne (ou deux gros si vous aimez vraiment ça).
  • Moulin 5 baies : plusieurs coups de moulins généreux selon vos préférences. Peut être remplacé par un moulin à poivre (voire du poivre moulu, mais gaffe au surdosage !).
  • Optionnel : muscade (en noix râpée ou déjà moulue) à mélanger avec la crème avant de l’incorporer.
Étapes à suivre :
  1. Rincez et épluchez vos patates (privilégiez des tailles similaires pour qu’elles cuisent ensemble au même rythme), et faites attention à ne pas vous couper. L’épluche-légumes (aussi appelé « économe » dans certaines contrées obscures) constitue l’arme parfaite contre les solanacées.
  2. Préparez un grand fait-tout ou un récipient similaire de taille assez grande, et mettez-y vos patates épluchées. Remplissez ensuite avec assez d’eau jusqu’à recouvrir les patates mais en essayant de ne pas trop remplir près du bord (si l’ensemble ne dépasse pas les trois-quarts du récipient, c’est l’idéal). Ajoutez plusieurs pincées de gros sel (sel de Guérande de préférence, mais du gros sel blanc fait aussi l’affaire), puis faire cuire à feu maximum. Selon la puissance de votre feu ou de vos plaques, la durée de cuisson peut varier. Les patates sont considérées comme bien cuite si vous pouvez planter un couteau dedans et le ressortir facilement. Si le couteau rencontre de la résistance, ce n’est pas assez cuit ; si la patate se brise ou semble trop molle, alors la cuisson est ratée. Surveillez à intervalles courts et réguliers au-delà de 10 minutes de cuisson.
  3. Pendant que vos patates cuisent, préchauffez votre four à 200° (thermostat 6-7) et faites revenir vos lardons et vos oignons à la poêle. Pour cela, deux écoles :
    • « Les oignons fondants de Marie » : vous pouvez mettre un trait d’huile neutre (colza ou tournesol) et y faire fondre vos oignons à feu doux en les remuant régulièrement jusqu’à ce qu’ils deviennent légèrement translucides avant d’ajouter les lardons et faire revenir le tout jusqu’à cuisson des lardons.
    • « Cuisson virile à la Doomguy » : vous pouvez flanquer les lardons et les oignons à l’arrache ensemble et faire revenir l’ensemble si vous préférez les oignons grillés et croquants. Pas besoin d’huile, la matière grasse des lardons couvre vos arrières (sauf en cas de lardons de tofu, avec lesquels on vous recommande quand même d’ajouter un peu de matière grasse).
  4. Peu importe la cuisson choisie, profitez-en pour donner plusieurs bons coups de moulins à 5 baies/moulin à poivre en fin de cuisson. Surveillez bien vos patates dans le même temps. Si vous ne disposez que d’un feu ou d’une plaque, cuisez d’abord les patates, mettez-les de côté, et occupez-vous seulement après des lardons/oignons.
  5. Une fois que les patates et le reste sont cuits, préparez votre plat. Nous utilisons ici un plat carré en pyrex de 30cm x 30cm, pensez à adapter vos quantités en fonction de la taille de votre plat. Vous pouvez aussi utiliser plusieurs petits plats individuels, tant que ceux-ci sont prévus pour passer au four. Prévoyez une manique pour ne pas vous brûler, ou un gros torchon épais et un peu humide (et beaucoup de concentration) si vous n’en avez pas.
  6. Beurrez le plat : coupez un morceau de beurre et utilisez une feuille d’essuie-tout pour vous en saisir et appliquer le beurre sur toute la surface intérieure du plat. Vous pouvez aussi utiliser de l’huile en appliquant une petite dose et en étalant avec une feuille d’essuie-tout.
  7. Découpez vos patates en rondelles ni trop fines ni trop épaisses (faites au jugé et selon vos goûts, mais faites attention à ne pas faire trop épais). Vous pouvez aussi les découper en cubes, si vous préférez (là aussi, faites attention à ne pas faire de trop petits ou de trop gros cubes). Une fois que c’est fait, placez-les dans le plat.
  8. Ajoutez le contenu de la poêle, et mélangez doucement pour ne pas briser les patates si vous les avez découpées en rondelles.
  9. Ajoutez ensuite la crème ou l’équivalent végan. Dosez selon vos envies, mais ne dépassez pas les 3-4 cuillères à soupe (pensez à mélanger la crème ou l’équivalent avec de la muscade juste avant si vous souhaitez en mettre). Mélangez le tout délicatement.
  10. Prenez un petit verre à moutarde, remplissez le avec du vin blanc sec, et ajoutez-le au reste. A nouveau, mélangez délicatement.
  11. Sortez le fromage ou l’équivalent végan que vous avez choisi, et coupez-le en lamelles d’environ un demi-centimètre d’épaisseur avant de recouvrir le plat avec celles-ci. Les tranches de fromage doivent recouvrir tout le plat. Astuce gourmande de tonton Søren : si vous avez du fromage en rab’ et qu’il reste de la place dans votre plat, coupez quelques morceaux en tout petits dés et mélangez-les dans le plat juste avant de recouvrir l’ensemble avec les tranches.
  12. Donnez quelques coups de moulin à 5 baies ou de moulin à poivre sur le fromage, et mettez le plat au four pendant 15 – 20 minutes (surveillez de temps en temps, et sortez le plat dès que le fromage a suffisamment grillé (il devrait au maximum être doré foncé, faites attention à ne pas le laisser carboniser).
  13. PROTÉGEZ VOS MAINS AVANT DE SORTIR LE PLAT (on ne le répète pas assez souvent)
  14. Servez, et ajoutez à vos parts une petite salade si vous voulez vous donner bonne conscience. On vous recommande un vin blanc de type Riesling ou Gewurztraminer pour accompagner si vous préférez le vin sec, mais un vin blanc fruité de type Jurançon ou Chardonnay est un choix tout aussi pertinent si vous préférez quelque chose de plus rond. Et si vous préférez la bière ou le rouge, faites-vous plaisir, ça passe aussi. Évitez juste le Picon dont les notes liquoreuses d’orange amère risqueraient de masquer le goût de la tartiflette. Même remarque avec les alcools forts.

Bon appétit !

N’hésitez pas à réagir à cet article (ou la recette) en commentaire ou sur les réseaux sociaux via Facebook / Twitter / Instagram, ou à vous abonner à notre compte curateur Steam pour retrouver nos tests PC (et pour suivre nos inénarrables péripéties en direct ou en différé, sachez que nous sommes aussi sur Twitch !).

Vous pouvez également vous promener sur notre site, pour y découvrir nos tests de jeux et autres dossiers, ainsi que divers avis au sujet de films ou de séries, ainsi que des guides et astuces pour vos jeux favoris. Et ce n’est pas fini ! Nous testons aussi des jeux de plateau !

 

 

Co-fondateur de Try aGame, pinailleur en chef, amateur de belles histoires et fier papa de cette espiègle petite manette qui squatte chaque page du site.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Mot de passe oublié

libero. Sed mattis facilisis Lorem Aenean leo libero tempus sem,