TEST – WD_Black SN750 de Western Digital : un SSD petit et costaud

SSD SN750 WD_Black Western Digital

Depuis quelques années, les SSD de type M.2 font leur entrée sur un marché en rapide évolution. Plus petits que les SSD classiques en SATA, les M.2 repoussent toujours plus loin les limites de la miniaturisation des périphériques de stockages.

• Type de matériel : SSD de type M.2
• Marque / Distributeur : Western Digital
• Provenance du produit testé : produit fourni par Western Digital (article non-sponsorisé).
• Prix constatés en date de cet article : variables selon les modèles

 

Marque bien connue dans le milieu du stockage de données, Western Digital nous propose ici le WD_Black SN750, un SSD au format M.2 qui se décline en plusieurs gammes. Cet article sera l’occasion pour nous d’aborder ce test d’un point de vue consommateur en nous concentrant sur les ajouts concrets et observables d’un tel matériel en usage quotidien – et surtout en jeu – et moins sur une panoplie complète de benchmarks dont les donnéess ne parlent pas forcément à tout le monde.

Fiche technique

Pour la petite histoire, le WD_Black SN750 est l’évolution du SN720, qui était quant à lui le premier format M.2 de la série après le SN700 (qui était un SSD 2.5″ en connexion SATA). Voici les caractéristiques techniques détaillées du dernier modèle de la série :

Format et dimensions (largeur x hauteur x longueur) :M.2 (24,5 x 8,1 x 80 mm avec dissipateur / hauteur d’environ 2 mm sans dissipateur)
Connectiques :PCIe 3.0 x4
Capacité de stockage :250 Go, 500 Go, 1 To, 2 To
Dissipateur ?
Disponible avec ou sans dissipateur
Compatibilité :Tours PC (avec et sans dissipateur), PC portables (modèles sans dissipateur) / nécessite une carte-mère dotée d’un port M.2 PCIe
Garantie constructeur :5 ans

 

Vitesse de lecture séquentielle :3100 MB/s (chiffres de Western Digital) / 3493 MB/s (chiffres obtenus lors de nos tests avec CrystalDiskMark 7)
Vitesse d’écriture séquentielle :1600 MB/s (chiffres de Western Digital) / 3013 MB/s (chiffres obtenus lors de nos tests avec CrystalDiskMark 7)
Compatible TRIM ?
Oui
Protocole NVMe ?Oui
Type de mémoire :
TLC (Triple Level Cell)
Endurance en écriture :Respectivement de 200 To, 300 To, 600 To et 1200 To pour les modèles de volume 250 Go, 500 Go, 1 To et 2 To.

 

On notera sur cette fiche que les performances en écriture séquentielle sont très différentes des performances réelles que nous avons pu constater avec le logiciel CrystalDiskMark, mais nous ignorons l’origine d’un tel décalage. La valeur de 1600 MB/s existe pourtant, c’est une valeur que nous avons trouvée lors de nos tests, mais elle correspond au mode d’écriture aléatoire RND4K Q32T16 et non au séquentiel de type SEQ1M Q8T1.

Au-delà de ça, on notera le type de mémoire TLC qui offre certes un nombre de cycles d’écriture moins nombreux que la MLC (et encore moins que la SLC), mais sans pour autant que ce choix ne soit un handicap en usage standard et non-professionnel. L’endurance en écriture prévue par le constructeur, en effet, se veut très confortable même si vous utilisez ce SSD pour un usage orienté jeux vidéo. Le modèle 1 To, par exemple, dispose d’une endurance en écriture de 600 To, autant vous dire qu’à moins de destiner ce SSD à un serveur professionnel avec l’usage associé (marché auquel ne se destine pas le SN750), vous mettrez du temps à les atteindre.

Comparatif

Pour ce test, c’est le PC de l’auteur de cet article qui s’y colle, celui-ci étant équipé d’un HDD 3,5″ Western Digital Caviar Black 1 To acheté en 2011 dédié aux données, et d’un SSD 2,5″ Corsair Force 3 60 Go acheté en 2013 dédié au système Windows. L’occasion pour nous de comparer les performances de ce SSD M.2 WD_Black SN750 avec ses deux camarades en terme de performances brutes, puis uniquement avec le HDD pour les temps de chargement en jeu.

Pour les comparatifs de performances brutes, nous avons utilisé l’excellent logiciel CrystalDiskMark (version 7) et c’est en compagnie de sa mascotte Shizuku que nous avons mis nos trois disques sur le ban de test. Les résultats sont plutôt flagrants :

SSD SN750 WD_Black Western Digital

Ici, notre HDD 3,5″ SATA dédié aux données et aux jeux.

 

SSD SN750 WD_Black Western Digital

Ici, notre SSD 2,5″ SATA dédié au système.

 

SSD SN750 WD_Black Western Digital

…et ici, les performances du SSD WD_Black SN750.

Si la différence entre un SSD M.2 de 2019 et ses deux autres compères datés de plus de 5 ans est forcément énorme et pas vraiment choquante, cela donne tout de même un bon aperçu de ce qui vous attend si vous possédez également un PC dont vous n’avez pas encore mis à jour la technologie de vos supports de stockage (ce qui n’est souvent pas la priorité pour les joueurs face aux cartes graphiques ou aux processeurs). Pour un joueur comme l’auteur de cet article qui serait encore cantonné au HDD pour jouer à des jeux vidéo, donc, on constate que le WD_Black SN750 de Western Digital apporte un boost gigantesque en terme de performances de lecture et d’écriture. Un boost qui devrait logiquement se constater dans les temps de chargement de grosses productions – voire dans la réactivité de votre OS si vous le destinez à cet usage.

Nous avons effectué un comparatif de performances dans plusieurs jeux, en notant certains de leurs temps de chargement sur notre HDD puis sur le SSD WD_Black SN750. Pour ces tests, nous avons volontairement choisi des jeux AAA plus ou moins gourmands, dont deux des derniers jeux BioWare utilisant le moteur Frostbite. Voici nos résultats :

(Configuration du PC utilisé pour ces tests : processeur Ryzen 5 2600X / carte graphique Gigabyte GTX 1060 6G VRAM / RAM G.Skill 16 Go / Carte-mère Gigabyte B450 DS3H)

Anthem :

  • Premier chargement (du menu principal à Fort Tarsis) : 1min 07s sur notre HDD, 26s sur le SSD WD_Black SN750
  • Chargement d’une mission (évènement saisonnier – Temple Scar) : 48s sur notre HDD, 50s sur le SSD WD_Black SN750 (l’absence de réelle différence s’explique ici par le fait que les niveaux d’Anthem sont en ligne et que le temps de chargement dépend majoritairement des serveurs de jeu et de leur statut au moment de s’y connecter, mais les résultats dans ce contexte nous paraissaient tout de même intéressants à prendre en compte)

Mass Effect Andromeda :

  • Premier chargement (du menu principal au Tempest) : 59s / 25s
  • Atterrissage sur Eos (en comptant les cinématiques obligatoires) : 46s / 32s (en dehors des cinématiques obligatoires qui « déguisent » une partie du chargement, le WD_Black SN750 n’a affiché aucun écran de chargement supplémentaire sur fond noir, il est donc possible que le chargement réel soit inférieur à 32s sans que nous ne puissions l’affirmer)

The Witcher 3 :

  • Premier chargement (du menu principal à Corvo Bianco) : 29s / 13s
  • Voyage de Corvo Bianco à Kaer Morhen : 11s / 6,5s
  • Voyage de Kaer Morhen à Novigrad : 45s / 20s
  • Voyage de Novigrad à Corvo Bianco : 31s / 13s

Gears 5 :

  • Premier chargement (du menu principal à l’acte III, chapitre 1) : 52,5s / 22,5s

Assassin’s Creed Odyssey :

  • Premier chargement (du menu principal au Temple d’Apollon) : 59s / 20s
  • Voyage du Temple d’Apollon au Temple d’Artémis Ditynna : 37s / 10s

On remarquera donc que le gain obtenu en temps de chargement est de l’ordre de la division par 2 – voire presque par 4 dans certains cas. Si ce gain de vitesse pour les chargements ne sera pas très pertinent sur des jeux déjà doté de temps de chargement respectables sur HDD (ce qui concerne principalement les jeux de production non-AAA), l’intérêt du SSD WD_Black SN750 est ici flagrant lorsqu’il s’agit de grosses productions dotées de longs temps de chargement. On pense plus précisément à Anthem dans le cadre de ce test, le premier chargement ayant été quasiment divisé par 3 sur ce SSD.

Nous avons également voulu comparer la durée de téléchargement d’un jeu en utilisant l’exemple de Star Wars Jedi Fallen Order sur Origin (49 Go). Avec la fibre de Free qui nous annonce un débit descendant théorique de 1 GB/s, nous avons téléchargé le jeu complet en 15 min sur le HDD, et en 10 min sur le SSD WD_Black SN750. Ce comparatif est toutefois à prendre avec des pincettes, la vitesse des serveurs d’EA pouvant varier d’un téléchargement à l’autre, mais étant donné les différences en vitesse d’écriture entre notre HDD et le SSD WD_Black SN750, il nous parait raisonnable de penser que l’autre gain en performances qu’apporte ce SSD puisse s’observer sur les vitesses de téléchargement si certaines conditions annexes sont remplies (si vous avez la fibre et que vous téléchargez vos données sur des serveurs de qualité, sinon vous ne verrez presque pas la différence).

Au sujet des copies locales de données, nous avons aussi voulu observer les différences en effectuant une copie (en copié-collé) d’un dossier d’images de 11,8 Go dans plusieurs conditions afin de comparer les durées de transfert. Les voici :

  • Du HDD vers le SSD (SN750) : 3min 43s.
  • Du SSD au HDD : 4min 11s.
  • Du HDD à un autre endroit du HDD : 7min 28s.
  • Du SSD à un autre endroit du SSD : 54s.

Si les échanges entre les deux types de disques sont logiquement influencés par le moins rapide des deux (le HDD), on constate toutefois une différence plus que notable au niveau des déplacements internes à chaque disque. Les déplacements internes sur le SSD SN750 sont ainsi 7 à 8 fois plus rapides que ceux du HDD. Là encore, les résultats sont logiques, mais ceux-ci nous donnent une idée de la valeur du gain de performances lors du passage d’une technologie à l’autre.

Installation & gestion

Avant toute chose, si vous êtes intéressé.e.s par ce SSD WD_Black SN750, il vous faudra vérifier que votre carte-mère l’accepte. Il faudra ainsi vérifier que celle-ci fasse partie des cartes-mères certifiées compatibles par Western Digital, et si ce n’est pas le cas : pas de panique. Notre carte-mère ne figurait pas dans la liste dressée par Western Digital, mais ce SSD y fonctionne comme un charme. Il faudra donc bien vous renseigner en amont sur la présence de la bonne connectique, mais surtout vérifier si celle-ci possède la bonne configuration. Pour cela, et c’est encore plus important si vous n’êtes pas très à l’aise avec ces formats récents de SSD, n’hésitez surtout pas à prendre le temps de vous renseigner auprès de votre revendeur – en privilégiant ceux qui offrent un service avant-vente doté de techniciens capables de vous répondre avec fiabilité et précision (Materiel.net, LDLC, TopAchat, etc. pour ne citer qu’eux). N’oubliez pas, également, de vous rendre dans le gestionnaire de disques de Windows (via un clic droit sur l’icône du menu démarrer sur Windows 10) afin de faire reconnaître votre SSD au système et le configurer correctement.

A noter, enfin, que Western Digital propose un logiciel pour gérer les performances de votre SSD M.2. Nommé « Western Digital SSD Dashboard », celui-ci vous décrit l’état de santé de votre disque dur en temps réel et vous propose même diverses fonctionnalités telles qu’un « mode jeu » (censé éviter le mode veille du SSD en jeu pour ne pas perdre en performances, mais nous n’avons pas vraiment constaté de différences en l’activant), un outil de diagnostic de type S.M.A.R.T. ou encore un graphique de performances pour ne citer que les options les plus notables. Il est possible de l’activer en permanence en arrière-plan, mais son utilisation n’est cependant pas obligatoire.

https://documents.westerndigital.com/content/dam/doc-library/fr_fr/assets/public/western-digital/product/internal-drives/wd-black-ssd/compatibility-list-wd-black-sn-750.pdf

Petit, léger, facile à installer et diablement musclé, le WD_Black SN750 de Western Digital est un atout indéniable pour qui cherche à améliorer toujours plus les performances de sa machine. Mais loin de se destiner à un usage purement gaming, ses versions plus légères en capacité de stockage pourront aussi faire office d’excellent SSD système en vertu de leurs performances éblouissantes. Il faudra, cependant, composer avec un tarif supérieur aux SSD format 2,5″ SATA présents sur le marché (comptez entre 200€ et 350€ selon les sites marchands pour le modèle 1To avec dissipateur, et entre 60 et 100 pour le modèle 250Go sans dissipateur), le format M.2 étant encore trop récent pour être vraiment attractif vis-à-vis de toutes les bourses. Mais si vous avez le budget requis et que vous n’avez pas mis à jour votre matériel de stockage depuis quelques années, n’hésitez pas plus longtemps.

 

Vous pouvez réagir à ce test avec un commentaire ou sur les réseaux sociaux via Facebook / Twitter / Instagram, et vous abonner à notre compte curateur Steam afin de retrouver nos tests PC. Pour suivre nos inénarrables péripéties en direct ou en différé, sachez que nous sommes aussi sur Twitch !

N’hésitez pas non plus à aller vous promener sur notre site, pour y découvrir nos nos tests de jeux, nos tests de matériel et autres dossiers, ainsi que divers avis au sujet de films ou de séries, ainsi que des guides et astuces pour vos jeux favoris. Et ce n’est pas fini : nous testons aussi des jeux de plateau !

Co-fondateur de Try aGame, pinailleur en chef, amateur de belles histoires et fier papa de cette espiègle petite manette qui squatte chaque page du site.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Mot de passe oublié

Phasellus et, Donec libero. tempus commodo sit Curabitur suscipit consequat.