Worlds 2018 : une finale expéditive

worlds 2018

Invictus Gaming s’impose en finale des Worlds 2018 contre Fnatic au terme d’un affrontement unilatéral.

Un championnat historique

A plus d’un titre on peut qualifier ces Worlds 2018 d’historiques. Trustant les titres mondiaux depuis 2013, la Corée du sud hébergeait la compétition mais aucune équipe coréenne n’aura dépassé le stade des quarts de finale. Les triples champions et finalistes de l’an passé, les SKT T1 menés par le légendaire Faker n’auront même pas été qualifiés. Les grands favoris qu’étaient RNG (vainqueur de Chine et des MSI) et Kt Rollster (vainqueur de Corée du sud) se seront arrêtés eux-aussi en quart laissant aux équipes occidentales 3 places sur 4 (du jamais vu) et une finale inédite entre une équipe européenne et une équipe chinoise.

Plus fort encore, 2 équipes issues des Play In (les phases de barrage) auront atteint les demi-finales : Cloud9 (NA) et G2 (Eu) se défaisant ainsi d’équipes telles Gen.G (Corée), Vitality (Eu), Flash Wolves (LMS), RNG (Chine) et Afreeca (Corée) en phase éliminatoire. Surprenant, inattendu mais prophétisé par Yamato Cannon, coach des Vitality lors de son élimination qui encouragea les équipes européenne à jouer de manière décomplexée et de ne pas trahir leur identité de jeu.

Worlds 2018

Mais une fin amère

Et puis cette finale donc, opposant Fnatic et Invictus Gaming, issu de la même poule qui se seront rencontré 3 fois en raison d’un Tie-break dans leur groupe, affrontement ayant tourné à l’avantage des européens (2-1). Une semaine de hype, des pronostics en faveurs des européens, même votre serviteur y croyait. C’était sans compter sur la préparation de l’équipe chinoise, sa montée en puissance lors des phases à élimination directe (3-2 contre KT puis 3-0 contre C9) et la fierté de deux de ses joueurs coréens jouant donc à domicile.

La première game partait sous des auspices assez étranges, la draft FNC étant 100% AD. IG a pu gentiment monter en armure notamment TheShy top laner sur Sion. Et puis els premières minutes ont été parfaitement contrôlés, la bataille de la vision étant remportée par les chinois.

On se dirigeait donc vers un long round d’observation avant que Caps, mid laner FNC ne se comporte de manière hyper agressive sans trop de vision donc et se fasse punir sur sa Irelia. Le festival Invictus Gaming put donc commencer et les Fnactics, pourtant réputé pour leur aptitude au team fight n’ont pu résister. Imaginez donc, sur l’ensemble des trois parties, la finale se termine à 67-25 en termes de kills, ce qui peut vouloir ne rien dire mais 29-3 en termes de tourelles.

Seul le jungler FNC aura réussi a voler deux barons dont le dernier, en game 3, donna une lueur d’espoir. Mais même avec cet avantage les européens se sont fait repousser dans leur base.Au chapitre des regrets on aura aimé, vu la dynamique de cette finale, que sOAZ (top laner FNC) apparaissent plus tôt, Bwipo ayant débuté les deux premières rencontres.

On ne se souvient que des vainqueurs, ce qui est bien dommage tant le parcours des Fnatics aura été impressionnant et historique toute cette saison et particulièrement dans ces worlds.

Plus qu’a espérer que l’effectif reste au complet pour des Worlds 2019 qui se dérouleront en France.

0 0 vote
Article Rating
Personne ne lis jamais ces encarts (mais tu peux cliquer sur les liens)
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
adipiscing dolor consectetur sem, mattis ut neque. nunc fringilla risus libero