[Bar à Jeux] Aie Aie Burrito : délire assuré !

aie aie burrito

Aie Aie Burrito est le dernier jeu des créateurs d’Exploding Kittens. Le succès était au rendez-vous sur Kickstarter et ce n’est pas surprenant. Le concept casse toutes les barrières à coups de burritos.

Prix : 22,50€
Temps moyen : 25 min
Nombre de joueurs : 2 à 6
Âge conseillé : 8+
Auteur : Matthew Inman, Elan Lee, Brian S.Spence
Éditeur : Exploding Kittens (distribué par Asmodee)
Illustrateur : Matthew Inman, Elan Lee.
Mécanismes : cartes, collection, adresse.

Planète Exploding Kittens

Exploding Kittens représente un succès monstre. Après avoir ravagé la sphère Kickstarter avec un principe simple mais décalé et aux illustrations ô combien drôles, il est parvenu à se transformer en succès mondial. Le maître mot était la survie et surtout enchaîné les coups bas envers autrui afin d’être le dernier. Après une extension Imploding Kittens toujours aussi inspirée, les créateurs du jeu sont revenus avec un concept encore original. On passe donc de Throw Throw Burrito à Aie Aie Burrito et une distribution gérée par Asmodee en France.

Si le jeu risque d’animer facilement des apéros ou des soirées bien arrosées, il risque de moins sortir que son prédécesseur malgré la bonne humeur qu’il met autour d’une table.

Aie Aie Burrito, un jeu d’adresse pas comme les autres

Aie Aie Burrito est un jeu de rapidité qui se joue en simultané, il mêle aussi les mécaniques de collection et d’adresse.

Le livret, à l’instar de ce qui se fait avec Exploding Kitens, tient en quelques lignes et explique clairement le concept déjanté.

Une fois que tous les joueurs disposeront de 15 cartes, que l’on aura placé les 2 burritos de sorte que tous les joueurs puissent en attraper un sans difficulté, que l’on aura aussi mis 2 pioches à disposition, tous les joueurs vont jouer simultanément. Entendez par là que ce n’est le tour de personne, tout le monde joue en même temps.

Chacun prend 5 cartes en main et constitue sa pioche de 10 cartes. L’objectif sera alors de construire des séries de 3 cartes. Pour cela, on défausse les cartes de notre choix pour en piocher d’autres. Et première particularité, on défausse ses cartes dans la pioche de son voisin de gauche ! Chaque joueur constituera de façon permanente la pioche de son voisin, original !

  • Lorsque l’on constitue une série de 3 cartes « normales » de couleur blanche, on les pose sur la table et on gagne alors 1 point.
  • Pour toute autre série de cartes, ça sent le burrito en plein nez, littéralement parlant.

Dodge Ball Z, la lutte du Burrito infernal

Facile de le comprendre même en zieutant la boîte de Aie Aie Burrito, l’intérêt ne se trouve pas tellement dans la collection de cartes. Le plus amusant restera de déclencher une bataille, une guerre ou un duel de Burritos ! Une fois trois cartes similaires vertes, rouges, ou marron, alors il faudra être le plus rapide ou le plus agile et surtout le plus adroit.

  • Bataille de Burritos

Lorsque l’on a collectionné 3 cartes Bataille de Burritos de même couleur, nos voisins de gauche et de droite entament une Bataille de Burritos. Pas de règle précise, la mission est de toucher en premier son adversaire. Le premier à être touché d’une manière ou d’une autre par le Burrito perd la bataille et un point. Celui qui a déclenché la bataille gagne 2 points.

  • Guerre de Burritos

Encore moins régulée, lorsque l’on joue 3 cartes Guerre de Burritos, c’est simplement tous les autres joueurs qui déclenchent la Guerre ! L’objectif est encore de toucher un adversaire le plus rapidement possible et surtout de ne pas être touché !

  • Duel de Burritos

La façon la plus drôle de se jeter le burrito dans la tronche. Le joueur qui a joué les 3 cartes Duel peut alors désigner 2 joueurs (dont lui) pour se lancer dans un Duel. À la manière d’un affrontement dans le far-west, les joueurs vont se lever, se mettre dos à dos, entameront 3 pas en énonçant à haute un décompte de 3 secondes puis se retournent et lancent le Burrito dans l’optique de toucher l’adversaire. Le premier à être touché perd le duel.

Nous avons joué à 3 joueurs puis à 5 joueurs à Aie Aie Burrito. Force est de constater que plus on est nombreux, mieux c’est !

Même s’il existe des variantes à 2 et pour des espaces restreints, il exploite tout son potentiel dans un environnement assez spacieux pour se couvrir et se lancer ces fameux burritos dans la tronche.

Il est tout aussi cool entre enfants qu’entre adultes.

C’est l’histoire de deux burritos sur la table qui n’attendent qu’une série de 3 cartes pour être saisis et balancés dans la poire ou – de préférence – sur une autre partie du corps des joueurs.

Bien que le concept soit déjanté et amusant, on se voit mal le sortir facilement tous les soirs et durant toutes les soirées jeux. C’est plus un jeu apéro qui se joue avec ceux qui sont capables d’entrer dans le délire.

Néanmoins, en famille et entre amis, ça peut le faire une fois ou deux. Pour détendre l’atmosphère et animer une soirée, c’est parfait. De mon côté, je me vois mal le sortir de façon récurrente, contrairement à notre enfant de 11 ans qui s’amuse énormément avec, profitant de l’occasion pour en mettre plein la poire aux adultes.

Cela dit, le jeu est bien pensé. Le système de pioche et de défausse reste original. Celui de réaliser des séries de cartes est assez plaisant pour provoquer un engouement lorsqu’il est l’heure de lancer des burritos. C’est un jeu d’ambiance efficace et on s’amusera même à lancer le burrito en dehors des sessions de jeu. Cela fait simplement du bien de lancer un Burrito sur un autre joueur. Presque un effet relaxant.

Si vous êtes habitué à l’humour anglais d’Exploding Kittens, vous ne serez pas dépaysé par le principe du jeu Aie Aie Burrito et ses illustrations.

Encore une fois, ils font parler des animaux avec des punchlines drôles et loufoques. Dommage qu’il n’existe qu’un dessin commun (donc qu’une seule blague) par catégorie de cartes alors qu’Exploding Kittens enchaînait de nouvelles blagues sur toutes les cartes.

Quant au Burrito, il est fait de la même matière que les objets anti-stress. Ils sont un peu fragiles et ne résisteront pas forcément à une partie avec des enfants. Le nôtre a déjà subi une petite déchirure mais elle ne se voit pas énormément si on n’ouvre pas la plaie.

Récapitulons : Aie Aie Burrito m’a plu un peu, beaucoup ou à la folie ?
(ou pas du tout…)

Aie Aie Burrito séduit dès la première partie avec un concept simple et déjanté. Certes ce n’est pas le jeu que l’on sort tous les soirs, préservant ainsi la bonne tenue de notre salon, mais il possède toutes les armes pour animer une soirée. Mélanger jeu de collection, d’adresse et de dodgeball avec un burrito comme objet à lancer, personne n’y a pensé, eux l’ont créé. Et c’est diablement efficace pour faire rire toute la table et mettre un petit bordel dans la pièce. Vous apprécierez servir des burritos aux autres et vous vous ficherez de qui gagne. À adopter avec modération.

Ambiance (calme/vivant)
Délire
Dégâts

N’hésitez pas à nous donner votre avis sur ce jeu si vous aussi vous l’avez testé via les commentaires sous l’article. Vous pouvez également venir nous rendre une petite visite sur nos réseaux sociaux : Twitter, Facebook, Instagram, Twitch, Youtube et notre compte curateur Steam.

Retrouvez nos autres tests de jeux de société en cliquant ici.

Vous avez une question sur ce jeu ? N’hésitez pas à poser votre question en commentaire, on se fera un plaisir d’y répondre !

0 0 voter
Évaluation de l'article
Toujours dans la magique potion du jeu vidéo !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

ut eget mattis ut risus elit. dolor Phasellus lectus ultricies