[Bar à Jeux] Chronicles of Crime 1900

Chronicles of Crime 1900

On s’intéresse au deuxième arc du millénial Chronicles of Crime 1900 qui succède donc au titre se déroulant dans les années 1400.

Prix : 27,00€
Temps moyen : 60 à 90 min
Nombre de joueurs : 1 à 4 (dans les faits)
Âge conseillé : 12+
Auteur : David Cicurel, Wojciech Grajkowski
Éditeur : Lucky Duck Games
Illustrateur : K.Jedrzejak, A.Wojtas, M.Gebreselassie, M.Komada
Mécanismes : coop, enquête, smartphone
Version fournie par l’éditeur. On ne spoile ni dans les photos ni dans le texte, on truque la mise en place et les connections personnages-lieux pour ne rien divulgâcher.

Planète Lucky Duck Games

C’est donc la quatrième fois que nous évoquons avec vous la franchise Chronicles of Crime. Le premier opus (présentation en vous dirigeant vers ce lien) nous faisait découvrir le Scan & Play, le cœur des mécaniques. L’enquête repose sur des cartes comportant tous un code-barre à scanner avec l’application téléphone (à installer gratuitement). Personnages, histoire, dialogues et interrogatoire, résolution d’enquête, tout passe par le smartphone. L’intérêt sera de faire tourner le smartphone à tous les joueurs pour qu’ils lisent à leur tour ou explore des pièces à la recherche d’indices (si vous êtes solo, vous pourrez tranquillement tout contrôler).

Nous avons donc eu droit à l’épisode qui a lancé le concept, puis des extensions qui varient le gameplay (un super Welcome to Redview !). Enfin, l’éditeur est revenu avec une série millénaire qui comporte donc Chronicles of Crime 1400 (chronique disponible à cette page), CoC 1900 qui sort cette semaine en boutiques et un épisode futuriste qui se déroulera en 2400 est prévu pour la fin d’année.

Prochainement, ce sont Mandala Stones, Dune Imperium, Destinies et Périple qui feront leur apparition dans le catalogue de la maison d’éditions, des prochaines sorties que l’on présentera dans un prochain article alors restez connectés !

Chronicles of Crime 1900, on ne change pas une équipe qui gagne

Dans Chronicles of Crime 1900, on incarne un journaliste à l’aube du 20e siècle qui devra enquêter à Paris sur plusieurs affaires de meurtres. Le jeu se repose donc sur la mécanique de Scan & Play et pour ceux qui découvriraient le principe pour la première fois, on prend plaisir à vous en expliquer le concept en détail.

Le Scan & Play consiste donc à télécharger l’application Chronicles of Crime et avec votre smartphone, vous scannez les différentes cartes qui vous permettront de lire l’avancée de l’enquête, les témoignages des différents suspects et protagonistes de l’histoire et de répondre aux questions de votre chef en fin de session, le tout pour savoir si vous avez un ingénieux esprit de déduction et d’enquêteur. D’ailleurs, l’enquête se déroule en temps réel, l’heure est toujours affichée et vous l’aurez compris, c’est une course contre-la-montre puisque vous disposerez d’un temps limité.

L’application est bien fichue, les cartes sont liées les unes avec les autres, c’est-à-dire qu’en montrant une carte Objet à un Personnage, il interagit en fonction. Cela nous permet de nous plonger pleinement dans la peau d’un détective en quête de vérité. De même, plus que l’enquête, le jeu nous plonge généralement dans une ambiance et une histoire mais on y reviendra plus loin dans cette chronique.

Rendez-vous à Paris en 1900

Bien sûr on ne vous spoilera pas les enquêtes ni l’exploration et les personnages à travers nos quelques lignes et nos photos. On a d’ailleurs décidé avec Arnyanka de placer des personnages au mauvais endroit pour ne pas vous aiguiller. Si jamais vous désirez conserver la découverte des lieux et du matériel par vous-même, on vous conseille donc de ne pas regarder les différentes galeries de photos.

Chronicles of Crime 1900 n’est pas le premier jeu de la série et pourtant il n’oublie pas que certains découvriront peut-être la franchise avec ce jeu. Avant ses différents scénarios, il vous donne un onglet pour découvrir le concept par le biais d’un tutoriel. Aucun joueur ne sera perdu. D’ailleurs malgré quelques liens, les enquêtes de 1400 ne sont pas indispensables pour résoudre celles de 1900 dans le sens où les deux sont des stand-alone qui peuvent se jouer l’un sans l’autre.

Direction le premier vrai scénario et l’immersion est déjà au rendez-vous. Cela doit être ce que je préfère avec les Chronicles Of Crime. En plus de l’enquête, c’est toujours une plongée réussie dans un univers à travers des plateaux Lieu qui prennent le temps de nous régaler en plantant le décor. Chacun d’entre eux est recto-verso et offre un panorama d’une zone de la ville qu’il faudra visiter pour partir à la rencontre de personnages participant à l’histoire du jeu. Et que ces lieux sont fabuleux, forcément encore plus les lieux les plus iconiques de la ville.

Côté mécanique on rajoute tout de même une nouveauté avec les cartes Enigme qui viendront compléter les cartes Indice et les cartes Objet Spécial. Celles-ci sont plus grandes en taille et servent à créer une énigme ou du moins des indices à un moment spécial de la partie. Ils marqueront une progression dans le jeu, un moment parfois épique où il faudra se concentrer au maximum pour comprendre toute sa signification et où ils souhaitent nous emmener. Cela apporte un véritable plus dans le fil rouge de l’enquête et dans la variété des énigmes proposées. Des schémas à connecter avec les suspects ou d’autres éléments de l’enquête, des objets corrélés avec une combinaison à découvrir ou d’autres éléments simplement. On ne précisera pas tous leur nature afin de garder le plaisir de la découverte et ne pas vous spoiler leur utilité mais vos esprits déduiront facilement leur utilité.

Enfin, si on doit rester honnête sur la difficulté du jeu, on dira que ce premier scénario était assez simple. Mais l’histoire était rondement menée, la façon dont tout s’imbrique nous a permis de ne jamais décrocher. Donc ce n’était pas certes le plus difficile des scénarios mais l’immersion et les mécaniques se montraient captivantes pour les joueurs. Quant au second scénario, on a également réussi à réaliser un sans-faute. Néanmoins, le niveau était déjà plus élevé, cela s’est joué à quelques minutes. On nous bombarde de lieux et de personnages à interroger, une journée pour tout résoudre, ce qui nous contraint à ne pas trop nous éparpiller. On a réussi à se rendre dans les points clés dans les dernières heures et à tout comprendre. Encore une fois, immersion réussie. Mystères tout aussi bien pensées et notre duo de détectives n’est jamais sorti de la partie tant on était à fond dans les différents indices afin de découvrir toute la vérité.

Troisième scénario et les choses se complexifient. Si vous ne faites pas les bons rapprochements, ils se pourraient que vous perdiez le fil même si la difficulté n’est pas irraisonnable. Chaque fois on note les points de rendez-vous, les heures auxquelles on doit se rendre à tel endroit pour interroger des personnes décisives dans la compréhension des enjeux, de l’enquête et des futures questions qui nous seront posées. On sent tout de même une vraie qualité d’écriture.

Nous avons joué à Chronicles of Crime 1900 à 2 joueurs. On faisait en sorte de se passer le smartphone pour que chacun reste dans le rythme et la partie en lisant et en interrogeant chacun son tour.

Néanmoins, selon les profils du joueur, vous pouvez vous organiser comme bon vous semble.

Avec Arnyanka, nous sommes clairement fans de la franchise.

Je trouve qu’elle était déjà parvenue à se renouveler avec Welcome to Redview. Cette fois-ci, elle garde l’essence de ce que fait la série mais en y ajoutant les fameuses cartes Enigme. Elles apportent une plus-value en permettant d’apporter une variété dans les énigmes et la façon dont elles sont présentées, et la façon dont il faut les résoudre.

J’apprécie également la mécanique de Scan & Play. Le matériel dont le jeu dispose permet de nous plonger pleinement dans une ambiance, une histoire avec ses lieux et ses personnages. L’ensemble est cohérent et nous fait découvrir une enquête comme si nous y étions vraiment. Pour le coup, Chronicles of Crime 1900 s’inscrit dans ce même registre et réussit sa mission autant dans l’immersion, l’enquête et les mécaniques, la façon dont s’emboîte le tout. Les auteurs montrent une telle maîtrise que l’on s’attend avant chaque partie à passer un bon moment. Ce qui renforce nos attentes et jamais cela s’est terminé par une déception.

Nous ne sommes jamais perdus. Les mécaniques de Scan & Play sont faciles à appréhender, ce qui rend les règles du jeu assez faciles.

Néanmoins, il faut prendre conscience que certains joueurs pourraient être rebutés à l’idée d’utiliser un smartphone tout au long de l’enquête. C’est la particularité du jeu, on s’y fait ou on ne s’y fait pas si on éprouve des difficultés à apprécier cette mécanique de base.

Hormis cela, tous les publics peuvent donc prendre en main le jeu, encore plus si on reste fan des jeux d’enquête. Attention tout de même. Si le jeu est conseillé aux joueurs de plus de 12 ans, c’est que vous devrez résoudre des affaires de meurtres… Donc les enfants les plus sensibles devraient s’éloigner de la table. Aux parents de juger. On sait qu’on ne suit pas toujours les recommandations écrites sur les boîtes de jeu de société.

Vous l’aurez compris, j’ai trouvé les illustrations de ce Chronicles of Crime 1900 de toute beauté, sûrement le jeu le plus beau des jeux de la franchise CoC.

Les lieux, les personnages, les cartes Enigmes, tout est esthétiquement très réussi.

On sent que l’effort a été fait pour nous plonger dans l’ambiance des années 1900 et le travail paie.

Récapitulons : Chronicles of Crime 1900 m’a plu un peu, beaucoup ou à la folie ?
(ou pas du tout…)

Quelle fabuleuse immersion dans le Paris d’antan que nous offre les créateurs du jeu. Une nouvelle fois, Chronicles of Crime 1900 ne représente pas seulement un jeu d’enquête mais une plongée dans une histoire bien ficelée et une ambiance idéale pour un univers doté d’illustrations de grande qualité. Si jamais les mécaniques de Scan & Play ne vous freinent pas, la déception ne sera pas au rendez-vous.

note5 ghost stories viticulture joraku cowboy bebop everdell
Ambiance
Mécaniques (appréciation perso)
Enquêtes

N’hésitez pas à nous donner votre avis sur ce jeu si vous aussi vous l’avez testé via les commentaires sous l’article. Vous pouvez également venir nous rendre une petite visite sur nos réseaux sociaux : Twitter, Facebook, Instagram, Twitch, Youtube et notre compte curateur Steam.

Retrouvez nos autres tests de jeux de société en cliquant ici.

Vous avez une question sur ce jeu ? N’hésitez pas à poser votre question en commentaire, on se fera un plaisir d’y répondre !

1 1 voter
Évaluation de l'article
Toujours dans la magique potion du jeu vidéo !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

eget id Aliquam commodo id tristique sem, mattis