[Bar à jeux] L’Aube des Tribus : ne vous réveillez pas trop tard !

L'aube des tribus

Venez participer à la naissance du nouveau monde en développant votre tribu préhistorique. L’Aube des Tribus c’est maintenant ou jamais !

Prix : 45 €
Temps moyen : 45 min
Nombre de joueurs : 2 à 4
Âge conseillé : 10+
Auteur : Brad Brooks
Éditeur : Gigamic
Illustrateur : Sergio Shaves
Langue : FR
Version fournie par l’éditeur.

L’Aube des Tribus, c’est quoi le topo ?

L’Aube des Tribus est un jeu de placement d’ouvriers combiné avec des dés. Dans un univers préhistorique, vous allez devoir accroître votre tribu, explorer le territoire, récolter des ressources pour construire des villages ou encore remplir des objectifs. Le premier qui obtient 15 points signe la fin de la partie et la remporte immédiatement. Pour obtenir des points, il faudra construire des villages et/ou atteindre des objectifs.

L'aube des tribus

Voyons ça de plus près…

Chaque joueur choisit sa tribu, pose ses premiers membres sur une tuile et joue à tour de rôle. Un tour se déroule en cinq étapes :

  1. Le joueur obtient un point par village détenu.
  2. Il lance deux dés, s’il obtient une paire de symboles, il déclenche immédiatement un événement.
  3. Ensuite il choisit une première action en plaçant son dé sur celle de son choix, la résout, puis fait de même avec le deuxième dé. Le plateau action comporte quatre actions : croître, voyager, récolter et guider.
    Celles-ci permettent d’ajouter des membres sur le territoire, de les déplacer, de récolter des ressources (bois, nourriture et pierre) ou encore de piocher des objectifs.
    Selon le dé placé, une paire de symbole peut rendre votre action plus ou moins efficace, malus pour deux lunes, bonus pour deux soleils. Exemple : si vous choisissez croître, au lieu d’ajouter trois membres, le malus sera d’en ajouter seulement deux et le bonus quatre.
  4. On résout les conflits. Une tuile ne peut contenir que cinq membres, si cette limite est dépassée, il y a conflit. Si une seule tribu est présente, il faut enlever l’excédent. Par contre s’il y a plusieurs tribus, c’est la guerre. Chaque joueur enlève un pion en même temps jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’une tribu.
  5. Le joueur peut attendre ses objectifs en cours. Il n’y a pas de limite. Il y a deux objectifs différents. Les améliorations qui permettent de booster les actions et obtenir un point de victoire et les succès qui donnent de 1 à 4 PV.

À la fin du tour, le joueur peut construire un ou plusieurs villages sur des tuiles où ses membres sont situés (un par tuile). Sa construction demande certaines ressources selon les tribus. Attention il faut toujours qu’il y ait un membre sur la tuile avec un village sinon il sera détruit.

Dès qu’un joueur atteint les quinze points, il gagne la partie.

L’Aube des Tribus possède des règles avancées afin de pimenter les parties et casser la routine : les anciens (permettent d’emprunter pour un tour l’amélioration d’un autre), pouvoir du chef des tribus (par exemple, payer deux ressources à un autre joueur qui partage avec soi l’hexagone et convertir son pion) et des tuiles aux terrains spéciaux (par exemple, récolter trois ressources au lieu de deux).

J’ai joué en configuration deux et trois joueurs. L’Aube des Tribus est bien à deux mais devient plus dynamique et stratégique à trois. Je pense qu’à quatre, il doit gagner encore en intérêt.

J’aime beaucoup ce système de combinaison de dés qui lie chaque joueur. En effet, selon le dé que je vais poser sur l’action voulue, je vais être boostée ou non mais je pourrais penser à gêner les autres. Il faut vraiment prendre cet aspect en compte dans la réflexion. C’est original, efficace et très simple à comprendre.

Je trouve malheureusement que les objectifs, notamment les améliorations, peuvent vraiment donner un trop gros avantage à un joueur. Dans une partie à deux joueurs, mon adversaire a pioché de suite toutes les améliorations et je ne pouvais que subir quand il venait sur mes tuiles. Je ne piochais que des succès (ah la poisse !). Du coup je me suis retrouvée avec un seul pion sur le « plateau » à la fin de la partie. C’est très frustrant.

On peut avoir des parties vraiment différentes selon les événements piochés (selon si on en pioche car oui des fois, on n’en active que très peu). Je trouve cela un peu dommage car les événements pourraient ajouter plus de dynamisme. De même elles varient selon les stratégies exploitées car si personne ne fait la guerre, chacun va faire sa petite vie pépère.

Les règles avancées sont vraiment intéressantes à partir de trois joueurs également. Mention j’adore aux pouvoirs des chefs car chaque tribu a ses propres capacités spéciales.

Le livret est vraiment agréable à parcourir, il est épais, l’écriture est assez grosse, c’est vraiment un plus. Il y a une multitude d’exemples même celui d’une partie selon les actions, histoire de dissiper des doutes de compréhension s’ils subsistent.

Aucune prise de tête, on joue la première partie avec le livret pour bien suivre les étapes puis après on est lancés. L’explication aux autres joueurs est assez rapide et c’est digéré assez rapidement. Ce qui participe grandement à la fluidité du jeu. Les tours s’enchaînent et les parties ne sont pas très longues. Surtout si on a la chance de piocher les bons objectifs dès les premiers tours. Une fois la partie terminée, on est gagnés par l’envie de remettre ça en essayant une autre stratégie afin d’obtenir sa revanche (oui, je n’ai fait que perdre…). C’est vraiment sympa.

J’adore le matériel, les illustrations sont jolies. La boîte est top car elle est thermoformée, du coup chaque chose trouve sa place. Tout est très compréhensible.

L’interaction va dépendre grandement des stratégies mises en œuvre par les joueurs. S’il y a des conflits, cela va bien évidemment augmenter l’interaction, par contre si chacun fait sa vie dans son coin, forcément elle va en pâtir. On garde quand même de l’interaction indirecte par rapport aux placements de nos dés qui peuvent bouleverser les plans des autres tribus.

Niveau dynamisme, les tours s’enchaînent, les parties sont relativement rapides.

Récapitulons : L’Aube des Tribus m’a plu un peu, beaucoup ou à la folie ?
(ou pas du tout…)

L’Aube des Tribus est un jeu familial qui demande tout de même de la stratégie et de l’adaptation. On passe toujours un bon moment autour de la table et les parties sont à chaque fois différentes. Attention tout de même à l’aspect un peu cheaté des améliorations qui peut être source de frustration. Aussi, le jeu devient beaucoup plus intéressant à partir de trois joueurs.

Amusement
Interaction
Réjouabilité

N’hésitez pas à nous donner votre avis sur ce jeu si vous aussi vous l’avez testé via les commentaires sous l’article. Vous pouvez également venir nous rendre une petite visite sur nos réseaux sociaux : Twitter, Facebook, Instagram, Twitch, Youtube et notre compte curateur Steam.

Retrouvez nos autres tests de jeux de plateau en cliquant ici.

Adepte des « loul », des « xD » et un poil « Grammar Nazie » sur les bords, Arnyanka, c’est un peu la daronne de la rédaction de Try aGame ! Fanatique de Just Dance et originaire de la capitale de la Bouillabaisse, elle s’occupera, en plus d’écrire, de nous corriger pour éviter de vous faire saigner des yeux. Elle prend tellement ce rôle à cœur qu’elle n’hésite pas à engueuler Wolfen à la moindre faute.

1 Commentaire

  1. Encore un jeu qui donne envie ! Merci pour la critique.

    Commenter

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mot de passe oublié

mattis ipsum ipsum at in elementum commodo eget id