[Critique] Spy x Family : petits mensonges en famille (tomes 5 & 6)

Spy x Family Tatsuya Endo Kurokawa manga shonen espionnage twilight anya yor bond

Spy x Family, le manga de Tatsuya Endo, continue sa mission dans l’hexagone avec ses tomes 5 et 6.

• Type d’ouvrage : manga de type shōnen
• Genre(s) : espionnage, action, émotion, humour
• Public(s) : tout public
• Maison d’édition : Kurokawa
• Auteurs : Tatsuya Endo
• Critiques précédentes : tomes 1 & 2, tomes 3 & 4, tomes 5 & 6
• Mention(s) utile(s) : tomes mis à disposition par les éditions Kurokawa (article non-sponsorisé)

 

Bon baisers de Westalis

Le tome 5 de Spy x Family est plus un ensemble de mini-histoires assez peu dépendantes de l’intrigue principale. On y retrouve notamment le frère de Yor qui œuvre toujours pour le compte de la police secrète d’Ostania et qui va cette fois-ci faire la connaissance de la petite Anya. De nouveaux personnages font également leur entrée avec notamment Nocturna, une espionne de Westalis et ancienne élève de Twilight, qui semble avoir une relation toute particulière avec ce dernier… une relation qui apporte un nouveau ressort comique et émotionnel plus au manga.

Ce tome, qui prépare en partie le terrain à une intrigue plus longue développée dans le suivant, se veut plus humoristique et même si on a tendance à perdre un peu le fil rouge de vue, ces mini-histoires permettent de développer toujours un peu plus les protagonistes tout en nous faisant passer un merveilleux moment en compagnie de personnages toujours aussi adorables.

Rien que pour ses yeux

Le sixième volume, quant à lui, se recentre un peu plus sur le développement de l’histoire principale. On y démarre un arc scénaristique mené par le duo Twilight/Nocturna et qui met en scène les deux espions au sein d’une mission pour retrouver un tableau contenant de précieuses informations. Un arc bien dosé en humour, mais surtout en action, avec pour thème central… un tournoi de tennis clandestin où tous les coups sont permis. Oui oui, vous avez bien lu, un tournoi de tennis *clandestin*. Un concept totalement loufoque au point d’en être génial, qui ne sera d’ailleurs pas sans rappeler certains des meilleurs moments du manga Prince of Tennis.

Cet arc permet aussi de renforcer indirectement ce lien inavoué et grandissant qui relie Loid et Yor, juste avant que l’opération Strix ne reprenne son cours en fin de tome en nous laissant avec un cliffhanger qui annonce un début de tome 7 trépidant.

Ça ne change pas, Spy x Family est toujours aussi qualitatif d’un point de vue visuel et scénaristique – et le superbe travail de Kurokawa sur les textes et la couverture est tout aussi appréciable. Tatsuya Endo continue ici de prouver qu’il maîtrise son concept à la perfection, avec des gags qui s’enchaînent naturellement avec des phases plus sérieuses et plus émotionnelles. On passe du rire aux larmes très rapidement, et on notera son talent tout particulier pour la mise en scène quand vient le moment de mettre en exergue les passages les plus marquants de son œuvre.

 

Vous pouvez réagir à cet article avec un commentaire ou sur les réseaux sociaux via Facebook / Twitter / Instagram, et vous abonner à notre compte curateur Steam afin de retrouver nos tests PC. Pour suivre nos inénarrables péripéties en direct ou en différé, sachez que nous sommes aussi sur Twitch !

N’hésitez pas non plus à aller vous promener sur notre site, pour y découvrir nos nos tests de jeux et autres dossiers, ainsi que divers avis au sujet de films ou de séries, ainsi que des guides et astuces pour vos jeux favoris. Et ce n’est pas fini : nous testons aussi des jeux de plateau !

0 0 votes
Évaluation de l'article
Co-fondateur de Try aGame, pinailleur en chef, amateur de belles histoires et fier papa de cette espiègle petite manette qui squatte chaque page du site.
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié