[Critique] Spy x Family, petits mensonges en famille (tomes 1 & 2)

spy x family endo tatsuya manga shonen espionnage mensonges édition skurokawa

Mensonges & manipulations sur fond de guerre froide, voici le topo de Spy x Family qui débarque en France grâce aux éditions Kurokawa.

On prévoyait un futur radieux pour Spy x Family dans notre article de juillet 2020 vous présentant les dernières sorties manga, et cela semble se confirmer avec la sérialisation du manga dans notre hexagonale et verte contrée. C’est en effet sous le pavillon des éditions Kurokawa que Spy x Family débarque en France, permettant aux lectrices et aux lecteurs de découvrir l’histoire de la très singulière famille Forger.

• Type d’ouvrage : manga de type shōnen
• Genre(s) : espionnage, action, émotions, humour
• Public(s) : tout public
• Maison d’édition : Kurokawa
• Auteurs : Tatsuya Endo (Tista, The Moon Sword)
• Article suivant : Critique des tomes 3 & 4
• Mention(s) utile(s) : tomes 1 & 2 mis à disposition par les éditions Kurokawa (article non-sponsorisé)

 

Pretty little liars

Dans une Europe alternative, deux grandes nations – Westalis et Ostania – s’affrontent indirectement dans un contexte de type guerre froide, derrière de grands discours de paix qui ne trompent pas grand-monde. A ce petit jeu de dupes, participent tout un panel d’acteurs de l’ombre qui œuvrent pour accomplir divers desseins… Parmi eux, il y a Twilight, un espion légendaire de Westalis, qui se voit attribuer une nouvelle mission : infiltrer la prestigieuse école Eden du pays d’Ostania afin de se rapprocher d’un personnage-clé du gouvernement. Ledit personnage bénéficiant d’une protection hors-norme, le seul moyen de s’en approcher est d’infiltrer un enfant dans l’école en question afin d’espérer se rapprocher du fils de la cible. Ainsi naît l’opération Strix, qui pousse Twilight à adopter et éduquer une petite fille pour mener à bien sa mission.

Et c’est là que le décor de Spy x Family commence à se planter. Twilight rencontre rapidement Anya, jeune orpheline qui peut compter sur un don hors du commun pour deviner les réelles intentions du nouveau candidat à l’adoption : sa télépathie ! Le manga pose très rapidement les origines de cette capacité, mais celle-ci permet en tout cas à Anya de deviner la réelle identité de Loid Forger, le nom d’emprunt de Twilight lorsque celui-ci débarque à l’orphelinat pour y adopter une candidate apte à l’admission dans l’école Eden.

De fil en aiguille, Twilight croisera ensuite le chemin de Yor, une jeune femme célibataire qui porte de plus en plus sur ses épaules le poids d’un état policier dont les citoyens sont prompts à la dénonciation. Etant célibataire, Yor attire en effet les suspicions de ses collègues qui y voient une anomalie, ce qui fait peur à la jeune femme qui tente de se trouver rapidement un mari pour faire bonne figure… et surtout cacher ses activités de tueuse professionnelle. La petite (et fausse) famille Forger se crée ainsi assez rapidement, chacun collaborant à ce simulacre de cellule familiale dans son propre intérêt et en cachant sa véritable nature aux deux autres…

Jusqu’à ce que le mensonge nous sépare

L’espion, la tueuse et la télépathe se retrouvent ainsi à former une famille intégralement fondée sur le mensonge, et c’est bien là que réside le cœur du propos de Spy x Family. Si le manga d’Endo Tatsuya utilise cette base pour créer des situations tantôt sérieuses et tantôt pleines d’humour et d’émotions, il est difficile de ne pas garder dans un coin de sa tête les conséquences à plus ou moins long terme de cette accumulation de mensonges et de manipulations. Cette crainte du dénouement dramatique faire constamment planer une épée de Damoclès sur l’histoire qui garde ainsi une certaine aura de mystère et de drama malgré le ton parfois léger des péripéties de la famille Forger. Dans un paysage shōnen où le concept de « nakama » (compagnon, frère ou sœur d’armes) est encore très courant, Spy x Family apporte une véritable bouffée d’air frais avec son trio de menteurs dont les liens tantôt hypocrites et tantôt sincères reposent sur des fondations qui peuvent s’effondrer à tout moment.

Le thème du mensonge est d’ailleurs omniprésent dans Spy x Family. Élément à la fois fondateur et potentiellement destructeur de la famille de nos trois protagonistes, le mensonge est également ce qui place le décor entre les deux nations de l’histoire qui se livrent une véritable guerre dans l’ombre derrière les apparences de paix livrées à la population. Mensonges – mais également doutes et suspicions – qui se retrouvent aussi dans les relations de plusieurs personnages, comme le fils de la cible de Twilight, Damien Desmond, qui l’expérimente autant avec lui-même qu’avec son propre père. Malgré tout, la présence d’une télépathe dans le trio principal se révèle extrêmement intéressant, Anya étant un véritable détecteur de mensonges sur pattes qui ne cesse d’arrondir les angles pour éviter que ces petits jeux d’espions ne tournent à la catastrophe.

Mais loin de dresser un portrait moralement convenu du mensonge, l’auteur jongle avec les nuances, comme avec le personnage de Twilight, ce menteur pragmatique qui élève la discipline au rang d’art tout en étant persuadé qu’il s’agit d’un mal nécessaire pour défendre la paix dans l’ombre. Un jugement souvent partagé par Anya qui le décrit comme « le menteur le plus gentil du monde », et qui se retrouve même parfois à lui apporter son aide sans qu’il ne le sache… Vous l’aurez compris, le plus passionnant dans cette histoire, c’est bel et bien cette tension permanente qui nous fait nous demander comment tout cela va se terminer…

Véritablement passionnant, rempli de personnages charismatiques et doté d’un dessin propre et soigné, Spy x Family est véritablement la grosse surprise de 2020 dont on attend beaucoup. Réinventant le shōnen avec des affrontements plus ou moins indirects et une tension narrative permanente, le manga d’Endo Tatsuya a tout pour plaire à un large public avec son subtil mélange d’action, d’émotions et d’humour.

 

Vous pouvez réagir à cet article avec un commentaire ou sur les réseaux sociaux via Facebook / Twitter / Instagram, et vous abonner à notre compte curateur Steam afin de retrouver nos tests PC. Pour suivre nos inénarrables péripéties en direct ou en différé, sachez que nous sommes aussi sur Twitch !

N’hésitez pas non plus à aller vous promener sur notre site, pour y découvrir nos nos tests de jeux et autres dossiers, ainsi que divers avis au sujet de films ou de séries, ainsi que des guides et astuces pour vos jeux favoris. Et ce n’est pas fini : nous testons aussi des jeux de plateau !

0 0 voter
Évaluation de l'article
Co-fondateur de Try aGame, pinailleur en chef, amateur de belles histoires et fier papa de cette espiègle petite manette qui squatte chaque page du site.
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

leo ut dolor eget Aenean fringilla consectetur adipiscing neque.