Death Stranding présente en vidéo l’un de ses intrigants personnages

Death Stranding

L'attente de Komestai
8.6

Great

7.3

Moyenne des joueurs

Death Stranding présente en vidéo l’un de ses intrigants personnages

Death Stranding présente en vidéo l’un de ses intrigants personnages

Dans une cinématique de près de deux minutes, Death Stranding introduit Heartman, un personnage qui possède une caractéristique bien singulière

Lors de la Comic Con de San Diego, dont vous pouvez trouver un résumé par ici, Hideo Kojima a présenté une cinématique qui nous permet de découvrir Heartman. Comme l’univers général de ce Death Stranding, ce personnage, doublé par Nicolas Winding Refn (réalisateur notamment de Drive), est atteint d’une pathologie pour le moins dérangeante.

En effet, le cœur du pauvre homme s’arrête toutes les 21 minutes, il passe alors 3 minutes dans le monde des morts avant d’être ramené à la vie par un défibrillateur automatisé. Ce qui fait que cela se produit 60 fois par jour. Des journées bien remplies.

Dans la cinématique, on le voit converser avec Sam, le personnage principal interprété par Norman Reedus, sur les désagréments qui peuvent poindre quand on mène une vie aussi segmentée. On constate encore une fois que le moteur graphique fait des merveilles et que l’univers créé par Kojima pour Death Stranding est vraiment étrange.

Avant d’en découvrir tous les mystères le 8 novembre prochain en exclusivité sur PS4, on vous laisse avec la vidéo en question. N’oubliez pas que vous pouvez retrouver également le précédent trailer de près de 9 minutes par ici ou faire un tour de toutes les éditions de Death Stranding par là.

Suivez l’actualité du JV sur Try aGame et sur nos réseaux sociaux Twitter et Facebook.

0 0 voter
Évaluation de l'article
Ma devise : "Raler, c'est utile uniquement si tu en profites pour apporter une solution... sinon ça reste juste un plaisir".
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

accumsan vel, dictum fringilla neque. libero diam eget