Game of Thrones : et si le trône de fer revenait finalement à Tyrion ?

Game of Thrones Tyrion Lannister

Attention, cet article contient une forte dose de spoilers. Si vous n’êtes pas à jour : fuyez, pauvres fous !

Que cette dernière saison de Game of Thrones déçoive ou non (que ce soit en terme de scénario ou de qualité visuelle), un consensus commence à émerger parmi les fans : Jon Snow a actuellement toutes les chances de finir sur le trône. La dernière crise de Daenerys a en effet débouché sur un barbecue géant à Port-Réal, et sa prise de fonction en tant que reine des 7 couronnes semble désormais plus que compromise – surtout si on garde à l’esprit qu’Arya Stark a encore une paire d’yeux verts à retirer de l’échiquier politique de Westeros.

Quels prétendants pour le Trône de Fer ?

Mais à part Jon Snow (alias Aegon Targaryen), qui d’autre pourrait donc prétendre au trône ? Pas grand-monde, si on considère que Jon est le dernier héritier de la lignée régente des Targaryens datant d’avant le coup d’Etat de Robert Baratheon, et qu’il est prioritaire sur Daenerys dans l’ordre de succession. Pour autant, un retournement est encore possible, et c’est ce qui nous permet d’émettre une hypothèse sur un autre candidat potentiel : Tyrion Lannister.

Pourquoi Tyrion ? Si on part du principe que Daenerys sera bientôt de l’histoire ancienne à cause de sa tendance à dracaryser un peu tout ce qui passe à portée de Drogon, il ne reste comme possibilité qu’un Jon Snow ne désirant pas régner et qui, pour le moment, n’assume pas son héritage publiquement. A partir de là, si Daenerys est retirée de l’équation, et que Jon peut tout à fait refuser le trône, comment se déroule l’ordre de succession ? La réponse est simple : c’est la famille Lannister qui semble être l’actuelle maison au pouvoir, succédant aux Baratheon depuis la mort de Joffrey et le suicide de Tommen. La prise de pouvoir brutale de Cersei confirmerait d’ailleurs ce statut de famille de référence si les Targaryens devaient d’une manière ou d’une autre s’écarter des droits de succession. Et si Cersei décède, qui reste-t-il pour régner ?

Deux choix seraient alors possibles. Le premier serait que Gendry soit désigné comme successeur direct de Robert Baratheon, dernier roi de la famille précédente ayant détenu le trône de fer. Un choix pourtant peu probable, étant donné son désintérêt pour le trône de fer ainsi que son isolement total de la politique des 7 royaumes. Gendry, de plus, n’a aucun réel soutien politique, à part celui de Daenerys qui risque de ne bientôt plus peser grand-chose, voire peut-être des Stark. Il faut également prendre en compte que Gendry est un bâtard, et même s’il ne serait pas le premier bâtard à prétendre succéder à son père pour le contrôle de la maison (coucou Ramsey), cela lui rajoute tout de même un désavantage conséquent sans la présence de soutiens politiques nécessaires.

Tyrion, prétendant malgré lui

Le deuxième choix possible, contre toute attente, serait celui de Tyrion Lannister. En l’absence de Targaryen à la succession pour le trône, le dernier survivant de la maison régnant actuellement sur le trône pourrait être un candidat tout à fait crédible malgré une condition physique peu acceptée en Westeros. Car à l’heure actuelle, avec le décès de Jaime et Cersei, Tyrion n’est rien de moins que le dernier héritier de la maison Lannister, l’une des plus puissantes et influentes maisons des 7 royaumes. De plus, celui-ci possède une grande intelligence ainsi qu’une connaissance affutée de la scène politique de Westeros, ainsi que l’expérience politique nécessaire pour régner. Rajoutons que Tyrion a déjà fait ses preuves lors de la bataille de la Néra contre Stannis Baratheon en établissant la stratégie indispensable à la victoire, que les milieux d’influence de Port-Réal en ont conscience, et que sa période d’exercice en tant que main de la reine auprès de Daenerys en fait un personnage politique crédible et à ne pas prendre à la légère.

Toutes ces qualités pourraient faire de Tyrion un candidat parfaitement légitime à la succession de Cersei en cas de disparition de Daenerys et si Jon Snow (par un moyen ou un autre) devait être retiré de l’équation. Reste un point qui peut cependant faire douter de cette possibilité : les correspondances de Varys avant son exécution. L’Araignée a en effet eu l’occasion d’envoyer un certain nombre de messages avant d’être arrêté puis condamné à mort. D’après le passage que l’on a pu voir dans l’épisode 5, Varys fait mention d’un héritier légitime. Mais notons qu’à aucun moment, nous ne voyons l’ancien conseiller de Daenerys mentionner le nom de Jon ou d’Aegon dans ses parchemins… et c’est là que peut se jouer le destin de Tyrion. Au moment d’envoyer ses messages, Varys considère-t-il encore Jon Snow comme un candidat potentiel ? Sa courte discussion avec l’intéressé a été claire et précise : Jon lui avait à nouveau affirmé que son allégeance envers Daenerys était inébranlable.

Varys, qui porte en haute estime la grande humanité de Tyrion et qui partage avec lui son engagement à défendre le peuple contre la tyrannie des puissants, aurait alors pu tenter de jouer un dernier coup pour placer sur le trône un héritier plus proche de ses idéaux et plus à même d’accepter son rôle. Pour un maître du jeu politique aussi redoutable que Varys, prévoir la chute de Cersei ainsi que la folie destructrice de Daenerys à Port-Réal serait tout à fait cohérent.

Un choix pourtant pas si évident

Cependant, une ombre se dessine au tableau : Jaime Lannister. Pour que Varys puisse recommander Tyrion, il faut que celui-ci soit le premier dans l’ordre de succession de la famille Lannister. Or, Jaime est le plus âgé, et il est tout de même difficile d’envisager que Varys ait pu placer ses coups à l’avance en incluant la possibilité de la mort de Jaime, prioritaire sur son petit frère. Le maître des intrigues de Game of Thrones aurait-il pu prévoir sa disparition d’une autre manière ? Cela reste quand même peu probable de notre point de vue. Pour autant, même si Varys a bel et bien recommandé Jon Snow dans ses missives, le refus catégorique du pouvoir par celui-ci pourrait remettre la candidature de Tyrion sur les rails.

Mais avec des conditions à remplir aussi compliquées à réunir, et une ultime saison de Game of Thrones qui place Jon Snow au centre de l’histoire de manière assez flagrante (et parfois poussive), difficile de miser gros sur Tyrion. Malgré tout, dans l’éventualité qu’un quelconque rebondissement puisse se produire à la fin du prochain épisode de Game of Thrones, pourquoi ne pas espérer voir le dernier des Lannister obtenir enfin la reconnaissance qu’il mérite ?Réponse au prochain épisode.

Co-fondateur de Try aGame, Søren est également le papa de cette espiègle mascotte qui squatte chaque page du site.Quand il ne râle pas pour tout et n'importe quoi, il médite sous une cascade pour réfléchir aux idées de ses camarades.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mot de passe oublié

nec luctus commodo diam leo felis ipsum