GOTY 2018 : La sélection de Sidvidia

GOTY 2018 : La sélection de Sidvidia

C’est désormais une tradition sur Try aGame, l’élection du Game of the Year débarque courant décembre et ce n’est jamais un long fleuve tranquille. Il est toujours très personnel de donner son « meilleur » ou son plus « mauvais » titre de l’année, c’est pourquoi je vais m’employer à vous détailler mon choix.

L’heure est grave mes amis, il est temps de déclarer au monde les titres que je considère comme mes « meilleurs » (GOTY 2018) cette année ! Comment ça Sid ? Tu as dit « mes » ? En effet, car ils sont aux nombres de deux ! J’ai été obligé chef, car mes deux titres favoris pour l’année 2018 sont diamétralement opposés et il ne serait pas juste de trancher entre l’un ou l’autre.

Au-delà de ce double choix, je vais probablement en vexer certains d’entre vous en vous annonçant mon flop de l’année (FLOPY 2018). Il ne s’agit pas d’un titre « mauvais », mais plutôt d’une déception compte tenu de l’attente autour de ce dernier. Je vais « tenter », au mieux, de vous expliquer le pourquoi de ce choix.

Mes GOTY 2018 – God of War et Overcooked 2

God of War est le genre de titre qui, à lui seul, permet à une console de se vendre dans le monde entier. En tout point parfait, il est pour moi un must have que tous les joueurs devraient posséder dans leur collection. La série a réussi à se réinventer tout en gardant le sel qui faisait le succès des anciens opus. La mythologie nordique débarque sans que l’on s’y attende et dévoile un scénario que personne n’avait vu venir. Kratos, vieillissant, nous dévoile une facette différente du grand costaud que l’on a connu par le passé. Le Spartiate est toujours présent en lui, mais une vision plus humaine et plus proche de nous se dévoile au fil de l’aventure.

Le studio Santa Monica, que l’on ne présente plus, réussit le pari d’intégrer Atreus, le fils de Kratos. Le développement de la relation père-fils est touchant et nous propulse dans une histoire qui nous dépasse. L’écriture est excellente et les dialogues sont justes et sans fioriture. La durée de vie, quant à elle, est juste parfaite. Ni trop courte, ni trop longue, vous êtes emporté tout au long de votre parcours sans vous rendre compte du temps passé devant votre écran. Et ça, c’est le signe d’un très grand jeu.

les meilleurs jeux vidéo de l'année 2018

Overcooked 2 est un jeu en coopération à plusieurs dans lequel vous incarnez des chefs cuistots devant sauver le Royaume Oignon. Le premier opus est sorti en 2016, mais je n’ai pas pu mettre la main dessus à l’époque. C’est certainement pour cette raison que je glisse ce titre dans mon GOTY 2018, histoire de laver cet affront malheureux. Si vous êtes amateur de jeu en ami, alors ce titre est fait pour vous. Le but est de cuisiner des plats à plusieurs, le plus rapidement possible et réaliser des objectifs de plus en plus compliqués. Extrêmement exigeant au fil de l’aventure, ce party-game va vous faire vivre des soirées de folie. Et c’est là le principal atout de Overcooked 2 !

overcooked 2

Mon FLOPY 2018 – Red Dead Redemption 2

Superproduction de l’année 2018, Red Dead Redemption 2 débarque le 26 octobre dernier. Nouveau bébé du studio Rockstar, l’attente était énorme autour de ce nouvel opus. On y découvre Arthur Morgan dans l’Amérique de 1899, une période charnière de l’ancien vers le nouveau monde.

Quoi que je puisse en penser, les critiques sont (dans la plupart des cas) dithyrambiques autour de ce nouvel opus de la série Red Dead. Et pourtant, je n’arrive pas apprécier ce jeu. A mon sens, il s’agit d’une excellente histoire interactive, mais pas d’un jeu fun à jouer. Le déroulement est lent, le gameplay est toujours (trop ?) « Rockstar Style ». Le plus gros point noir du jeu à mon sens réside dans ses déplacements. Là ou GTA permet au joueur d’aller d’un point A à un point B rapidement à l’aide d’une voiture/moto, ici nous devons nous déplacer à dos de cheval, moyen de transport beaucoup plus lent.

Image de Red Dead Redemption 2

Alors oui, certains vont sortir la carte de la sacro-sainte « immersion », ou encore me parler de jeu contemplatif. Mouais… Cela n’empêche pas Rockstar de nous proposer un gameplay toujours aussi mou dans ses phases de gunfight. C’est un problème récurrent dans les jeux du studio, mais visiblement, cela ne les dérange pas plus que cela.

Red Dead Redemption n’est pas un mauvais jeu pour moi, mais une énorme déception. A mon sens, il a été clairement surnoté dans la presse française par rapport au plaisir qu’il procure. Pour preuve, après 10 jours je n’avais plus la moindre envie d’y retourner. Au contraire de God of War qui me donne toujours des frissons plusieurs mois après sa sortie. Nous ne sommes pas tous égaux face au plaisir de jeu et c’est ce qui fait tout le charme du jeu vidéo.

Image de Red Dead Redemption 2

Red Dead Redemption est donc mon FLOPY 2018, et Dieu sait combien je l’ai attendu cette année !

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mot de passe oublié

mattis ut Praesent ipsum elit. risus.