TEST – Life is Strange 2 : Épisode 3

On se retrouve pour le troisième épisode de Life is Strange 2. Découvrez en plus dans notre test ci-dessous.

LIFE IS STRANGE 2 : ÉPISODE 3Life is Strange 2

Développeur : Dontnod Entertainment
Éditeur : Square Enix
Support : PlayStation 4, Xbox One, PC
Version pour le test : PlayStation 4
Genre : Aventure
Date de sortie :
9 mai 2019

 

Après Roads et Rules, respectivement premier et second épisodes de Life is Strange 2, c’est au tour de Wastelands, troisième volet du titre, de faire son apparition. Après Roads, qui avait mis en place le contexte de manière plutôt efficace, Rules qui nous avait sorti du cadre dans l’Oregon, on attendait avec impatience cette nouvelle étape du périple de Sean et Daniel. C’est donc en Californie que nous envoie le jeu de Dontnod, où l’on retrouve les frères Diaz dans une situation plutôt cocasse.

.

Perdu, au milieu des bois, mais pas que…

Après les diverses aventures de l’Épisode 2, notamment la rencontre avec Captain Spirit, on retrouve Sean et Daniel quelques mois plus tard dans une sorte de camp hippie en plein milieu des forêts de Séquoia en Californie. D’ailleurs, on avait croisé certains d’entre eux à Beaver Creek. On découvre très vite que tout ce petit monde travaille dans un champ de cannabis illégal (qui est d’ailleurs le passage où le titre de l’Épisode apparait à l’écran), perdu au milieu des bois. Sean, dans son rôle de grand frère protecteur, économise l’argent durement gagné afin de poursuivre son objectif : rejoindre le Mexique. Daniel quand à lui possède des sentiments beaucoup plus conflictuels. Perdu entre son enfance, le tournant de sa vie, son pouvoir, sa relation avec son frère… Le jeune loup se trouvera être systématiquement la source de tous les problèmes que l’on rencontrera dans cet épisode.

Parce que c’est là tout le point central du titre : Life is Strange 2 c’est avant tout une histoire de famille, de fraternité, mais aussi d’éducation. Et cet épisode 3 ne déroge pas à la règle, au contraire même puisqu’on pourrait presque dire qu’il marque un cap dans l’enfance de Daniel. Ce dernier, colérique, parfois égoïste ou même incontrôlable mettra nos nerfs à rude épreuve. D’ailleurs, on se surprend à se demander pourquoi Sean ne ressent pas les mêmes émotions que nous, vu les situations dans lesquelles son « enano » de frère le place. On se l’explique néanmoins facilement par le flashback qui commence l’épisode. Dans celui-ci, on revoit Sean et Daniel bien avant tout ça, lorsqu’ils étaient encore chez leur père. Ce dernier disait d’ailleurs à son ainé qu’il souhaitait qu’il se présente comme un modèle et un protecteur pour son jeune frère. On comprend donc que Sean cherche à honorer ce pacte réalisé avec son père, même si Daniel mériterait un peu plus de savons.

C’est après ce flashback que l’épisode commence vraiment. On oscille donc entre la vie au camp, avec la vie en groupe et les corvées nécessaires à cette vie en communauté, et le travail pour le moins illégal dans lequel on se voie découper des têtes de weed. Divers événements ponctuent ces passages plutôt plats jusqu’au dernier acte où tout s’accélère. Comme pour les deux autres épisodes, on se retrouve avec un épisode qui se construit petit à petit, puis la pression monte et tout s’enchaine très rapidement pour se terminer assez vite en nous laissant sur notre faim. On regrette quand même un peu qu’à chaque fois, le dénouement soit lié à notre petit Daniel qui se déchaîne en usant de ses pouvoirs. On note néanmoins que la conclusion de cet épisode nous a pour le moins surprise, nous faisant encore plus languir la sortie du prochain épisode qui nous fera patienter jusqu’au 22 août.

 

Direction artistique & Gameplay

Graphiquement, le style de Life is Strange 2 est toujours aussi efficace. Toujours quelques bugs de surface mais les animations restent tout de même réussies. Ce n’est pas suffisant pour sortir de l’immersion, mais c’est tout de même regrettable. Du coté sonore, on appréciera de trouver des titres tels que Justice de D.A.N.C.E. ou encore Melancholy Hill de Gorillaz, qui font certes leur petit effet, mais qui ne trouvent pas l’écho des compositions originales que l’on pouvait retrouver dans les épisodes précédents. Quant au doublage réalisé par Gonzalo Martin pour Sean et Roman George pour Daniel démontrent, une nouvelle fois, leur remarquable travail. Par contre, on regrettera de ne pas suffisamment voyager dans cet opus : la plantation, le camp, une petite phase de flashback et c’est presque tout. Cet épisode 3 privilégiant les actions et les choix que les différents lieux à explorer ou les éléments avec lesquels interagir.

Life is Strange 2

Au niveau du gameplay de Life is Strange 2, on retrouve toujours le même principe. Vous vous déplacez dans un environnement avec plein d’objets à découvrir ainsi que des dialogues dans lesquels vous devez apporter des réponses à choix multiples. Pour ce qui est des objets, certains sont simplement décoratifs, d’autres sont essentiels et d’autres encore servent à en apprendre d’avantage sur les personnages et leur histoire. Autant vous dire que passer à côté serait vraiment dommage, surtout que cela écourterait les 3 heures que cet épisode devrait approximativement vous occuper. Rappelons que pour les plus motivés d’entre nous, il y a aussi six objets à récupérer par épisode. D’ailleurs si vous avez besoin d’un peu d’aide, vous pouvez vous rendre sur cette page. Concernant les réponses à choix multiples, il en est de même. Certaines n’influeront pas vraiment sur le scénario alors que d’autres auront des conséquences bien plus importantes.

.

Cet Épisode 3 de Life is Strange 2 semble assez court, du fait de son faible nombre de lieux à explorer et d’éléments avec lesquels interagir. Toutefois, on retrouve une flopée de choix et décisions à faire qui permettent de forger l’aventure et la personnalité des frères Diaz. L’intrigue ne manque pas de nous surprendre, et nous laisse supposer une évolution de la relation des deux loups que tout semble vouloir séparer…

 

Points forts

  • Enfin un vrai impact sur Sean.
  • Flopée d'interactions sociales.
  • L'évolution de la relation des deux frangins.
  • Le doublage au top !

Points faibles

  • Pas beaucoup de lieux à explorer.
  • Encore quelques bugs.
  • Pas assez de composition originale.
7.5

Good

Co-fondatrice de Try aGame, aventurière dans l'âme et héroïne de la prophétie à ses heures perdues, RedHo a sauvé notre monde 17 fois des forces du mal. La légende raconte qu'elle aurait un masque de Majora pour se téléporter à Hyrule.En attendant la prochaine menace, elle écrit pour Try aGame.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mot de passe oublié

leo commodo vel, luctus ut Nullam ante. sit elit. Aenean