MSI 2019 : The Gap is closed

MSI 2019

Retour sur le week-end de compétition du Mid Season invitational (MSI 2019) de League of legends réunissant les champions des différentes ligues.

Débuté le 1er mai avec les phases de play in (tournoi de qualification pour les phases de poule), le MSI 2019 s’est terminé ce dimanche 19 mai et si nous écrivions l’an passé que le gap entre les régions diminuaient, ce tournoi a permis de crier haut et fort The Gap is closed.

Une phase de poule entre stomp et troll.

Dire que toutes les équipes ont joué sérieusement tous leurs matchs serait une vision optimiste des événements. On pouvait s’attendre au classement final avec peut-être en interrogation la place réelle de SKT T1 mais pas que G2 Esports, dream-team européenne perde un match contre les méritants Phong Vũ Buffalo ou contre Team Liquid, rivaux nord-américain historiques. Mais il faut croire qu’ils étaient partagés entre envie de s’amuser, envie de tester des stratégies en situation réelle assaisonnée d’un certain désintéressement du classement final tant que la qualification était acquise.

On a même cru à un grand retour de l’équipe sud-coréenne (SKT T1) avec un Faker retrouvé, après avoir été absents des Worlds 2018, en finissant seconds. Quand aux champions du monde en titre (Invictus Gaming) ils n’ont perdu qu’une seule partie, mais quelle partie ! En tombant justement contre Faker et les siens en 32 minutes avec un score de 18-4

  1. Invictus Gaming
  2. SKT T1
  3. G2 Esports
  4. Team Liquid

Des demi-finales explosives, une finale en forme d’entrainement.

Premiers, les chinois d’Invictus Gaming avaient donc le choix des armes et surtout de leur opposant : Team Liquid, grosse écurie nord-américaine mais clairement la plus faible des équipes de cette phase à élimination en Best of 5. Enfin c’est ce que tous les observateurs pensaient, y compris votre humble serviteur, car les coéquipiers de DoubleLift (ADC) ont éliminé les champions du monde 3-1 dans des parties assez disputées hormis la dernière se finissant sur un 21-6 sans appel et un ADC et Jungler TL en messagers de la morts pour les chinois. Un exploit, un miracle, bref les synonymes manquaient aux mêmes observateurs pour qualifier la performance.

De leurs côtés les européens avaient un match bien plus équilibré, sur le papier, à gérer. Et cette fois-ci les faits ont donné raison aux pronostics. 2-2 dans un échange parfait de politesses, l’équipe se retrouvant Blue Side (en bas de la carte) gagnant systématiquement la confrontation.

Et puis G2 Esports a sorti une composition dont ils ont le secret, en Red Side, piégeant les coréens dès la phase de draft. Avec Pyke, Lissandra, Syndra, ils ont implosé les SKT T1, mouvement, assassinat, burst et counter-pic. Le destin de la partie semblait scellé. Mais cette composition très spectaculaire avait un défaut, le manque de dégâts constants, et donc une certaine difficulté à jouer les objectifs « neutres ». Permettant aux SKT de revenir dans la partie et de tenter un baron Nashor, presque contre-nature. Cette action inattendue, tant elle paraissait précipitée, a enterré, en échouant, les espoirs de Faker et de ses coéquipiers. A noter l’excellente partie du meilleur joueur du monde lors de la game 4 avec Sylas (un cours magistral pour les amoureux du personnage).

G2 Esports retrouvait donc Team Liquid dans une finale inentendue et jamais vue à ce niveau de compétition. Citons Caps (mid Laner de G2) :

Nous vivons dans un monde étrange où il nous a fallu éliminer Faker pour jouer Team Liquid en finale

 

Dans cette même interview, G2 avait promis aux TL de leur faire regretter leur qualification en finale. Promesse tenue, 3-0 sec, 56-13 au total, et une troisième partie conclue en moins de 18 minutes. Un premier trophée international soulevé par une équipe européenne depuis 2011, un titre de MPV pour Caps (même s’il faut noter l’excellent prestation du Jungler et du Support G2) et un MSI 2019 qui aurait été encore plus beau avec une phase de poule mieux abordée.

Vous pouvez revoir l’ensemble de la compétition sur le service (gratuit) de VOD de Riot Games. Nous vous conseillons la 3e de la finale, tous les matchs de la demi finale contre Invictus Gaming et les 2 dernières de G2 vs SKT.

Et la suite ?

Les ligues vont reprendre lors summer split qui nous emmènera donc aux Worlds 2019 se tenant à Paris sans oublier les Rift Rivals fin juin.

Côté européen on devrait avoir peu ou prou le même classement que lors du spring split, avec, on espère, des Misfits en meilleure forme. En NA, Team Liquid devrait elle aussi garder sa couronne, on espère qu’Optic Gaming, coaché par le français Zaboutine atteindra les playoffs, mais cela semble un peu compliqué. SKT-T1 changera-t-il son style de jeu pour être mieux adapté à la folie européenne ? Dans une ligue sans réelle folie, hormis Griffin, difficile à dire voire à imaginer.

Personne ne lis jamais ces encarts (mais tu peux cliquer sur les liens)

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mot de passe oublié

leo ipsum in Sed elit. vel, dolor. id elit. at sit porta.