Grand Zoom sur Oltréé, le jeu de société

oltréé boardgame jeu de société

Réunissons toutes les informations sur Oltréé, le prochain jeu de Studio H en collaboration avec Antoine Bauza et Vincent Dutrait, fortement inspiré du jeu de rôle.

Le festival Bien Ouej a été l’occasion pour Studio H de donner encore plus de détails sur Oltréé. Il réunira des têtes bien connues du milieu du jeu de société et un concept qui a tout pour plaire au plus grand monde. Et oui, il s’inspire bien du fameux jeu de rôle !

Il s’agit donc d’un jeu coopératif et narratif qui trempe dans le fantasy sans non plus faire appel aux dragons et autres puissants pouvoirs magiques des mages. Oltréé comprendra 6 scénarios (composés de 10 chapitres) dont un scénario d’initiation (lui composé de 5 chapitres) intitulé Portes Ouvertes et présenté lors du Festival par Antoine Bauza ainsi que Julie et Thibault de Studio H. L’objectif est de lui offrir une grande rejouabilité via le système des péripéties.

Il existe 5 paquets de 20 péripéties, toutes renvoyant à des rencontres que feront les patrouilleurs et elles rythmeront votre session de jeu. Ce qui est fort intéressant quant à la rejouabilité qu’elles apportent à Oltréé, c’est le fait que chaque scénario peut être joué différemment selon les péripéties que vous intégrez à votre partie. Avec 100 péripéties au total, ça promet ! Mais ce ne sont pas les seuls événements qui dicteront votre session. Sur le plateau d’adversité, aux côtés de la pile de péripéties et des cartes du scénario, on retrouve une autre pile de cartes, celle des Problèmes. Ce seront en quelque sorte des missions. Une communauté qui demande des ressources manquantes (elles sont réparties aux quatre coins du plateau), de simples soucis qui peuvent aller jusqu’aux attaques de brigands. Ailleurs encore, une pile de cartes Événements, histoire encore de varier les rebondissements.

Lorsque vous voyez le plateau, vous pouvez apercevoir le fortin, une des mécaniques principales du jeu. Tout au long du jeu, on peut construire des bâtiments autour et développer le fortin. Ce qui est bien pensé, c’est que cela profitera à tout le monde. De même, le jeu se joue à 4 patrouilleurs mais si vous démarrez à 3 joueurs, vous avez droit à un bâtiment pour compenser l’absence du 4e joueur. Autour du fortin, des zones réparties et indiquées par des chiffres.

Pour les personnages, on a 8 patrouilleurs (Gaspard, Sélina, Lars…) avec chacun leurs compétences et leurs caractéristiques. Nous avons réalisé quelques screenshots de la version tabletopia pour afficher leur design.

Le joueur tire une carte et a deux actions ensuite à effectuer. Le dé détermine les événements à venir, selon s’il tombe sur 0, 1 ou 2 déplacements sur le plateau d’adversité, ce qui réserve une zone de mystère sur ce qui va se dérouler dans votre partie. Sur le plateau du fortin, on aperçoit 2 jauges, une pour le prestige. Si celle-ci tombe à zéro, la partie se termine par un échec. Il existe bien des façons de perdre du prestige et il faudra rester vigilant.

oltréé

Par exemple ici, une péripétie qui demande un test d’érudition.

Par exemple, sur cette image à gauche, il est représenté une péripétie. Le symbole nous indique qu’il faudra passer un test d’érudition.

Pour entamer ce test dans les meilleures conditions, il serait bien inspiré d’avoir le métier Érudit pour le patrouilleur. Dans la présentation, ce n’était pas le cas d’Antoine Bauza… Un bonus d’érudition aurait même pu être apporté par un bâtiment, comme quoi le jeu est bien pensé pour palier à différentes situations.

Comment fonctionne ce test ? Il peut être rempli avec le dé. 2 faces Réussite, 3 faces Échec et 1 Face qui est synonyme de Réussite si le Patrouilleur décide de sacrifier une partie de sa vie. Il est aussi possible de sacrifier de la ressource pour relancer les dés. Autant dire que les poissards des dés risquent de l’adorer ce jeu.

D’ailleurs en cas d’échec, il y a des conséquences qui peuvent être plus ou moins importantes. Au contraire, en cas de réussite, on gagne une récompense (santé, bonus et autres).

Le dernier point à détailler reste la pile Événement qui peut engendrer encore des actions réparatrices ou le fait que le joueur va subir des effets immédiats ou temporaires. On partagera avec vous une image d’une carte montrée lors du festival Bien Ouej en fin d’article.

Les ressources que vous récoltez sont mutualisées et sont ainsi déplacées directement vers le fortin.

Ce qui reste agréable, c’est que c’est un autre joueur qui lit la carte Péripétie du joueur dont c’est le tour. Pour le coup, de la coopération jusqu’au bout, dans les actions et dans la narration.

Pour le reste, on vous conseille fortement de visionner la présentation complète d’Oltréé que nous mettons à disposition ci-dessous. Malheureusement, les organisateurs empêchent de lire la vidéo sur Try aGame ! (et toute autre site extérieur à YouTube), il vous faudra donc ouvrir une seconde fenêtre afin de lire cette vidéo sur YouTube.

https://youtu.be/fZ9V121eBzs?t=7690

Sachez aussi qu’il sera jouable lors du festival Ludistories ce week-end dont nous vous détaillions l’organisation dans un article recensé à cette adresse.

N’hésitez pas à nous donner votre avis sur ce jeu si vous aussi vous l’avez testé via les commentaires sous l’article. Vous pouvez également venir nous rendre une petite visite sur nos réseaux sociaux : Twitter, Facebook, Instagram, Twitch, Youtube et notre compte curateur Steam.

Retrouvez nos autres tests de jeux de société en cliquant ici.

5 1 voter
Évaluation de l'article
Toujours dans la magique potion du jeu vidéo !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Mot de passe oublié

lectus ut efficitur. consequat. accumsan Donec felis ipsum libero