[Preview] Blightbound, un PMT (vraiment) coopératif

Blightbound

Blightbound, en accès anticipé depuis le 29 juillet, est un dungeon crawler ou hack’s Slash ou encore un Porte – Monstre – Trésor dans la lignée d’un Diablo 2.

Diablo 2 dites-vous ? Mais vous m’intéressez grandement, dites m’en plus ?

Point d’impatience dissipé lecteur, nous allons y venir. Mais avant tout une petite vidéo de présentation du plus bel effet.

Blightbound

De l’original mais pas que.

Ce qui frappe de suite, c’est l’ambiance graphique. Bien que se classant visuellement dans une catégorie, que l’imaginaire collectif, nommerait petit jeu, le graphisme des ennemis est particulièrement fin et les boss sont très charismatiques, enfin si vous êtes friands de gros monstres glauques élevés au Death Metal et aux protéines.

Ce qui attire c’est la composante multijoueur, car non content de nous proposer de jouer en équipe de 3, Blightbound nous propose de le faire aussi en local. Oui en local, comme si en 2020 on jouait dans la même pièce ! Quelle idée ! Ce trait d’ironie étant surtout là pour fustiger certains éditeurs ayant complètement oublié cette composante depuis des années. Mais une composante qui semble refaire sa timide apparition. Corrélation avec une certaine pandémie ?

Nul besoin de courir acheter 3 pads pour jouer sur le même écran, le gameplay Hack’N Slash sur 5 touches vous permettra de martyriser un même clavier, au moins en binôme, via ses 3 pouvoirs, son ulti et son dash. Au moment d’écrire ces lignes, 9 personnages étaient disponibles, appartenant à 3 classes : mage, guerrier, rogue. Le premier soigne, le second tanke, le troisième tape dans le dos.

Pour respecter l’esprit du jeu, un groupe ne pourra se constituer que d’un seul membre de l’une d’entre elles. Et pour débloquer les personnages il faudra les retrouver dans les donjons et les libérer. Soyons honnêtes la différence entre les personnages sera surtout esthétique tant leurs pouvoirs se ressemblent.

En cas de triomphe, votre prestige montera, votre camp gagnera quelques points d’expérience, des quêtes se mettront en place. Au niveau de votre refuge, recruter tel artisan, fabriquer tel objet, tuer tel boss, mais aussi au niveau de vos personnages : visiter X zones, jouer x parties avec des amis etc, dans une sorte de double campagne.

Les premiers donjons manquent de véritable différenciation que ce soit dans l’esthétique ou l’ambiance. Et ils rappellent ceux déjà parcourus chez ses illustres aïeux.  Le système de progression de vos héros est très classique de même que pour votre camp et les pouvoirs des héros ne vous dépayseront pas non plus.

Blightbound : Quelques défauts à corriger durant l’early.

Le prestige dont nous parlions disparaît si votre groupe se sépare, de même pas de possibilité de partir seul à l’aventure et le choix de la zone se faisant au vote, vous pourrez en faire certains en boucle. Enfin le problème lié au gameplay : le jeu est en 2D, style Beat’em all et si pour ce genre cela ne pose aucun souci (Street of rage mon amour) pour un jeu avec pouvoir et hit box calculée au pixel, il y aura un temps d’adaptation.

Nous avons déjà vu des améliorations au niveau de la lisibilité durant cette early, mais il reste quelques points à corriger. Car si en ligne chaque héros est libre de ses mouvements dans une même zone, en local c’est tout de suite moins lisible. De même dans les zones de haute difficulté, les essaims d’ennemis et d’effets peuvent masquer la zone de jeu, et si vous rajoutez des pièges lasers…

Quoiqu’il en soit l’équipe de Ronimo Games garde la volonté de proposer un véritable challenge, car pour venir à bout de Blightbound, il faudra éponger des litres de sueurs en grinding, farming et retries. En effet, si tout votre équipe est à terre (chaque personnage peut relever un copain vérifiant la température au sol), il ne vous restera plus qu’à recommencer votre donjon du début.

Blightbound propose déjà une expérience riche (tout en annonçant encore du contenu) et exigeante mais n’est pas exempt de défauts.

N’oubliez pas de passer par nos réseaux sociaux pour continuer à vous tenir informés et découvrir rapidement les dernières nouvelles : Twitter, Facebook et même Instagram. Et pour suivre toutes nos aventures, n’hésitez pas à nous suivre sur Twitch et YouTube.

0 0 voter
Évaluation de l'article
Personne ne lis jamais ces encarts (mais tu peux cliquer sur les liens)
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
lagicle
lagicle
1 mois il y a

Hello, le jeu est en coop à 3 joueurs obligatoirement ? Un 3eme joueur peut il être gérer par l’IA ou un des deux autres ?

Mot de passe oublié

2
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
sed leo. venenatis sem, consequat. Praesent Lorem Aliquam elit.