TEST – Rekt Rampage : la sobriété avec une pointe de classe

Test-siège-Rekt-Rampage-Julien-Tellouck-gaming-gamer

La marque Rekt, créée par Julien Tellouck (Game One, Fun Radio), continue son bonhomme de chemin sur le marché des sièges de gaming avec un nouveau modèle plutôt singulier autant par son aspect que par son nom : le « Rampage ». Søren, en partenariat avec son dos et ses petites fesses, l’a testé pour vous.

Si vous avez suivi de récents évènements liés à l’esport – tel que le ZEvent – il ne vous aura sûrement pas échappé qu’une marque est en train de percer depuis quelques temps sur la scène du jeu vidéo francophone : la marque Rekt. Créée par Julien Tellouck, l’inénarrable animateur de la chaine Game One, Rekt propose plusieurs gammes de sièges pour les joueurs, essentiellement PC mais s’essayant également au fauteuil de salon depuis peu. Pour cet article, nous avons eu l’opportunité de recevoir le modèle Rampage, l’un des petits derniers de la marque, qui se démarque un peu de ses aînés en visant un style résolument plus sobre et élégant, ciblant vraisemblablement les joueurs qui ne conçoivent pas leur config’ de bureau avec des guirlandes de couleurs dignes du marché de Noël de Strasbourg.

• Type de matériel : siège de bureau.
• Marque / Distributeur : Rekt / MULTITEC DISTRIBUTION.
• Provenance du produit testé : modèle offert par la marque Rekt.
• Prix moyen constaté en date de cet article : 369€.

Déballage et montage : premier contact avec le Rampage

La première impression, lorsque l’on reçoit un matériel de ce genre, se fait généralement au moment de la livraison, lorsque vient le moment de déballer le produit et d’observer la qualité de son conditionnement pour le transport. A ce sujet, premier bon point : le Rampage est parfaitement bien emballé dans un carton d’une grande solidité. A l’intérieur, chaque pièce sensible est protégée par des fourreaux en mousse synthétique, des sachets en plastique et par des protections cartonnées. Pour ce test, nous n’avons rencontré aucun problème de déballage, toutes les pièces apparaissant assez rapidement sous nos yeux. Le manuel, bien qu’assez sommaire d’un point de vue descriptif, suffit à nous permettre de dresser l’inventaire des éléments.

Le montage, quant à lui, se révèle assez simple, et là encore le manuel suffit à expliquer la marche à suivre. Au fil des étapes, on constate que la qualité du produit est très convenable : le vérin à gaz (de classe 4, nous dit-on) semble d’une grande solidité, et le simili-cuir du revêtement du siège, bien qu’un peu fin, ne renvoie pas une désagréable impression de plastique. Les vis sont fournies avec des caches et une clé Allen à deux embouts (cruciforme et hexagonale), permettant au bricoleur profane de monter l’ensemble sans avoir besoin de sortir ses propres outils. A cela, s’ajoute même une petite bonbonne de lubrifiant de marque WD-40, destinée à lubrifier vos vis, et qui aura le loisir de vous servir pour plein d’autres chose une fois le siège monté (chaîne de vélo, gonds de porte, …).

Test-siège-Rekt-Rampage-Julien-Tellouck-gaming-gamerMalgré tout, on vous recommande tout de même de sortir le tournevis à embout aimanté si vous en avez un : la fixation du cache recouvrant la fixation assise-dossier est, en effet, un peu ardue en raison de la distance entre le trou de vis et l’entrée de vis en question. Un tournevis du genre permettra ainsi de mieux guider la vis sans avoir à tâtonner pendant 5 bonnes minutes pour faire rentrer la vis et réussir à la faire tourner avec la clé fournie.

Au bout de 10-15 minutes, le siège est enfin monté, et prêt à être utilisé. En terme de facilité de montage, le Rampage de Rekt a été pensé pour ne pas poser de réel problème au client peu importe ses compétences en bricolage, ce qui est un bonne chose.

Dos et fesses au rapport : c’est le moment de tester le confort

Le Rampage monté, on peut enfin se faire une idée de la qualité du matériel en terme de confort. Le premier bon point qui saute aux yeux est le réglage du dossier. Capable de s’orienter de 90° à 180°, le Rampage permet un confort adapté aux différents types de dos.

On notera également la poignée tournante située sur le côté droit du siège, permettant de régler le support des lombaires. Ce mécanisme remplace la présence des coussins lombaires réglables en hauteur que l’on a l’habitude de voir sur les autres modèles de la marque. Avec ce système interne intégré au dossier, point de réglages en hauteur, mais un réglage en profondeur. Nous n’avons pu tester le Rampage avec tout un panel de personnes de tailles différentes, mais le support lombaire s’est avéré placé pile au bon endroit nous concernant. Le réglage en profondeur confère toutefois deux avantages : visuellement, il évite la présence d’un coussin et de ses lanières de réglage pour les personnes soucieuses du design, mais il permet aussi d’adapter le siège à la descente de rein de la personne qui l’utilise, ce qui est diablement pratique pour s’adapter aux divers problèmes de dos que rencontrent certains personnes. En ce qui nous concerne, ce fameux réglage en profondeur est un argument de confort indéniable, bien que nous regrettions la difficulté rencontrée pour tourner la poignée jusqu’à un certain niveau de réglage, sa proximité avec le cache de fixation n’aidant pas à la prendre bien en main.

Test-siège-Rekt-Rampage-Julien-Tellouck-gaming-gamer

L’assise, quant à elle, offre un confort de bonne qualité. Le rembourrage haute densité se sent, et le confort offert par celui-ci se constate tout au long d’une période de jeu prolongée (prenez quand même une pause de temps en temps, bien évidemment, ceci était un message du SDCDSQNVPQVAVSER4HD1JSPDP, le Sentiment De Culpabilité De Søren Qui Ne Veut Pas Que Vous Abimiez Votre Santé En Restant 4h Devant Un Jeu Sans Prendre De Pause). On apprécie également la profondeur de ladite assise, ni trop courte ni trop longue, parfaite pour reposer ses jambes en angle droit tout en ayant le bas du dos bien calé au fond du siège pour bénéficier du support dorsal.

Test-siège-Rekt-Rampage-Julien-Tellouck-gaming-gamerAutre point important pour un siège de ce genre : les accoudoirs. Le Rampage, à ce sujet, propose des accoudoirs « 4D », permettant un réglage, comme son diminutif l’indique, en 4 directions. Les accoudoirs peuvent ainsi être réglés à la verticale, ainsi qu’à l’horizontale d’avant en arrière et de droite à gauche. Enfin, il est également possible de faire pivoter les accoudoirs d’environ 20° de chaque côté autour de l’axe de ceux-ci. Si le pivot et le réglage de droite à gauche peuvent paraître anodins de prime abord, on se rend vite compte que ce genre de petit détail permet d’adapter le siège à différentes corpulences.

Enfin, pour finir, notons la présence d’un petit coussin en velours doux qui se place au niveau de la nuque. De manière générale, on ne sent celui-ci que lorsque le dossier est réglé à 90°, et ledit coussin n’offre pas un réel ajout ergonomique en usage normal. Par contre, en position de détente (au-delà de 90° et en situation passive devant le PC), sa présence est agréable pour maintenir la tête au bon niveau. A noter que d’après le site de Rekt, ledit coussin peut être personnalisé (à l’achat du siège ou séparément) avec son nom ou son logo moyennant un surcoût et un délai supplémentaire pour le faire livrer (on pourrait donc, par exemple, faire broder notre propre mascotte dessus… Petit Papa Noël, si tu nous lis).

Sur le long terme il faut penser : parlons bien, parlons qualité

Il ne suffit pas qu’un siège soit confortable, celui-ci doit également durer, surtout lorsque sa gamme de prix se situe entre 300 et 400€. A ce sujet, seul une utilisation prolongée pourra attester de la qualité du Rampage. D’ailleurs, à ce sujet, précisons que la garantie du produit est de 2 ans et que le siège est prévu pour supporter une charge maximale de 150 Kg.

Après avoir inspecté les finitions, on se rend compte que le Rampage a mis le paquet sur les petits détails (comme les coutures, de bonne facture), ce qui nous fait placer celui-ci dans le haut du panier du milieu-de-gamme avec des matériaux et un assemblage de ceux-ci qui nous paraissent honnêtes – pour qui prendra soin de son siège, évidemment, et ne fera pas la course dans le couloir en montant dessus. Le simili-cuir, comme décrit plus haut dans cet article, semble de bonne facture bien qu’un peu fin d’apparence. Le velours, quant à lui, devra faire l’objet d’attention de la part de l’utilisateur, ce matériau beau mais fragile étant potentiellement un véritable nid à poils (possesseurs de chiens et/ou de chats s’abstenir) et à poussière. Et si vous êtes, comme l’auteur de ce test, sujet aux pellicules, il faudra également faire attention au coussin de nuque, tout en velours, qui se fera un plaisir de les attirer par électricité statique au moindre contact.

Les accoudoirs, de leur côté, paraissent fiables et le plastique les constituant nous semble solide. Cependant, sur un plan purement visuel, on regrette un peu que ceux-ci tranchent légèrement avec le reste du siège, résolument orienté vers un aspect élégant et design. On a ainsi l’impression d’un siège au design un peu bâtard, croisement entre les modèles de sièges « visuellement gaming » et les modèles raffinés de certaines gammes bureautiques existantes. Malgré tout, le Rekt Rampage demeure un modèle visuellement plus sobre et moins ostentatoire que les sièges de gaming traditionnels à base de lignes colorées et de courbes voyantes.

Pour en revenir au niveau du structurel, le Rampage nous renvoie une impression de solidité, ce qui est plutôt bon signe pour le long terme. Notre seul avertissement portera donc sur l’entretien nécessaire des matériaux de revêtement (surtout le simili-cuir) afin d’éviter leur usure (notamment par frottement en ce qui concerne le dossier et l’assise), spécialement si vous envisagez de l’utiliser fréquemment et sur de longues périodes continues. Ce dernier point ne constitue évidemment qu’une simple recommandation de notre part, le jugement sur la qualité devant se faire sur une plus longue période afin d’être réellement fiable.

 

Contrairement à ce que son nom peut laisser penser de prime abord, le Rekt Rampage est un siège qui se veut plus raffiné visuellement que la plupart des sièges de gaming du marché. Ciblant un public qui ne s’intéresse pas à l’étalage de couleurs et préfère la sobriété d’une config’ de bureau simple aux couleurs sombres, le Rampage remplit son objectif tout en conservant les qualités et la plupart des fonctionnalités des modèles traditionnels de la marque Rekt. Son soutien lombaire, discret et réglable en profondeur, fait également partie de ses atouts les plus appréciables. Le Rekt Rampage ne devrait donc pas décevoir le consommateur en recherche d’un siège confortable et dont le design élégant ne renie pas pour autant ses origines gaming. Seul le prix assez élevé (369€ en date de ce test), risque par contre d’en refroidir plus d’un…

Co-fondateur de Try aGame, Søren est également le papa de cette espiègle mascotte qui squatte chaque page du site.Quand il ne râle pas pour tout et n'importe quoi, il médite sous une cascade pour réfléchir aux idées de ses camarades.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Mot de passe oublié

Aenean consectetur velit, felis odio elit. dictum