[Avis] Ajin, Semi-Humain – Tome 13 de Gamon Sakurai

[Avis] Ajin, Semi-Humain – Tome 13 de Gamon Sakurai

Glénat publie le treizième tome de Ajin, Semi-Humain,  le seinen manga imaginé par Gamon Sakurai.

Nous avons pu mettre les mains (et surtout les yeux) sur le tome 13 de Ajin : Semi-Humain, disponible depuis le 2 mai 2019. Pour les novices du genre, sachez que Ajin, Semi-Humain fait partie de la catégorie seinen manga. Pour  rappel, un manga est considéré comme un seinen s’il a été pré-publié au Japon dans un magazine dont la cible première est composée de jeunes adultes de sexe masculin.

Auteur(s) : Gamon Sakurai
Pagination : 194 pages
Collection : GLÉNAT
Date de sortie initiale : 2 mai 2019
Prix : 7,60€
Comic fourni par l’éditeur

 

La série relate les péripéties de Kei Nagai, un jeune étudiant qui, après s’être fait renverser par un camion, découvre qu’il est un « Ajin », un être vivant immortel. Les Ajin considérés soit comme des monstres ne pouvant mourir, puis comme des spécimens précieux pour le progrès de l’humanité, Kei se retrouve rapidement chassé par les humains. Son seul soutien est son meilleur ami Kaito.

Et c’est déjà le treizième tome qui est publié par Glénat. Et on ne peut pas dire qu’on est déçu vu la fascination que l’on éprouve dans chaque volume, que ce soit l’univers ou les personnage qui le porte, et ce, malgré la grande violence qui s’en dégage. Mais c’est aussi pour ça qu’on y revient, non ? Et ce dernier tome ne manquera pas de nous surprendre au vu de son synopsis :

La base aérienne d’Iruma est aux mains de Sato, qui a pris le Premier ministre en otage. Le leader terroriste diffuse bientôt un message surprenant : il compte réduire au silence les principaux organes de l’État en deux heures à peine ! Seul Kei Nagai parvient à suivre le raisonnement de Sato et à anticiper les événements à venir. Izumi, Nakano, Tanaka et Akiyama, l’ajin pompier, infiltrent la base sous les ordres du jeune ajin. Une grande bataille s’annonce alors, par-delà les clivages entre ajin et humains…

 

On vous le rappelle, le volume précédent était absolument fou, avec un Sato encore plus meurtrier qu’à l’accoutumée et qui s’était emparé sans grand mal de la vedette. Par conséquent, ce tome était attendu avec une grande impatience. Enfin c’est surtout la réponse de Kei qu’on attendait désespérément, ne sachant pas vraiment comment le jeune lycéen allait s’en sortir. En effet, celui qui maitrise encore mal son ajin est arrivé à s’infiltrer dans la base, oui, mais il est seul. Enfin seul… Il peut bien entendu compter sur ses camarades pour déjouer les plans de Sato !

Et fort heureusement, ce tome treize porte chance puisqu’il répond à nos questions ! Très rapidement, le terroriste annonce du but en blanc son objectif : il veut renverser le gouvernement. Et pour cela, il n’hésitera pas à tout mettre en œuvre pour détruire les membres de l’État. Et tout ça en deux heures s’il vous plait ! Les militaires sont catégoriques : il lui est impossible d’accomplir cette dernière vague depuis la base d’Iruma. En effet, celle-ci n’a qu’une faible force de frappe et le délai est bien trop court pour venir à bout du gouvernement du pays… Bien entendu, et vous l’aurez sans doute compris, il est malvenu de sous estimer Sato qui va encore une fois user de ses capacités comme personne !

Alors oui, ce tome est toujours aussi prenant et passionnant que le précédent. On vous l’accorde, il est quand même moins violent que son prédécesseur. Mais ce n’est pas pour autant que Sato se montre moins dangereux. Peut être même plus encore. Certes, le terroriste se révèle moins présent que dans le tome 12, mais ce n’est pas forcément plus mal. En effet, Kei reprend un peu de place dans cet opus. Mais cela ne suffira pas puisqu’au final, c’est tout de même Sato qui vole la vedette, encore. Car qu’on le veuille ou non, on reste tout de même curieux de voir jusqu’où il peut aller ! Bien entendu, Kei n’est pas non plus à laisser de côté dans ce tome. En effet, le jeune homme semble prêt à tout pour le stopper. Même si cela signifie que de nombreux innocents vont mourir. En nous montrant la menace qu’il peut être pour Sato, l’auteur parvient à imposer son héros comme quelqu’un de redoutable ! Aides extérieurs, trahisons, plans rudement menés et autres surprises… autant vous dire qu’on ne s’ennuie pas un seul instant dans ce tome !

C’est donc avec une certaine hâte que j’attendais la suite des événements dans Ajin. Et autant vous dire que je ne suis pas déçue ! Riche en rebondissements, ce nouveau tome ne nous laisse pas souffler un seul instant ! Ce volume se montre donc tout aussi fascinant que ses prédécesseurs, presque addictif et accélère une nouvelle fois le rythme. Bravo !

 

 

 

En attendant la suite des événements pour Kei et Sato, n’hésitez pas à nous dire ce que vous avez pensé de ce volume dans l’espace commentaire. Et bien entendu vous pouvez passer nous voir sur notre compte Twitter ou Facebook pour ne rien rater. Vous pouvez aussi nous retrouver sur Youtube, Twitch, Steam et Instagram. Et oui, rien que ça !

Co-fondatrice de Try aGame, aventurière dans l'âme et héroïne de la prophétie à ses heures perdues, RedHo a sauvé notre monde 17 fois des forces du mal. La légende raconte qu'elle aurait un masque de Majora pour se téléporter à Hyrule. En attendant la prochaine menace, elle écrit pour Try aGame.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Mot de passe oublié

commodo eget velit, felis elit. at nec